NHL

NHL : le point sur les playoffs 2023

Pour la première fois depuis 2006, les Pittsburgh Penguins ne feront pas partie des 16 équipes qui vont lutter pour soulever la Stanley Cup. Point sur les Playoffs 2023 de NHL.

La saison régulière de NHL, même ultra dominée par les Boston Bruins, nous a pourtant offert des rebondissements jusqu'au bout. Grâce à leur victoire face aux Montréal Canadiens, les New York Islanders sont de retour en Playoffs après avoir manqué la postseason l'année dernière. Conséquence directe de ce succès : l'élimination des Pittsburgh Penguins. Un tremblement de terre dans le sport nord-américain puisque les Pens détenaient la plus longue série de qualifications pour les Playoffs – 16 saisons consécutives – NHL, NBA, NFL et MLB. C'est également la première fois depuis 2006 que les superstars Sidney Crosby (Pittsburgh Penguins) ou Alexander Ovechkin (Washington Capitals) ne pourront pas jouer le titre.

Tableau des Playoffs NHL 2023

Conférence Est

Boston Bruins (1er Division Atlantique 1) vs. Florida Panthers (Wild Card 2)

Les Bruins arrivent en Playoffs forts de la meilleure saison régulière de tous les temps – 65 victoires et 135 points – à leur actif. Boston est donc logiquement le grandissime favori pour le titre. Mais attention de ne pas céder sous la pression et de subir le même sort que le Lightning lors de la saison 2018-2019. Tampa Bay, alors auteur de 62 succès (un record alors), s'était fait “sweeper” d'entrée. La méfiance est de mise pour la franchise du Massachuetts qui affronte au premier tour les Florida Panthers, vainqueurs du Trophée des présidents 2022.

Toronto Maple Leafs (2e Division Atlantique) vs. Tampa Bay Lightning (3e Division Atlantique)

Place à la revanche du premier tour de la saison passée (4-3 en faveur de Tampa Bay). Les Maple Leafs en sont certes à leur 7e apparition consécutive en Playoffs, mais ils n'ont pas remporté la moindre série depuis 2004, soit près de 20 ans ! Pour mettre fin à cette disette, Toronto s'est lourdement renforcé à la Trade Deadline en récupérant Ryan O'Reilly, vainqueur du trophée Conn-Smythe en 2019. En face, même si les Floridiens ont galéré pour atteindre la postseason, il serait insensé de sous-estimer les triples champions en titre de la Conférence Est.

Carolina Hurricanes (1er Division métropolitaine) vs. New York Islanders (Wild Card 1)

Les Hurricanes sont l'une des équipes les plus constantes de ces dernières saisons. Ce n'est donc pas une surprise s'ils ont remporté la Division métropolitaine pour la troisième année consécutive. Sans l'une des pièces maîtresses de son attaque, Andrei Svechnikov, blessé au genou droit, Carolina devra s'employer pour se défaire des Islanders. Et pour cause, New York peut s'appuyer sur Ilya Sorokin, l'un des meilleurs gardiens de NHL, et des joueurs avec l'expérience des Playoffs après avoir atteint les Finales de la Conférence Est en 2020 et 2021.

New Jersey Devils (2e Division métropolitaine) vs. New York Rangers (3e Division métropolitaine) 

Les rivaux historiques se retrouvent pour la première fois en Playoffs depuis les Finales de la Conférence Est en 2012. Justement, les Devils ne sont allés en postseason qu'une seule fois depuis leur défaite en Finales de la Coupe Stanley cette année-là. Après une saison exceptionnelle où de nombreux records de franchise ont été battus, New Jersey compte bien renouer avec les succès d'antan. Pour ce faire, il faudra éliminer un voisin new-yorkais tout aussi ambitieux. Les Rangers désirent faire mieux que l'année dernière où ils avaient échoué en Finales de Conférence. C'est pourquoi ils n'ont pas hésité à frapper fort lors de la Trade Deadline avec l'arrivée de deux All-Stars : Patrick Kane et Vladimir Tarasenko.

Conférence Ouest

Vegas Golden Knights (1er Division Pacifique) vs. Winnipeg Jets (Wild Card 2)

4e titre de la Division Pacifique en six ans et la première place de la Conférence Ouest, voilà comment faire son retour en Playoffs après les avoir manqués la saison dernière. Les Golden Knights pourront se reposer sur leur star Jack Eichel, 2e choix de la Draft 2015, qui fera enfin ses débuts en postseason, mais aussi leur capitaine Mark Stone, de retour après trois mois d'absence. Vegas aura cependant fort à faire avec Winnipeg qui compte dans ses rangs Connor Hellebuyck, l'un des meilleurs gardiens de la ligue.

Edmonton Oilers (2e Division Pacifique) vs. Los Angeles Kings (3e Division Pacifique)

Il n'y a plus chaud actuellement en NHL qu'Edmonton, vainqueur de 14 de ses 15 derniers matchs. Pas étonnant lorsqu'on possède la meilleure attaque de NHL. Le trio magique Connor McDavid, Leon Draisaitl et Ryan Nugent-Hopkins ont enregistré plus de 100 points. Du jamais vu depuis les Penguins en 1995-1996. Encore plus spectaculaire, la saison individuelle de McDavid, premier joueur depuis Mario Lemieux à inscrire 150 points. Bonne chance aux Kings pour stopper la machine offensive des Oilers. Un motif d'espoir : l'année dernière, Los Angeles a poussé la franchise canadienne à un match 7 lors du premier tour des Playoffs.

Colorado Avalanche (1er Division centrale 1) vs. Seattle Kraken (Wild Card 1)

Avec la domination des Bruins en saison régulière et la campagne historique de Connor McDavid, l'Avalanche arrive en Playoffs presque avec un statut d'outsider. Peu commode pour le champion en titre. Surtout avec un noyau pratiquement inchangé auquel il manque le capitaine Gabriel Landeskog, blessé au genou. Au premier tour, Colorado sera opposé à la surprise Seattle. En effet, le Kraken s'est nettement amélioré après avoir terminé dernier de la division Pacifique lors de sa saison inaugurale en NHL l'an passé. Un joli collectif – six joueurs à plus de 20 buts – synonyme de test pour les vainqueurs de la Stanley Cup 2022.

Dallas Stars (2e Division centrale 1) vs. Minnesota Wild (3e Division centrale 1)

Après avoir passé la majeure partie de la saison régulière en tête de la Division centrale, les Stars ont été dépassés par l'Avalanche lors de la toute dernière journée. Même sans l'avantage du terrain, Dallas sera certainement un candidat redoutable à la Stanley Cup. En plus de Jason Robertson, superstar en devenir, la franchise texane compte quatre autres marqueurs à plus de 70 points, dont les vétérans Jamie Benn et Joe Pavelski. En face, le Wild possède sa propre superstar en la personne de Kirill Kaprizov, tout juste revenu de blessure. Mais sera-t-il assez frais pour emmener Minnesota vers l'exploit ?

A.J

Passionné de sports US, surtout de NBA et des Boston Celtics, mais comme Arsène Wenger j'ai tout l'Arsenal.

Dernières publications

En haut