Ligue 1

Multi Ligue 1 de 19h : Lille et Montpellier ambitieux, Nice et Reims sous pression

Soirée particulière ce mercredi pour les supporters de Ligue 1 avec deux multiplex comptant pour la 15e journée. Du leader lillois à la lanterne rouge dijonnaise, en passant par Montpellier, Nice ou Angers, zoom sur les cinq rencontres de 19h.

En tête du championnat depuis dimanche et sa victoire à Bordeaux, le LOSC aura à coeur de confirmer sa première place dès ce soir. Pour l’occasion de son centième match en Ligue 1 avec les Dogues, Christophe Galtier devra composer sans Renato Sanches, Luiz Araujo et Jérémy Pied, tous les trois blessés. Pour les supporters lillois, ce match viendra conclure une journée mouvementée, L’Équipe ayant annoncé une vente du club par son président Gérard Lopez dans les prochains jours.

Face à la meilleure équipe du championnat à domicile viendra se présenter l’avant-dernière à l’extérieur. Le DFCO, fort d’une seule victoire loin de ses terres, peut néanmoins compter sur une série encourageante de trois matchs sans défaite. Malgré pas moins de six joueurs à l’infirmerie, Pape Cheikh Diop et Arthur Zagré réintégreront quant à eux le groupe ce soir. En cas d’exploit au stade Pierre Mauroy, les Dijonnais peuvent espérer sortir de la zone de relégation. Le 16ème, Strasbourg, n’a en effet que deux points d’avance au classement.

Montpellier et Angers en embuscade

Les Strasbourgeois, qui restent sur une victoire 4-0 à Nantes lors de leur dernier déplacement, affronteront de leur côté le SCO d’Angers. 7èmes avant la rencontre, les Noirs et Blancs peuvent rêver rivaliser avec le haut du tableau, eux qui possèdent le même nombre de points que l’AS Monaco. Si cet espoir existe bel et bien, Angers surveille avant tout ses arrières, Rennes, Lens et Brest se plaçant à moins de trois points de l’équipe de Stéphane Moulin. En face, le RCSA pourrait prendre un grand bol d’air frais en cas de victoire et s’éloigner de la zone de relégation. Pour ce faire, les Alsaciens devront mettre fin à plus de onze ans sans victoire face à Angers, leur dernier succès remontant à mars 2009 alors que les deux clubs évoluaient en Ligue 2.

Plus haut dans le classement, c’est Montpellier qui accueille Metz à 19h à l’occasion de ce multiplex. 5èmes à seulement trois points du leader, les coéquipiers d’Andy Delort viennent semer le trouble dans la course à l’Europe. Après cinq victoires en six matchs, les Montpelliérains veulent continuer à faire le plein avant Noël, eux qui accueilleront le LOSC pour la dernière journée de cette phase aller. À l’inverse, les Messins se sont vus privés de victoires lors des cinq dernières journées. Malgré trois matchs nuls et deux défaites, les Grenats conservent néanmoins une avance confortable sur la zone de relégation. Avec sept points d’avance sur Reims, Metz aura pour objectif de réaliser un très bon coup dans la lutte pour le maintien et pourra notamment compter sur le retour de son capitaine, John Boye.

Soirée cruciale pour Reims et Nice

Dans cette course au maintien, les Rémois, eux, sont en plus en mauvaise posture. 19èmes avec un seul point d’avance sur Dijon, David Guion et ses joueurs restent eux aussi sur cinq rencontre sans victoire. Si la situation n’est pas critique en vue de la proximité de Saint-Étienne, 15ème avec trois points d’avance, elle n’en reste pas moins préoccupante tant cette équipe a du mal s’imposer. À l’image de son attaquant phare Boulaye Dia, Reims peine à trouver le fond des filets adverses ces dernières semaines, l’équipe étant restée muette au cours de trois de ses quatre derniers matchs. Comme son adversaire du soir, le FC Nantes reste sans succès depuis début novembre. Pour son deuxième match depuis le départ de Christian Gourcuff, l’entraîneur intérimaire Patrick Collot compte profiter de ce match à domicile pour relancer la machine nantaise.

Relancer la machine, un objectif partagé par le nouveau coach de l’OGC Nice, Adrian Ursea. Pour ne pas décrocher du haut de tableau, la victoire est impérative pour les Aiglons en déplacement à Nîmes ce soir. Outre la blessure de Dante, Pierre Lees-Melou, Kasper Dolberg ou encore le Brésilien Danilo seront absents côté azuréen. Pour s’imposer, les Niçois pourront s’appuyer sur les deux derniers déplacements du club au stade des Costières, tous deux soldés par une victoire. Après trois rencontres sous les ordres de leur nouvel entraîneur, Amine Gouiri et ses coéquipiers cherchent encore un déclic, mais surtout un premier but sans doute libérateur.

L’ancien Niçois Patrick Burner retrouvera ses anciens coéquipiers ce soir. (Photo : Alexandre Dimou/Icon Sport)

Face à eux, les Nîmois restent sur trois défaites et un bilan de huit buts encaissés pour zéro marqués. Comme son adversaire, Nîmes devra pallier l’absence de plusieurs joueurs majeurs dont Andrés Cubas, Birger Meling, Anthony Briançon ou encore Lucas Deaux. Actuellement baragistes, les Nîmois se doivent de stopper l’hémorragie, sous peine d’enchainer une quatrième défaite et de voir leur position au classement s’assombrir. En cas de victoire, c’est la quinzième place qui pourrait potentiellement leur tendre les bras, une bouffée d’air plus que bienvenue pour une équipe en difficulté.

Pour suivre ce premier multiplex de la soirée, rendez-vous sur la chaîne Téléfoot dès 19h. 

 

Crédit photo à la une : Icon sport

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
nunc elit. tristique Donec fringilla elementum accumsan diam ut libero. ut