Football

OL : “Il s’est passé des choses”, Pierre Sage dévoile le tournant de la saison

Officiellement maintenu en Ligue 1, l'Olympique lyonnais doit en partie son salut à Pierre Sage, arrivé en cours de saison et qui a permis de redresser la barre. L'entraîneur de l'OL a identifié ce vendredi en conférence de presse la raison principale du changement de mentalité lyonnais.

L'Olympique lyonnais a réalisé quelque chose d'historique. Dernier avec sept points au soir de la 14e journée de Ligue 1, le club rhodanien a officiellement assuré son maintien cette semaine, après les matchs en retard de la 29e journée. Une première dans l'histoire du championnat de France, et un maintien passé presque inaperçu maintenant que l'OL est en mesure d'arracher une qualification européenne avant la fin de la saison.

On s’est embourgeoisé, a regretté Pierre Sage en conférence de presse ce vendredi. On est un peu victime du bon parcours qu’on a eu. […] Ce qu’il s’est passé, à passer de la dernière place à être maintenu à quatre journées de la fin, ce n’est pas neutre. Le club va sortir grandi. On a joué avec la peur de tout le monde, quand on joue avec la peur de tout le monde, on doit se rappeler d’apprécier les choses simples, notamment apprécier le maintien pour ce qu’il est.”

Rennes, tournant de la saison

Au cours de cette folle remontée, Pierre Sage a identifié un moment clé. Il a eu lieu lors de la réception de Rennes le 26 janvier, pour le compte de la 19e journée. Lyon, mené 3-0 à la mi-temps, s'est incliné mais a réussi à réduire le score pour ne perdre “que” 3 à 2. “Il s'est passé des choses dans le vestiaire à la mi-temps. En très peu de temps, nous avons échangé et mis en place des choses très rapidement. Je pense qu'il s'est passé des choses à ce moment-là. Le vrai tournant de notre saison sur cet aspect-là, c'était ce moment-là”, a-t-il estimé.

Depuis cette rencontre, l'OL a engrangé 25 points sur 33 possibles. Le club rhodanien est actuellement neuvième de Ligue 1, à cinq points des places européennes. Il peut également espérer une qualification en cas de victoire en Europa League en cas de victoire contre le PSG en finale de la Coupe de France le 25 mai prochain. Une destinée bien loin de celle qui était envisagée au soir de la quatorzième journée.

Les mots "Minnesota Miracle" et "No-Call" sont rayés de mon vocabulaire. Mon cœur pleure la retraite de Drew Brees.

Dernières publications

En haut