Ça roule…

Présentation du Grand Prix La Marseillaise, la première course du calendrier Français

Le Grand Prix La Marseillaise sera la course inaugurale de la saison sur route en France en ce dimanche 2 février 2020 dans le sud de la France avec un parcours vallonné dans l’arrière-pays de la Provence entre Marseille et Aix-en-Provence avec environ 3000 mètres de dénivelé positif. N’oublions pas que cette course est également la première des seize manches de la Coupe de France.

 

 

Les coureurs partiront et arriveront à Marseille. Plus précisément de l’Hôtel du Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône pour le départ et à côté du stade Vélodrome pour l’arrivée après 145 kilomètres de course. 15 équipes seront alignées pour participer au départ avec quatre équipes World Tour (AG2R La Mondiale, Groupama-FDJ,  Cofidis et NTT Pro Cycling Team), 7 formations Pro Teams (la tenante du titre Total-Direct Energie, Nippo-Delko-Provence qui roulera à domicile, Arkéa-Samsic, B&B Hôtels-Vital Concept, Circus-Wanty  Gobert, Wallonie Bruxelles et Sport Vlaanderen Baloise) et quatre continentales (St Michel-Auber 93, Natura4ever-Roubaix Lille Métropole – lauréate sur la dernière Tropicale, Kern Pharma –  Canmbodia Cycling Académy).

 

Après le départ, les coureurs se dirigeront donc vers Trets via D908 avec des premiers reliefs pour permettre à l’échappée matinale de se constituer. Les premiers kilomètres de course s’annonceront donc assez rapides avant d’attaquer Col du Pas de la Couelle, une montée roulante de 7,2 km avec un pourcentage moyen de 3,8 % donc une pente maximale à 6%

 

Ensuite, les concurrents tourneront à droite pour aller vers le sud pour grimper le roulant “Petit Galibier” (7,6 km à 3,7 %) et après la mi-course le col d’Espigoullier (11,3 km à 4,3 % avec une petite portion à 10 %). Les meilleurs équipes Françaises stabiliseront l’écart avec les attaquants.

 

Puis, après avoir traverser la village de Gémenos, à l’est d’Aubagne, ce sera la troisième difficulté du parcours qui se présentera : col de Bastide (7,1 km à 3 %) et sa descente sur Cassis.

Image

Par la suite, la plus dur montée du jour sera à monter avec la Côte des Crêtes sur les hauteurs de Cassis avec ses 5000 mètres d’ascension à 7,6 % sur une petite route sinueuse. Cette bosse dans le Massif des Calanques permettra une vraie sélection dans le peloton et dans l’échappée si elle n’a pas encore reprise. Attention, le mistral peut avoir des effets sur le parcours et sur la course.

Image

Derrière, après une nouvelle descente, la dernière difficulté du jour permettra de reprendre les derniers fuyards ou de faire la décision pour les moins rapides des prétendants avec le Col de la Gineste (7,3 km à 3,1 %). Ce petit col marseillaise est plutôt roulant sur une route rectiligne avec un pied avec des pentes à plus de 6 %. Le gros inconvénient de cette montée est qu’il a très peu d’abri avec la végétation.

Image

Cependant, la descente sur Marseille de moins de 10 bornes en direction du Vélodrome peut permettre un nouveau regroupement pour une arrivée au sprint. Surtout que les deux derniers kilomètres, depuis l’Obélisque de Mazargues, sont en faux-plat descendant et en ligne droite sur le Boulevard Michelet.

Image

Enfin, 18 équipes seront présentes sur la ligne de départ avec notamment les deux équipes World Tour françaises.

 

Les 11 derniers vainqueurs :

2019 | TURGIS Anthony 🇫🇷

2018 | GENIEZ Alexandre 🇫🇷

2017 | VICHOT Arthur 🇫🇷

2016 | DEVENYNS Dries 🇧🇪

2015 | LIGTHART Pim 🇳🇱

2014 | VANBILSEN Kenneth 🇧🇪
2013 | JULES Justin 🇫🇷
2012 | DUMOULIN Samuel 🇫🇷
2011 | ROY Jérémy 🇫🇷
2010 | HIVERT Jonathan 🇫🇷
2009 | PAURIOL Rémi 🇫🇷

 

Photo : Ciclo 21

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
non Donec id tristique mattis libero risus. justo pulvinar ut Lorem