Présentation, Primera División.

0
Ligue 1

Le football argentin est mis à l’honneur et ce dès aujourd’hui dans Sport Inside. Connu dans le monde du football par son “superclásico” opposant Boca Juniors et River Plate – les 2 équipes de Buenos Aires qui sont les plus populaires d’Argentine – le championnat argentin n’a jamais été médiatisé en Europe à sa juste valeur. En effet, en étant classé 4ème meilleur championnat du Monde en 2016 (1) (devant la Ligue 1 Française s’il vous plaît) et dans la logique meilleur championnat du continent Américain, la Primera Division est une compétition importante dans le football mondial. Les clubs tels que Boca Juniors, River Plate, Racing, San Lorenzo ou encore Independiente, sont sans contestation les clubs les plus populaires d’Argentine qui trustent généralement les premières places du classement chaque année, même si cela a tendance à être nuancé sur ces dernières années.

Un historique impressionnant

Di Stephano, Maradona, Crespo, Batistuta, Riquelme, Burruchaga, Simeone… puis aujourd’hui encore Messi, Agüero, Tévez et Di Maria, ces anciennes et actuelles gloires du football européen sont la preuve même que le championnat argentin a toujours été un grand pourvoyeur de talents, une sorte de mine d’or pour les clubs européens. En plus de posséder des jeunes talentueux, les clubs argentins ont su se faire voir historiquement dans les compétitions internationales ; Ils ont remporté 68 tournois internationaux dans leur histoire, cela est un record mondial.

Un championnat actuellement en crise

Souvent qualifié comme le meilleur football du monde par son exportation massive de joueurs vers l’Europe, l’Argentine n’a jamais su faire fructifier tout cela à travers sa sélection nationale. Allié à de nombreuses histoires de corruption, le football argentin aujourd’hui se porte mal à travers sa fédération (AFA) qui subit une crise totale. Cette fédération est actuellement la risée du football mondial, avec de nombreuses histoires de corruption d’un système qui semble sombre. 14 journées ont eu lieu avant la trêve et le championnat devait reprendre le 7 février. Faute à des salaires non versés dans de nombreux clubs, le championnat n’a pas repris actuellement. La date de reprise devrait être le 3 mars, si tout va bien.

Format de la compétition

La compétition a débuté fin août et devait se terminer fin mai. Le tournoi pour la saison 2016-2017 est composé de 30 équipes. Chaque équipe joue les 29 autres équipes en une seule phase, et joue également au cours de la saison un match supplémentaire contre son équipe rivale historiquement au niveau local (NB : si une équipe n’a pas de “rival”, c’est la fédération qui fixe l’adversaire de ce match). Cela donne donc un total de 30 rencontres pour chacune des formations.

Quant aux compétitions internationales, les quatre premières équipes se qualifieront directement pour la phase de groupe la Copa Libertadores 2018, équivalent de la Ligue des Champions en Europe. La 5ème du classement devra passer par un barrage sous forme de match aller-retour pour accéder à la Libertadores.

Les clubs de la 6ème à la 11ème place seront qualifiés pour la Copa SudAméricana 2018 (équivalent de l’Europa League en Europe).

Concernant les clubs relégués, cela est basée sur des coefficients, qui prennent en considération les points obtenus par les clubs au cours de la saison écoulée et des trois saisons précédentes (2). Le décompte total est ensuite divisé par le montant total des matches joués sur les quatre saisons et une moyenne est calculée. Les quatre équipes avec la pire moyenne à la fin de la saison sont relégués en Primera B.

C’est tout pour cette présentation ! Résultats, classement, joueurs majeurs, affaires… Vous saurez tout sur le championnat argentin !

Jérémy LAMBOLEY.

(1) Etude venant de la Fédération Internationale d’études historiques et statistiques sur le football (IFFHS)

(2) Seulement les saisons en Première Division, évidemment.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here