Cyclisme

Pour sa rentrée Remco Evenepoel ne tremble pas

Ce samedi, Remco Evenepoel n'a pas tremblé. Dans sa course de reprise, le Belge s'impose au Portugal du côté de la Figueira Champions Classic. Une attaque à 55 km de l'arrivée, dont seul lui à le secret.

La saison de Remco Evenepoel est tournée vers le Tour de France. Ce samedi, le Belge de la Soudal Quick Step a lancé son exercice 2023 du côté du Portugal. Une victoire qui s'est dessinée à 55 kilomètres de l'arrivée quand Evenepoel a attaqué seul. Une attaque faite à l'inspiration selon lui :

“Le plan initial n’était pas d’attaquer à deux tours de l’arrivée, mais plutôt d’attendre les dernières montées de la course. Cette attaque, c'était une inspiration du moment, car j’ai vu qu’il y avait de moins en moins de coéquipiers autour de moi et que des écarts se creusaient dans le peloton. C’était le bon moment pour se lancer. Cela a été immédiatement une grosse attaque. Je me sentais bien, c’est la chose la plus importante pour commencer la saison. Quand je me suis arrivé sur ce faux plat, j'ai vu qu'il y avait un bel écart, c'était bon signe.”

Remco seul au monde

Le Belge s'impose facilement devant son compatriote, Vito Braet (Intermarché-Wanty) et l'Italien Simone Velasco (Astana Qazaqstan Team). Relégué à plus d'une minute et 47 secondes, le groupe de poursuivant n'a rien pu faire face à l'ogre belge.

Remco Evenepoel se rassure donc sur son état de forme avant les grosses échéances à venir. Le Belge va tenter de remporter pour le troisième fois Liège Bastonne Liège avant de se préparer pour son premier Tour de France dans l'optique d'un podium et les Jeux Olympiques de Paris 2024. Le coureur de la Soudal Quick Step visera la médaille d'or sur le chrono en août prochain.

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut