OL : le Lyon peine à rugir

0
Aujourd'hui, on fait le point sur l'Olympique Lyonnais
Ligue 1

Faisons un point sur la situation de l’Olympique Lyonnais, l’OL sur une saison bien en demie-teinte où le Lyon a peiné à rugir.

Situation du club

Ligue 1 : 7e avec 40 points → 11V, 7N, 10D
Coupe de France : Éliminé en demi-finale contre le Paris-Saint-Germain
Coupe de la Ligue :
En finale contre le Paris-Saint-Germain
Ligue des Champions : En 1/8e de finale contre la Juventus

Effet rétro

Un Lyon enthousiasmant

La saison lyonnaise semblait prometteuse. Un très gros mercato et une nouvelle direction semblait sonner la fin de cet OL moyen qui se satisfait d’être à 30 points du PSG. Juninho et Sylvinho, un duo qui en plus, semblait charismatique. Les premières rencontres sont encourageantes, une victoire 3-0 contre Monaco en ouverture ; mais surtout un immense succès 6-0 contre Angers. Malheureusement, la joie n’est que de courte durée. Une serie noire de 7 matchs de championnat sans victoire, Sylvinho est débarqué après une défaite 1-0 dans le derby, défaite inconcevable.

L’arrivée de Garcia

A la recherche d’un coach, les spéculations portent sur un Laurent Blanc. Pourtant, à la surprise générale, et contre l’avis de supporters enragé, Rudi Garcia est annoncé à Lyon. Un choix incompréhensible pour un coach qui vient tout juste de se faire débarquer de l’OM après une saison catastrophique. Le principal fait amputé à Garcia sera le matraquage médiatique que l’ex-coach lillois avait engagé envers Lyon. Tout un symbole, la banderole brandie par les Bad Gones lors de son premier match : “Garcia, notre patience sera égale au respect que tu montres au club : nulle !“. Des supporters lyonnais énervés face à un coach quasiment décri comme un ennemi de l’institution.

Une fin de première partie de saison mitigée

Sylvinho est parti, Garcia est arrivé et les résultats vont doucement commercer à s’améliorer. Comme un symbole, le club se qualifie devant son public pour les 1/8 de finale de la Ligue des Champions. Avec du recul, ce résultat est exceptionnel au sens premier du terme, une exception. Lyon assure un minimum face au petits même si il doit s’en remettre à des exploits individuels comme celui de Memphis contre Toulouse (3-2). Mais Lyon n’y arrive toujours pas contre les gros, et perd contre eux dans toutes les compétitions, défaite contre le Zénith, Benfica, mais aussi Marseille, Rennes ou Lille. Lyon pointe à la 12e place à la trêve, impensable.

Décembre, au paroxysme du désespoir

Comme si les résultats sportifs mauvais ne suffisait pas, les blessures accableront. Lyon manque de chance et perd probablement ses deux meilleurs éléments jusqu’alors. OL-LOSC, Memphis et Reine-Adélaïde sont tout deux blessés aux ligaments croisés antérieurs. Out jusqu’à la fin d’année. Ces blessures, couplées au échec des grosses recrues Andersen et Adélaïde n’arrangent en rien le début de saison chaotique de Lyon. Le temps passe et nous déjà en Janvier, Lyon ne peut se tromper, et entre les problèmes sportifs et les blessures de longues durées à remplacer, Lyon doit sortir un gros mercato.

Janvier, l’espoir refait surface

Tel le monstre du Loch Ness, un espoir que l’on imaginait plus ressurgit, et il a un visage, celui de Bruno Guimarães, c’est assurément le gros coup de Juninho. Le directeur sportif lyonnais réussit à arracher l’un des tout meilleurs espoir brésilien des griffes de l’Atletico Madrid. Lyon conclura aussi le prêt avec option d’achat de Karl Toko-Ekambi. Et toujours dans la volonté d’avoir un coup d’avance, Lyon prépare déjà son été et signe Tino Kadewere. Il est le meilleur buteur du championnat de Ligue 2. Couplé à ses recrues qui refont sourire, une sublime série sur la pelouse. 7 matchs sans défaite, et même 7 victoire, bien qu’une soit acquise aux tirs au but contre Lille en demi-finale de coupe de la Ligue.

Trouver la formule

Comme tout les observateurs qui connaissent le joueur, Guimarães offre une bouffée d’air frai à Lyon, un OL qui attendait sa venue puisque le joueur se trouvait encore en sélection olympique. Lyon qui après sa série de 7 victoire consécutive est retombé dans ses travers de début de saison. Mais à l’instar des débuts sous Garcia, c’est bien dans les grands rendez-vous que Lyon retrouve la confiance. Malgré un nul contre Strasbourg, Lyon gagne 3 matchs importantissime, Marseille, la Juventus et Saint-Etienne. Et malgré deux revers récent contre Paris et Lille, Lyon arrive dans cette période de vide avec une confiance retrouvée. Et cette confiance saura porter le club pour le futur.

Le tournant de la saison

L’arrivée de Bruno Guimarães, désiré par Juninho dès son arrivée au mois de Mai, le milieu de terrain brésilien a su amener tout ce qu’il manquait à Lyon, quelqu’un pour apporter, sérénité, calme et fluidité dans une équipe qui en manquait cruellement.

Ce que l’arrêt du championnat change

Comme je l’ai expliqué dans un précédent article, cet arrêt du championnat pourrait être décrit comme négatif au début de dynamique lyonnaise. Mais je pense que cet arrêt permettra à Lyon de souffler et encore mieux se préparer au futur. En effet, que ce soit le court terme et l’hypothétique fin de saison en sprint, ou encore au long terme avec les saison 2020-2021 ou même plus tard. De plus, cet arrêt du championnat pourrait aussi permettre à Lyon de récupérer Adélaïde et Memphis. 2 joueurs qui seront, pour sûr, des éléments clés du dispositif lyonnais l’an prochain.

Top et flop

Top

Définir Memphis comme un top alors qu’il est blessé depuis Décembre semble assez surprenant mais Memphis est bien un top. Élu capitaine à l’arrivée de Garcia, il a pris un tout autre rôle au club. Poste vaquant depuis le départ de Fékir cet été, il est leader technique et offensif. Ses exploits individuels auront su sauver le club à des moments où le collectif lyonnais était en berne.

Flop

Difficile d’élire un flop quand aussi peu de joueur répondent aux attentes, mais forcé de constater qu’un Thiago Mendes n’est pas à la hauteur. En effet, acheté pour environ 25 M€, un prix titanesque le plaçant en haut de la liste des plus gros transfert rhodaniens, il a énormément déçu sur le terrain mais aussi en dehors. Transparent sur le rectangle vert, les sorties médiatiques de sa femme, les rumeurs sur sa mauvaise hygiène de vie et son départ au Brésil malgré l’avis du club au début du confinement. Tant d’éléments qui poussent à penser que Mendes est le gros flop de cette année.

Le joueur de la saison

Memphis, pour les mêmes raison que son top.

Perspectives d’avenir

Cette saison en demi-teinte, que certains jugeront ratée, aura ses avantages. En effet, on apprend de ses erreurs. Lyon qui verra cette année servir d’exemple à ne pas reproduire pour une direction sportive qui restait expérimentale. Après une année chaotique, de pseudo préparation, Lyon devra savoir être compétitif dès l’an prochain pour retrouver ses objectifs, la 2e place de Ligue 1 et de venir titiller le Paris-Saint-Germain. Dans ce sens, Lyon ne devra pas rater un mercato où l’on visera un arrière central, un arrière gauche et un renfort offensif, tout en sachant moduler son mercato suivant les différents possibles départs de cadre. Dembélé et Aouar, pour ne pas les citer.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here