NJPW – New Japan Cup 2019 (Jours 5 & 6), le chaos, tout simplement.

Instaurée il y a quatorze ans avec l’illustre Hiroshi Tanahashi comme premier vainqueur de ce désormais prestigieux tournoi. Garantissant une opportunité aux trois titres majeurs de la promotion que sont les titres IWGP poids lourd, Intercontinental et NEVER, la New Japan Cup déchaîne les passions pour savoir qui sera le plus valeureux à surpasser tous ses adversaires pour s’adjuger une des plus belles opportunités que le catch puisse offrir, surtout quand cette édition 2019 de la New Japan Cup a doublé ses effectifs passant de seize à trente-deux participants, offrant la plus grosse New Japan Cup de l’Histoire où le vainqueur affrontera Jay White pour le titre IWGP poids lourds au Madison Square Garden le 6 avril prochain.

JOUR 5 – MERCREDI 13 MARS – L’ANTRE DU CHAOS.

Nous y sommes enfin, le second round de la New Japan Cup 2019 ! 

On démarre les phases du second round par un combat opposant deux belles surprises : YOSHI-HASHI, vainqueur du vétéran Manabu Nakahishi et Chase Owens, l’homme qui a défait le champion des Etats-Unis de la promotion, Juice Robinson. Deux hommes souvent considérés comme « sous-côtés » s’affrontant pour une belle place en quart de finale. C’est beau. Mais pour l’un d’entre eux, l’épopée se termine, et ça sera de celle Chase Owens qui se terminera malgré l’aide du fieffé coquin Jado et de son fidèle shinai (kendo stick). Tout le monde pensait qu’avec une victoire sur un champion en titre, l’américain irait plus loin dans la compétition, il n’en est rien. Affaire à suivre.

Gare au karma, Chase.

C’est ensuite un combat un peu moins attendu des fans qui a pris part dans ZIP Arena de la ville d’Okayama, le pitbull Tomohiro Ishii affrontait le chouchou de la New Japan Pro-Wrestling, un dieu du ring, il chante aussi bien qu’il ne catche, ça ne peut-être que Taichi ! On est toujours aussi friands d’avoir la chance et le privilège de voir Taichi sur un ring. Plus de vingt-minutes de magnificence où Taichi a rayonnait jusqu’au moment où la Brainbuster de Tomohiro Ishii l’a frappé de plein fouet, lui ouvrant ainsi la voie des quarts de finale de la New Japan Cup. Et comme dirait Renaud : « Taichi, casse-toi tu pues. »

Dave Meltzer en craquerait son slip.

JOUR 6 – JEUDI 14 MARS – LE TRÔNE DU CHAOS.

Après avoir défait Bad Luck Fale lors du premier tour, Will Ospreay faisait face une nouvelle fois à un géant en la personne de Lance Archer. Et le petit anglais a sûrement offert à son adversaire le meilleur mano a mano de sa carrière. Un « David contre Goliath » comme on les aime qui se conclut par la victoire de l’Assassin Aérien qui cloue son adversaire d’un Stormbraker, une image pas banale qui le fait passer en quart de finale et cela contre un des ses coéquipiers de son clan CHAOS.

Quand on vous le dit que c’est une image pas banale.

Il a surpassé le grand gaillard HIKULEO tandis que son adversaire a défait Michael Elgin dans un classique, l’anciennement Nick Miller et désormais Mikey Nicholls combattait nul autre que la figure de la promotion et son leader dans CHAOS, Kazuchika Okada. Le résultat est certes prévisible mais chacun avait hâte de voir comment l’australien allait tenir la dragée haute face au Rainmaker.

Et c’est de la prise de finition éponyme que Kazuchika Okada se paye son billet vers les quarts de finale de la New Japan Cup et croisera son coéquipier Will Ospreay, la hype fait son apparition.

Le Dropkick d’un autre univers.

 

Nous nous retrouverons le lundi 18 mars pour le débrief de la septième et huitième de cette New Japan Cup, qui conclura le second tour. Soyez fiers d’être fan de catch.

Retrouvez moi sur l’oiseau bleu : @VivienDesloges

 

A propos de l'auteur

Huit ans de passion pour des combats d'hommes en slips parfois fluo. Une passion inébranlable.

Poster un commentaire

ut sem, vulputate, tempus leo. vel, eleifend ipsum dolor. felis libero