Paris-Roubaix 1981 : Bernard Hinault vient à bout des pavés

0
Ligue 1

Le Breton Bernard Hinault s’est amélioré à chaque nouvelle participation à une course qui ne portait pas vraiment à son cœur. 13ème en 1978, 11ème en 1979 et enfin au pied du podium en 1980, le champion du monde avait pour but au départ de Compiègne d’inscrire son nom à ce Monument. Ces principaux adversaires étaient le vainqueur sortant de Milan-San Remo Fons de Wolf, “Monsieur Paris-Roubaix” Roger De Vlaeminck, le triple tenant du titre Francesco Moser , Gilbert Duclos-Lassalle ou encore Hennie Kuiper.

D’abord, Quatre hommes, Jean-René Bernaudeau accompagné de son compatriote Frédéric Vichot, du Belge Gery Verlinden et de l’Italien Marco Cattanéo, ont réussi à semer le peloton pour obtenir une belle avance sur le peloton. Mais, après le ravitaillement, le quatuor a eu beaucoup de mal à tenir une allure élevée dans les pavés. À l’arrière, les nombreuses chutes et crevaisons ont eu lieu. La principale victime était Jan Raas, premier sur le Het Volk.

À 60 kilomètres de l’arrivée, Roger De Vlaeminck et Gilbert Duclos-Lassalle en ont profité pour s’extraire d’un peloton amaigri. Mais plus de 20 bornes plus tard, le Belge était victime d’un ennui mécanique . Alors seul face à une dizaine de favoris, Gilbert a dû rendre les armes sur le secteur pavé de Wannehain. Malheureusement, plus loin sur le secteur de Gruson, il a été obligé de quitter la course.

Image

D’ailleurs dans ce secteur, six coureurs se sont détachés : Bernard Hinault, Roger De Vlaeminck, le triple tenant du titre Moser, Marc Demeyer, Hennie Kuiper et Guido Van Calster. Mais, un caniche a décidé de croiser la route du Breton pour le mettre à terre. Malgré la douleur, avec un air très déterminé, il avait déjà enfourché sa monture pour revenir sur les quatre coureurs de tête emmenés par Kuiper.

À huit kilomètres de l’arrivée, Hinault tente de s’échapper mais est repris par le coéquipier de De Vlaeminck, Kuiper. Quelques kilomètres plus tard, Bernard Hinault a crevé mais est rapidement dépanné et peut revenir sur la tête de course.

En entrant dans Roubaix, ils étaient six à pouvoir se jouer la gagne. Derrière, Bittinger et Van Den Haute étaient encore à plus d’une minute.

Image

Dans le vélodrome, c’est Kuiper, qui prend la tête du groupe pour emmener De Vlaeminck. Bernard Hinault a choisi alors de lancer son sprint de loin et il réussit à résister à ses adversaires, pour devenir le premier Français vainqueur de Paris-Roubaix depuis 25 ans. Il a devancé Roger De Vlaeminck et Francesco Moser. Comme Louison Bobet (1956), le Breton a gagné avec le maillot de champion du monde sur les épaules dans l’Enfer du Nord.

« J’ai pas changé d’avis : c’est une course à la con ! »

Après une dix-huitième place sur Liège-Bastogne-Liège, Bernard Hinault a dominé pendant l’été le Critérium du Dauphiné libéré avec trois succès d’étape avant d’imposer sa classe sur le Tour 1981.

CLASSEMENT :
1 Bernard Hinault (Renault-Elf-Gitane) en 6 h 26 min 07 s
2 Roger De Vlaeminck (Daf-Cote d'Or-Gazelle) + 0 s
3 Francesco Moser (Famcucine-Moser) 0 s
4 Guido Van Calster (Wickes-Splendor) 0 s
5 Marc Demeyer (Capri Sonne-Koga Miyata) 0 s
6 Hennie Kuiper (Daf-Cote d'Or-Gazelle) 0 s
7 Ferdi Van Den Haute (Belgique) La Redoute 1 min 01 s
8 René Bittinger (Miko-Mercier-Vivage) 1 min 01 s
9 Jean Chassang (Puch-Wolber) 2 min 09 s
10 Fons De Wolf (Vermeer-Thijs-Gios) 2 min 35 s

Photo : Frasoli, sportbreizh, ma-retro-tv.fr

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here