Championnats Etranger

Pogba et la Juventus, acte II

Paul Pogba n'est plus qu'à un pas d'un retour à la Juventus. Si rien n'est encore officiel, toutes les parties semblent d'accord et sauf un énorme revirement de situation, le Français devrait retourner dans le Piémont, où il a évolué entre 2012 et 2016. Après un second passage raté du coté de Manchester, la pioche veut redonner de l'élan à une carrière qui patine. Un coup de collier avant la Coupe du Monde, qui pourrait faire basculer une parcours pour l'heure inachevé ? 

Il ne rêve que du maillot bianconeri. Agnelli ne pense qu'à lui. Pourtant depuis deux ans, la Juve a entrepris une vraie opération rajeunissement en libérant un à un les poids lourds de l'effectif aux salaires astronomiques (Ronaldo, Higuain, Ramsey). L'objectif est de repartir du bon pied, avec les jeunes. Un cycle qui a du mal à prendre forme puisque les Turinois viennent de laisser filer les deux derniers Scudetti. Agnelli fera donc entorse à ses dires. Paul Pogba, 29 ans n'aurait sans doute jamais dû faire partie de la short-list de ce mercato estival. Mais qu'à cela ne tienne, l'un des chouchous du Juventus Stadium pendant quatre saisons est tout proche de faire son come-back. Pour le meilleur et pour le pire ?

Un autre Pogba 

Car depuis son départ à l'été 2016 pour quelques 105 millions d'euros (record à l'époque), Pogboom n'a pas été en mesure de confirmer sa montée en puissance entrevue de l'autre coté des Alpes. Blessé beaucoup trop souvent, plus vraiment dans les plans de Solkjaer à une certaine époque, jamais il n'a pu enchaîner une vraie saison complète, digne de son niveau. Seuls les rassemblements en sélection semblaient être une bouffée d'oxygène pour Pogba, qui a traversé les deux dernières années du coté d'Old Trafford comme un fantôme. Une petite ligue Europa à se mettre sous la dent… et c'est à peu près tout. Mourinho, Solkjaer et Rangnick n'ont jamais pu exploiter la pleine mesure du talent du natif de Lagny-sur-Marne.

Il n'y eu finalement que de trop rares fulgurances. Si les blessures l'ont énormément handicapé, l'attitude a souvent laissé à désirer. Si joyeux au moment de retrouver Clairefontaine, Pogba semblait bougon, voir blasé de retrouver le froid et la pluie du nord de l'Angleterre. Des excuses que nous lui trouvons pour cacher son manque de motivation ? Sans doute. Annoncé tous les étés du coté du Real ou du PSG, il a parfois hésité, ayant du mal, par la suite, à se remettre dans le bain mancunien.

Bref, son retour à la maison (sa première maison) nous laisse clairement sur notre faim. De là à dire que le champion du monde 2018 a perdu six ans, il n'y a qu'un pas que l'on ne franchira pas. Mais tout de même, l'impression générale laisse à désirer. Autant sur le plan personnel que collectif, le retour de Pogba dans son théâtre de Rêves n'est pas une réussite. Il était considéré comme un, si ce n'est le meilleur milieu de terrain du monde au moment de son deuxième voyage entre l'Angleterre et l'Italie. D'où ce goût d'inachevé.

Surtout, la question que l'on se pose, c'est dans quel état Allegri va retrouver son joueur fétiche ? Pourra-t-on un jour revoir le grand Paul Pogba ? Tout le monde le souhaite, en premier lieu, les supporters bianconeri.

En mode équipe de France 

Les espoirs sont nombreux. A commencer par le fait que la Juventus veuille en faire un cadre. Il retrouvera un environnement qu'il connait très bien, un coach qu'il considère comme un père, et qui en fera une pièce maîtresse. Dans un système où il trouvera sa place sans aucun soucis, il aura le même rôle que celui qu'il a en Bleus : celui de moteur, de leader, sur le terrain comme dans les vestiaires. Il accompagnera une bande de jeunes joueurs (De Light 22 ans, Locatelli 24 ans, Chiesa 24 ans, Vlahovic 22 ans, Miretti 18 ans, McKennie  23 ans) dont il sera le chef de file, lui le bientôt trentenaire dont l'expérience n'est plus à prouver.

Il n'aura pas perdu ses repères du coté de Turin et devrait retrouver quelques têtes qu'il connaît bien, comme Bonucci, Alex Sandro ou Morata (si la Juve décidait de la conserver) et Cuadrado, bien qu'en fin de contrat à l'heure actuelle. Dans le système fixe d'Allegri en 3-5-2, Pogba retrouverait la place qu'il occupe le mieux et qui a fait de lui le joueur qu'il est devenu : milieu relayeur. Il pourrait être associé à Adrien Rabiot, ce qui pourrait donner des idées à Didier Deschamps à quelques mois de la Coupe du Monde, d'autant que le rassemblement de juin est loin d'être une réussite pour les tricolores. En tout cas, il y a énormément d'avantages à un retour à Turin. Pogba n'aurait aucun temps d'adaptation et tant mieux, car le temps presse. Le mondial est dans moins de six mois et « Paulo » a besoin de retrouver la forme.

La Juve, vraiment mieux que Paris et le Real? 

Malgré tout, ce ne sont pour l'heure que des suppositions. Pogba n'a toujours rien signé et bien que les démarches en soient à un stade très avancées, bon nombre de situations similaires ont vu des retournements de situations complètement fous. Mais la tendance est clairement du coté de la Série A. Le Real vient de débourser près de 100M€ pour Aurélien Tchouaméni et n'aura sans doute pas les finances pour l'acceuillir. Et puis, avec Camavinga, Casemiro, Modric, Kroos, Valverde et Tchouaméni (sans oublier Ceballos, toujours Madrilène à l'heure actuelle), le milieu semble bien fourni. Pour le PSG, cela semble être tout simplement une question d'envie. Natif de la région Parisienne, il a eu l'occasion à maintes reprises de s'engager pour le champion de France en titre.. mais ne l'a pas fait. Sans doute a-t-il ses raisons. L'empilage de stars du coté de Saint-Germain-en-Laye ne semble pas l'intéressé outre mesure. Joueur extravagant et dont les moindres faits et gestes sont épiés, il n'a peut-être pas envie de faire encore d'avantage la une de la presse en signant “chez lui”.

Des avantages, il en trouvera peu importe la destination qu'il choisira. Des inconvénients aussi. La Juventus n'a plus son lustre d'antan, la même aura que lorsqu'il est parti en 2016. Mais au moins, il est certains de vite reprendre ses marques.

Arrivé à un tournant de sa carrière, Paul Pogba a l'embarras du choix. Mais surtout, il a besoin de retrouver le plaisir perdu depuis maintenant trop de temps dans un club qu'il chéri pourtant du fond du cœur, son club de Manchester United. A bientôt 30 ans et avec en ligne de mire le mondial au Qatar l'hiver prochain, la Pioche veut redonner un coup de fouet à sa carrière. Et il y a fort à penser qu'une fois revenu de ses vacances en Floride, le prochain step se passe dans le Piémont. 

Dernières publications

En haut