OM – ASM : Comme une impression de dernière chance

Crédit : Foot Mercato

L’OM accueille l’AS Monaco ce dimanche 13 janvier 2019, au stade Vélodrome. Défaits par Andrézieux (N2) en Coupe de France, les Marseillais doivent désormais se concentrer sur la Ligue 1.

Marseille – Monaco. 21h. Stade Vélodrome. Comme le match de la dernière chance. Dernière chance pour les Olympiens de se racheter auprès de leurs supporters après la succession de défaites. Les vacances n’ont rien changé pour les hommes de Rudi Garcia puisqu’ils se sont inclinés en Coupe de France face à Andrézieux, équipe de Nationale 2.

L’OM est donc éliminé de toutes les coupes auquel il participait (Europa League, Coupe de France, Coupe de la Ligue) et doit maintenant se concentrer sur la Ligue 1. Avec deux matchs en moins, l’OM est 7e au classement, à 6 points de Lyon et de sa 3e place. Les Niçois sont passés devant les Olympiens au classement après leur victoire sur Bordeaux.  Le podium est  un objectif clairement affiché depuis le début de saison. Pour progresser dans ce “Champion Project”, l’OM se doit de retrouver la Ligue des champions, auquel il n’a plus goûté depuis la saison 2013-2014.

Chose difficile à faire pour le moment puisque les Phocéens n’ont pas gagné un match depuis le 25 novembre dernier, face à Amiens (1-3) et comptabilisent désormais 9 défaites en 13 matchs. Toutefois, même s’ils s’étaient imposés contre Amiens, et avant cela, Dijon, les Marseillais sont pour l’instant incapables de battre des gros (PSG, Montpellier, Lazio Rome, Lyon), hormis ses victoires contre Nice et Monaco en début de saison. Et les deux matchs à rattraper pour cause de manifestation de gilets jaunes, face à Saint-Étienne et Bordeaux, s’annoncent difficiles.

Des postes en difficulté

Avec 18 buts inscrits et 18 encaissés, remporter les trois points s’avère difficile. La défense de l’équipe a été modifiée avec le retour de blessure de Rolando contre Dijon. A gauche, Amavi avait un temps été laissé sur le banc par l’entraineur, tandis que Bouna Sarr est titulaire à droite pendant que Sakai participe à la Coupe d’Asie des Nations. En charnière centrale, Bouba Kamara, jeune espoir marseillais, n’épaule plus Adil Rami.

Autre poste, autre difficulté. Le portier Steve Mandanda, 33 ans et taulier du club, n’est plus assez régulier sur sa ligne. Il est de plus en plus critiqué par les supporters, à tel point que le nom de Benjamin Lecomte a été évoqué il y a quelques semaines pour la saison prochaine, ce qui n’aurait pas plus au taulier marseillais. La question d’un nouveau portier devra être posée à l’Olympique de Marseille puisque Yohann Pelé, éternel suppléant de Mandanda a déja 36 ans. Toutefois, les supporters marseillais pourraient  lui rendre hommage ce soir car il comptabilisait à Angers son 500e match avec l’OM.

L’attaque quant à elle n’est pas plus dorée. La question du “gratatakan” n’est toujours pas réglée puisqu’aucun avant centre n’a été recruté lors du mercato estival. L’OM doit donc s’en remettre à Bouna Sarr (contre Angers), Luiz Gustavo (contre Strasbourg), Thauvin (face à Limassol) pour trouver le chemin des filets. Trois petits buts en trois matchs, faible concrétisation du jeu marseillais.

Tout donner sur le terrain

Mario Balotelli viendra, ne viendra pas, pendant le mercato hivernal, telle est l’interrogation. Ce feuilleton avait déjà agité le Vieux-Port cet été mais ne semble pour l’instant pas réglée. En attendant, les joueurs marseillais doivent faire face à l’inefficacité de Valère Germain, muet depuis le 26 septembre, et de Kostas Mitroglou.

L’OM pourrait complètement plonger dans la crise s’il ne parvenait pas à remporter le match ou si les joueurs ne montraient que peu d’envie sur le terrain. Pour l’instant, l’entraineur marseillais, prolongé en octobre dernier jusqu’en 2021, a toujours le soutien de ses joueurs tandis que les supporters souhaitent désormais son départ. Certains se sont d’ailleurs rendus à la Commanderie, le centre d’entraînement de l’OM, mardi, pour manifester leur mécontentement.

L’AS Monaco pourrait quant à lui profiter de ce match pour surfer sur sa qualification en demi-finales de la Coupe de la Ligue. A cela s’ajoute la signature du milieu de Chelsea, Cesc Fabregas, arrivé libre sur le Rocher ou celle de William Vainqueur (Antalyaspoor).

Surfer sur la vague ou se la prendre de pleine face, tel est l’enjeu de ce match.

A propos de l'auteur

#teamgardien

Poster un commentaire

mi, mattis risus. neque. vulputate, in Donec ipsum