Paris-Roubaix 2002 : la passation entre Museeuw et Boonen

0

Chez les jeunes, Boonen a remporté de nombreuses victoires, notamment Paris-Tours espoirs 2000 et le Championnat de Belgique espoirs 2001 tout en montrant de bonnes dispositions pour les courses pavées en terminant troisième puis quatrième de Paris-Roubaix espoirs et deuxième du Het Volk espoirs.

En 2002, il a signé son premier contrat pro chez US Postal. Demol, l’homme qui l’avait pris sous son aile, est devenu directeur sportif depuis au sein de la structure américaine. 6e de la Classic Haribo et 7e de Kuurne-Bruxelles-Kuurne, le jeune Belge de 21 ans n’a pas eu besoin de beaucoup de temps pour s’adapter au monde pro. Tom s’est présenté sur la ligne de départ à Compiègne en très bonne condition puisque 4 jours auparavant il avait la septième place de Gent-Wevelgem.

Pour cette centième édition, tous les regards étaient sur Johan Museeuw, double vainqueur et lauréat deux ans auparavant. Ce spécialiste des courses d’un jour avait soif de revanche avec sa défaite sur le Ronde. Cette victoire était un véritable retour après sa grave blessure au genou. À 36 ans, cela était une de ces dernières chances de s’imposer dans l’Enfer du Nord.

Au programme de la course, avec 26 secteurs pavés pour un total de 49,1 kilomètres sous des conditions climatiques difficiles avec de la pluie et beaucoup de vent souvent de face.

D’abord, 16 coureurs ont réussi à s’échapper sur la longue première partie en asphalté. Ça s ce groupe étaient présents des coureurs comme Hunter, De Clercq, Mattan, Hondo, Klier, Cassani, Boonen, Van Heeswijk, Gouvenou, Sivakov et Bodrogi. Leur visage était taché par la boue et la fatigue.

À 100 kilomètres de l’arrivée, il n’étaient plus que 14 en tête à aborder la très glissante Tranchée d’Arenberg avec moins de quatre minutes d’avance. Le Hongrois était le plus à l’aise parmi les fuyards. Derrière, un groupe s’est composé avec un petit groupe avec Hincapie, Museeuw et Wesemann notamment. Marichal avait réussi à suivre les favoris mais il a été éliminé par une chute un peu plus loin.

Puis, à 80 kilomètres de l’arrivée, le duo Museeuw-Hincapie a pris ses distances avec les autres favoris. Mais, 15 kilomètres plus loin, Knaven a rejoint le duo alors qu’ils n’étaient plus que sept devant avec moins d’une minute d’avance.

Après le secteur d’Orchies, Cassani, Van Heeswijk, Bodrogi, De Clercq, Mattan, Schweda, Eriksen, Hofman et Boonen ont réussi à conserver 50 secondes sur le un groupe avec Museeuw. Mais, à 44 kilometres, la retour du groupe de chasse a eu lieu.

Dans le secteur boueux de Merignies, Johan Museeuw a pose une énorme accélération. Hincapie et Michaelson ont tenté d’organiser la poursuite derrière le Lion des Flandres.

Ensuite, le leader de la Domo a creusé une cinquante de secondes d’avance sur Hincapie et le jeune Bonnen. Malheureusement, l’Américain a chuté dans le secteur 3.

À 10 kilomètres du but, Museeuw avait presque course gagné avec plus de deux minutes 30 d’avance sur le duo Wesemann-Boonen.

Finalement, après 261 kilomètres de course, Johan Museeuw (Domo-Farm Frites) s’est imposé en solitaire sur le Vélodrome de Roubaix. Derrière à 3’04” Steffen Wesemann (Team Telekom) a pris la deuxième place quatre secondes devant Boonen. Le premier Français était Thierry Gouvenou (BigMat-Auber 93) à la 7e place dans un groupe pour la quatrième place à 4’02”. Museeuw a apporté un septième succès à Roubaix dans la musette de Patrick Lefevere.

Pour la suite de la saison, Tom Boonen a continué à se distinguer en se classant 2e du Circuit Franco-belge, 5e de la First Union Classic, 6e du Kampioenschap van Vlaanderen et Nationale Sluitingprijs Putte – Kapellen. Sans oublier, il remportera sa première victoire professionnelle, au sprint, sur la 2e étape de l’Uniqa Classic. En fin d’annee, il sera recruté par la Quick Step-Davitamon, cassant son contrat avec US Postal Service.

Les vidéos :










Previous articleEchecs – Tournoi des Candidats : Ronde 7 : Maxime prend la tête du général !
Next articleTACTIQUE : Analyse du jeu du Stade Rennais sous Stéphan
Emilien Descampiaux
Grand fan de sport depuis de nombreuses années en passant par Franck Vandenbroucke, Michael Jordan, Roger Federer et Ayrton Senna.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here