Ligue 1

Nice, débordements récurrents

Scène de chaos à l'Allianz Riviera de Nice hier soir. Alors que l'OGC Nice accueillait les Allemands de Cologne pour le compte de la première journée de Ligue Europa Conférence, des heurts ont éclatés entre supporters des deux clubs. Résultat, des forces de l'ordre dépassés et des blessés à la pelle. Si les supporters Allemands sont “réputés” pour semer la zizanie à chaque fois qu'ils se déplacent, les groupes Niçois n'en sont malheureusement pas non plus à leur coup d'essai. La ligue, l'UEFA et même les autorités publics pourraient sérieusement s'en mêler. Car trop, c'est trop.

32 blessés, dont un grave. Voilà le terrible bilan de la triste soirée d'avant match, hier à Nice. Les supporters de Cologne (près de 8000 avaient réussi à obtenir un billet) ont commencé, d'après les forces de l'ordre, à charger les supporters Niçois présents dans la tribune sud. Ces derniers ont évidemment et malheureusement répondus, provoquant des scènes de violences inouïes : barres de fer, sièges, bref, des images déplorables. Parmi les supporters visiteurs, de nombreux parisiens, des ultra du groupe supras Auteuil, dissous depuis quelques années déjà. Devenus proches des supporters Allemands, ils étaient une centaine à se mêler à la manifestation. Et malheureusement, l'affrontement était inévitable. Si l'on regrette évidemment ces images qui n'ont aucunement leur place dans le football et dans la société en générale, le plus dérangeant, c'est que les Niçois n'en sont clairement pas à leur coup d'essai ces derniers temps.

Nice – Marseille, il y a un an à peine

Si les virages Nord et Sud sont régulièrement sujet à des huis clos partiels ou autres suspensions / amendes pour jet de projectiles, craquages de fumigènes ou actes de violence, le match contre l'OM en début de saison dernière avait déjà marqué un tournant. Les supporters avaient clairement dépassé les bornes. Toute la rencontre, Dimitri Payet a été la cible de jets de bouteilles et autres objets en tout genre. Le Marseillais, pas très inspiré sur le coup, avait alors renvoyé l'un des objets en tribune, provocant l'hystérie de tout un virage. Il n'en fallu pas plus pour voir des dizaines de supporters envahir la pelouse et s'en prendre directement aux joueurs adverses. Des coups ont alors été échangés, donnant lieu à des images peu reluisantes. Là encore, un manque de sécurité, une complaisance des forces de l'ordre a permis des scènes qui ne devraient plus exister depuis longtemps, surtout dans un stade de foot.

Nice – Saint Etienne, chants choquants

Fin de saison dernière. Alors que son équipe mène contre l'AS Saint Etienne, le virage sud commence à donner de la voix avec d'étranges paroles. Des supporters niçois ont entonné un chant pour salir la mémoire d’Émiliano Sala, l'ancien joueur du FC Nantes, décédé dans un tragique accident d'avion. On a encore franchi un pas dans l’inacceptable. De Christophe Galtié, entraîneur du club à Christian Estrosi, maire de la ville, la pilule a du mal à passer. Des sanctions seront prises, mais une fois encore, le club donne une bien mauvaise image de lui..

Des déplacements toujours sous haute tension

Nice – Nantes, finale de la coupe de France la saison dernière. Des groupes de supporters se retrouvent du côté de la gare de Lyon pour se frictionner. Nice – Marseille, alors pourtant interdits de déplacements, certains ultras se rendent dans la cité phocéenne le jour du match pour en découdre avec leurs homologues. Nice – Troyes, toujours lors de la saison 2021-2022. Quelques supporters du club de l'Aube font le déplacement dans le sud et se retrouvent agressés, pris au piège par une bande de fanatiques.

Désormais, les Niçois sont interdits de déplacements dans beaucoup de stade (Lyon, Marseille par exemple) et on ne peut que le regretter. Malgré tout, quand on voit le comportement de certains (qui ne représentent pas la majorité, bien évidemment), ces interdictions sont nécessaires…

Les débordements d'hier ont une nouvelle fois donné une bien mauvaise image du football. Si les supporters Niçois ne sont évidemment pas les seuls, ils se retrouvent bien trop souvent impliqués dans de tels évènements extra-sportif. Il va vraiment falloir prendre les bonnes décisions, que ce soit à travers le club, la ligue, ou les autorités publics. Il faut que cela cesse, une bonne fois pour toute. 

Crédit photo : Nice Matin


Valentin Martin

Le cœur meurtri par la fin de carrière de Rodgeur, je m'en remets aux stepback de The Beard. Rien de tel qu'un Vélodrome incandescent pour me faire chavirer de bonheur

Dernières publications

En haut