Objectif Loujniki : La Corée du Sud

We Sport FR vous propose « Objectif Loujniki », en référence à la mythique enceinte moscovite récemment rénovée pour la Coupe du monde 2018 qui accueillera notamment la finale le 15 juillet prochain. Cette série livrera un focus sur les 32 pays participant au Mondial, par ordre croissant du classement FIFA d’avril 2018.

Aujourd’hui, à J-31 de la Coupe du Monde, la Corée du Sud ! 

Parcours en qualifications

Une entrée en matière au deuxième tour des qualifications de la zone Asie avec une maîtrise insolente : 8 matchs pour autant de victoire avec 27 buts marqués sans en encaisser. La Corée du Sud s’est sereinement qualifiée pour le troisième tour de qualifications dans lequel elle se qualifie en tant que 2è derrière l’Iran mais de justesse devant la Syrie qui finira barragiste (défaite face à l’Australie en barrages) ainsi que l’Ouzbékistan et la Chine. Seulement trois points séparaient la deuxième et la cinquième place de cette poule de 6 équipes. La Corée se qualifie donc pour un neuvième mondial consécutif, mais pour une fois avec difficulté.

Pour comprendre le système de qualifications de la zone Asie, vous pouvez cliquer ici.

Style de jeu

Un 4-3-3 ou un 3-4-3 selon la stratégie de l’adversaire. Un jeu basé sur la discipline, qui demande beaucoup d’énergie. C’est une formation très tactique qui s’articule sur un jeu de passes courtes grâce à la discipline demandée aux joueurs. Défensivement, c’est par leur capacité à se battre sur tout les ballons y compris fatigués que les Coréens peuvent semer le trouble dans la tête de leur adversaires à l’image du match amical contre la Pologne fin mars (défaite 3-2).

Joueur à suivre ?

Son Heung-min sans contestation. C’est le seul joueur coréen ayant disputé la Ligue des Champions cette saison. Il portera les espoirs de tout un pays dans un groupe qui s’annonce d’ores et déjà compliqué pour les Asiatiques. Malgré une forme en baisse par rapport à la saison 2016-2017, nul ne fait doute que l’ailier sud-coréen viendra pour faire parler sa technique et tenter d’accrocher une deuxième place dans le groupe derrière l’ogre Allemand. Attention aussi au phénomène Kwon, si vous ne connaissez pas le dijonnais, nous vous l’avons présenté récemment.

Son Heung-min avec Tottenham (crédit photo: lequipe.fr)

Le prono de la rédac’

Si l’exploit de 2002 paraît extrêmement loin, la qualification en huitièmes en Afrique du Sud pourrait très bien se renouveler en Russie. Dans une poule où l’Allemagne est l’extra favorite, les Asiatiques pourraient très bien s’en sortir face à des équipes du Mexique et de la Suède par forcément largement supérieurs. C’est tout le mal qu’on leur souhaite !

A propos de l'auteur

Le sport est la seule et unique chose qui me procure autant d'émotion que l'amour, sûrement parce que je suis amoureux du sport. Parfois il me le rend bien.

Poster un commentaire

elementum Praesent nunc justo risus libero ut