Nivet, Bouby, Ziani, c’est fini.

Ils ont décidé de raccrocher les crampons au grand damne des fanatiques de Domino’s Ligue 2. Un quadragénaire mythique, un blagueur aguerri, un technicien adulé dans la région Centre, la fin d’une époque est venue. Comme un adieu à 3 génies, avec un goût amer en bouche.

 

Benjamin Nivet, salut l’artiste !

Il a été l’homme de toute une génération. Tout amoureux de football français connaît forcément son nom, son visage, son style sur les terrains de par sa finesse ou encore son élégance de jeu. Auteur de 24 saisons professionnelles selon Wikipédia, 23 selon Guy roux et 40 selon Michel Drucker, Nivet, âgé de 42 ans, décide à l’issue de cette saison 2018/2019 de mettre un terme à sa carrière. Le milieu de terrain passé par l’AJ Auxerre, où il a été formé, Châteauroux, Troyes ou encore Caen, décide en 2012 de faire son come-back dans la ville de l’andouillette après 5 années d’absence.  Champion de Ligue 2 en 2010 avec Caen, en 2015 avec Troyes et vainqueur de la coupe Intertoto en 1997 avec Auxerre, Benjamin Nivet sera également élu dans l’Equipe Type de Ligue 2 à quatre reprises par L’UNFP en 2005,2010,2013 et 2014. Nivet c’est aussi plus 700 matchs pro, 123 buts et 61 passes décisives, prenez-en de la graine. Merci pour tout capitaine !

 

Pierre Bouby, petit ange parti trop tôt.

Comme l’a annoncé le club de l’US Orléans, Pierre Bouby dit stop. Si les réactions ont été plutôt variées (tweet ci-dessous) à la suite de son annonce, les fadas de Ligue 2 et de football vrai ont lâché leur meilleur « NOOOON » digne d’un Luke Skywalker en PLS.  Pierre Bouby, avant d’être un ado de 13 ans sur Twitter, c’est avant tout, d’un avis très personnel, un grand blondinet dans un maillot rose d’Evian sous l’air Dupraz. Les débuts en ligue 2 à cette période, puis Metz, Nîmes, Auxerre et enfin Orléans. Pensionnaire des Grosses Têtes depuis 3 ans et de la bande de l’Equipe 21, Bouby se fait remarquer autant pour son humour décalé que pour son jeu sur les terrains. C’est donc tout naturellement que le désormais ex-joueur pro prendra sa place dans le service communication et digital de l’USO !

Grand par sa carrière, son humour mais surtout mais la personne qu’il est, il manquera à coup sûr à de nombreux supporters. Bisou champion.

 

 

Karim Ziani…

Mais quel homme mes amis, quel homme ! Formé à l’ESTAC où il fera ses débuts en pro en 2001, Ziani prendra sa place de titulaire dès la saison suivante. Repéré par la sélection algérienne, le milieu de terrain deviendra international dès 2003. Viennent ses transferts à Lorient, Sochaux puis l’Olympique de Marseille où il jouera l’Europe ! Le franco-algérien de désormais âgé de 36 ans découvrira aussi l’Allemagne, la Turquie, le Qatar puis la Roumanie avant de revenir en France à l’US Orléans en 2016, année où le club acte sa remontée en Ligue 2. C’est au mois de juin de cette année que le grand Karim Ziani décide de mettre un terme à son parcours pro après plus de 550 matchs pros et 53 buts.

 

Pour les connaisseurs :

 

Il faudrait des heures entières pour parler de ces trois hommes, pour compter leur histoire personnelle, leurs exploits. Les trois ont marqué leurs clubs, leurs supporters, et c’est bien là l’essentiel. Merci à eux d’avoir d’avoir bercé notre enfance, notre adolescence, merci d’avoir été ces hommes-là. Bonne continuation.

A propos de l'auteur

Amoureuse du ballon rond depuis mon plus jeune âge, j'essaye d'exploiter mes talents sur les terrains depuis quelques années, même si mon profil ressemble à celui de Gregory Vignal. Le sport est ma religion, l'humour mon passe-temps.

Poster un commentaire

Praesent diam tempus elit. dapibus consequat. ut id