Présentation de la Classiques des feuilles mortes (et des vignes) : Paris-Tours

0
Ligue 1
Pour la 113e édition de Paris-Tours, ASO a décidé de conserver la nouveauté de l’an dernier avec les chemins de vigne. La course sera longue de 217 kilomètres avec dans les 50 derniers kilomètres : 9 chemins de vigne et 7 côtes à l’est de Tours. Cependant, le final sera un peu moins compliqué que l’an dernier. Au départ, sept écuries World Tour seront présentes tandis que 14 Continental Pro (dont Cofidis, Wanty-Gobert, Arkéa-Samsic, Total Direct Energie, Delko Marseille Provence et Vital Concept B&B Hotels) et deux Continental (Natura4Ever Roubaix Lille Métropole et St Michel Auber 93) seront aussi de la partie.

Image

D’abord, après un départ de Chartres, les coureurs emprunteront une longue ligne droite de près de 20 bornes jusqu’à Pré Saint-Evroult pour tourner à droite en direction de Bonneval sur les routes de l’Eure-et-Loir.

Image

Ensuite, place à des routes plus sinueuses autour de Chateaudun jusqu’à Langey. Cependant, lors de cette longue partie en plaine, il va falloir faire attention au vent.

Puis, le peloton pénétrera en Loir-et-Cher après Cloyes-sur-le-Loir avec une partie roulante et montante sur une dizaine de kilomètres jusqu’à La Ville-aux-Clercs avant de se diriger vers Vendôme pour le ravitaillement au km 100.

Par la suite, les coureurs plongeront toujours vers le sud en direction d’Herbault et Cangey pour entrer dans l’Indre-et-Loire.

Mais à 50 kilomètres de l’arrivée, l’itinéraire de la course va littéralement changer avec un final vallonné et compliqué dans les vignes Tourangelles. La tension devrait monter au sein du peloton à l’approche de cette partie et il va falloir faire attention aux chutes.

Image

Le final de Paris-Tours cette saison aura un format identique à celui de la saison dernière avec des enchaînements de côtes et de chemins de vigne (pour un total de 10,7 bornes sur des routes avec un faible rendement) dans le final de l’épreuve dont la dernière côte se situera à moins de 10 km de l’arrivée. Les bosses seront la Côte de Goguenne – 700 mètres à 5,4 %, la Côte de Chançay, la Côte de la Vallée du Vau, la difficile côte de La Rochère – 400 mètres à plus de 11 % sur une route très étroite, la Côte de Vallée Chartrier – 700 mètres à 6,1 % la Côte de Vouvray – 500 mètres à 5,4 % et enfin la Côte de Rochecarbon – 800 mètres à 4,8 %. En plus de ces bosses, les chemins de vigne vont encore provoquer de nombreuses crevaisons. De plus, les transitions entre les difficultés seront courtes.

Image
Enfin, les 10 derniers kilomètres seront plats vers Tours sur la rive Nord de la Loire. Les concurrents entreront dans la ville d’arrivée via le Pont Napoléon et l’Avenue de Proudhon. Comme tous les ans, l’arrivée sera jugée sur l’Avenue de Grammont après avoir pris le Boulevard Jean Royer.

Image

Palmarès :

2018 | KRAGH ANDERSEN Søren
2017 | TRENTIN Matteo
2016 | GAVIRIA Fernando
2015 | TRENTIN Matteo
2014 | WALLAYS Jelle
2013 | DEGENKOLB John
2012 | MARCATO Marco
2011 | VAN AVERMAET Greg
2010 | FREIRE Óscar
2009 | GILBERT Philippe

 

Photo : ParisTours Twitter

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here