Premier Monument pour Julian Alaphilippe sur Milan-Sanremo

Décidemment, Julian Alaphilippe (Deceuninck Quick-Step) aime l’Italie. Puisqu’après avoir remporté les Strade Bianche et deux étapes de Tirreno, le Français a remporté cet après-midi la Primavera après 291 kilomètres de course très rapide et sous le soleil.

D’abord, dès le départ de Milan, les attaques ont fusé du peloton. 10 coureurs se sont dégagés à l’avant : Fausto Masnada (Androni), Mirco Maestri, Alessandro Tonelli (Bardiani), Guy Sagiv (Israel Academy), Luca Raggio, Sebastian Schoenberger (Neri Sottoli), Jonas Hentala, Andrea Peron, Umberto Poli et Charles Planet (Novo Nordisk). L’Italien Mirco Maestri est un habitué puisqu’il est pour la quatrième fois dans l’échappée sur cette classique.

Ces fuyards ont obtenu jusqu’à 10 minutes 30 d’avance bien avant de grimper le Passo del Turchino.

Ensuite, les formations Deceuninck Quick-Step, UAE Team Emirates, Lotto Soudal et Bora Hansgrohe ont pris les devants du peloton pour faire petit à petit l’écart.

En arrivant sur le bord de mer, l’avantage des 10 coureurs a diminué de moitié.

Dans le Capo Berta, Fausto Masnada s’est débarrassé de ses compagnons de fugue. Alors qu’au sein du peloton, l’intensité et la nervosité ont monté d’un cran avec les équipes remontant les leaders.

Ensuite, dans la Cipressa, l’homme de tête a été avalé par un peloton emmené par l’équipe Astana.

Puis, dans la descente de cet avant-dernier capi, Niccolo Bonifazio (Direct Énergie) s’est esseulé pour être repris avant le pied du Poggio.

Dans la dernière bosse, les équipiers de Julian Alaphilippe ont roulé très vite. Mais dans le passage le plus difficile, Alaphilippe a contré Simon Clarke (EF Education First). Cependant, sept coureurs se sont regroupés sur le sommet.

Dans la descente, personne ne s’est livré devant. Cela a permis le retour de certains favoris.

Finalement au sprint, Julian Alaphilippe (Deceuninck Quick-Step) s’est montré le plus costaud en lançant à 200 mètres.

Il a devancé Oliver Naesen (AG2r La Mondiale) et Michal Kwiatkowski (Team Sky). Peter Sagan (Bora Hansgrohe) a fini au pied du podium. Wout van Aert (Jumbo Visma) a pris la sixième place derrière Matej Mohoric (Bahrain Merida).

A propos de l'auteur

Grand fan de sport depuis de nombreuses années en passant par Franck Vandenbroucke, Michael Jordan, Roger Federer et Ayrton Senna.

Poster un commentaire

libero venenatis efficitur. risus. elementum ultricies