En équipe

N2 : Bourges Foot – Stade Bordelais

Après une qualification en Coupe de France face à Avoine-Chinon (4-1) et quinze jours de repos suite à un match reporté face à St-Pryvé, le Bourges Foot retrouvait le Stade Jacques Rimbault et le championnat de National 2 pour y affronter le Stade Bordelais actuelle lanterne rouge du championnat. 

Bourges démarre fort

D’entrée de jeu, le Bourges Foot met le pied le sur ballon. Après deux minutes de jeu, un débordement sur le côté droit d’Ebongue délivre un centre fort dévié contre son camp par un joueur du Stade Bordelais. Entame idéale pour le Bourges Foot. Le Stade Bordelais réagit et Bourges recule petit à petit avec des pertes de balles évitables. Le terrain n’est pas non plus propice à du grand spectacle et favorise les glissades et les erreurs défensives. Bourges procède en contre, Sidibé rate son face à face avec le gardien dans un cafouillage après le premier quart d’heure de jeu. Bourges tue le match à la 23e minute sur un but de Sidibé qui reprend de volée un centre repoussé. Bourges est clairement dominateur et manque de tripler la mise à la 28e minute. Les berruyers ne sont clairement pas inquiétés, sans se procurer d’énormes occasions pour autant. Le Stade Bordelais se procure une énorme occasion qui aurait pu relancer le match sur un coup franc excentré mais Gassama sort une double parade de grande classe. Villeneuve sur une superbe occasion lancée par Gueye vient s’empaler sur le gardien du Stade Bordelais qui est exclu. Penalty accordé. Gueye transforme le penalty à contre-pied sur le gardien remplaçant du Stade Bordelais. Le match est déjà plié à la pause. Bourges déroule, Gueye rate de peu le doublé. Le Stade Bordelais est définitivement assommé.

Mais Bourges balbutie

La domination n’est plus aussi énorme. Les berruyers se relachent et finissent par céder une réduction du score bordelaise à la 56e minute. Le match déjà peu intense continue à perdre du rythme dans le froid et le calme berruyer. Bourges se fait peur a de multiples reprises mais Bordeaux n’aura pas su trouver les moyens de relancer totalement la partie dans une seconde mi-temps très monotone jusqu’à la 90e minute. Bourges a totalement relâché cette deuxième mi-temps et frôle la correctionnelle. Le Bourges Foot s’impose 3-2, mais sans convaincre, notamment son entraîneur Laurent Di Bernardo, très remonté après la performance de ses joueurs en deuxième mi-temps.

La réaction 

Jérémy Villeneuve : “Ce soir, on a vraiment fait n’importe quoi en deuxième mi-temps. Chacun jouait pour soi, il n’y avait aucun esprit collectif, à 3-0 tout le monde voulait attaquer. En partant de suite après le match, le coach nous a fait passer un message très fort. Nous nous sommes dit des choses dans le vestiaire, on a pas célébré cette victoire. Il y a une conscience des erreurs que l’on a fait. On a été immatures.”

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
libero ut quis commodo justo id, felis porta. Praesent