Preview NFL – Division AFC Est : les Patriots déchus ?

0
Ligue 1

La NFL reprend dans moins d’un mois (on croise les doigts !), c’est le moment pour We Sport de vous présenter la saison à venir. Division par division, vous aurez droit à une présentation de chaque équipe ainsi qu’à notre pronostic afin que vous soyez fin prêt pour le début de la saison. Place aujourd’hui à l’AFC Est, division où le règne des Patriots pourrait enfin prendre fin après de très nombreuses années d’hégémonie.

Buffalo Bills

La saison 2019

Après une saison difficile en 2018 pour l’an 1 de Josh Allen, les Bills ont réussi à rebondir l’an dernier. Avec une des défenses les plus solides de la ligue (2e en terme de points encaissés avec seulement 16,2 pts/match) et une attaque pas encore totalement au point mais meilleure que la saison précédente, Buffalo a titillé la première place des Patriots en AFC Est pendant une grand partie de la saison. Les Bills ont ainsi validé leur deuxième ticket pour les playoffs en trois ans et ont également dépassé la barre des dix victoires [10-6] pour la première fois depuis 1999.

Les Bills ont donc réussi leur saison en se qualifiant pour les Wild Cards, mais peuvent nourrir des regrets quant au scénario de leur élimination en playoffs. Opposé aux Texans, Buffalo a d’abord outrageusement dominé avant de voir Houston revenir et même passé devant. Les Bills finiront par décrocher une prolongation mais ne se qualifieront pas pour le tour suivant. Cette rencontre aura symbolisé un des problèmes des Bills, l’inconstance de Josh Allen, d’abord très bon avant de faire perdre le match à sa franchise.

L’intersaison

Avec une défense aussi solide, les besoins se situaient presque exclusivement en attaque afin de mieux entourer Josh Allen. Dans cette optique, Buffalo n’a pas hésité à sacrifier son 1er tour de Draft pour faire venir Stefon Diggs au poste de receveur. Très bon sous le maillot des Vikings, il aura pour mission de prendre le rôle de n°1 et d’épauler un John Brown trop seul l’an passé.

D’autres additions ont été faites lors de la Free Agency, mais surtout en défense afin d’apporter plus de densité sur certaines positions. Ainsi, Mario Addison et Vernon Butler sont arrivés en provenance de Caroline du Nord pour solidifier la ligne défensive, tandis qu’AJ Klein apporte de la profondeur sur la ligne de linebackers et que l’éternel Josh Norman apportera son expérience au groupe de cornerbacks.

Lors de la Draft, Buffalo a recruté malin. AJ Epenesa, annoncé au premier tour, est venu renforcé la ligne défensive, tandis que Zack Moss et Gabriel Davis densifieront les groupes de coureurs et receveurs. À noter également la sélection de Jake Fromm au 4e tour, qui pourrait s’avérer être un backup de luxe pour Josh Allen.

La Star : Tre’Davious White

Arrivé assez discrètement au 1er tour de la Draft en 2017, Tre’Davious White s’est depuis imposé comme un des meilleurs cornerbacks de la ligue. Pro Bowler et All-Pro pour la première fois de sa carrière cette saison, l’ancien joueur de LSU est un des leaders de l’excellente défense des Bills. Ultra précieux en couverture, il sera encore une fois attendu au tournant à tout juste 25 ans dans une équipe qui n’aura pas d’autre objectif que de récupérer un titre de division qui les fuient depuis 1995.

Le joueur à suivre : Devin Singletary

S’il a partagé les snaps avec le vétéran Frank Gore l’an passé, Devin Singletary sera le seul et unique n°1 cette saison. Jeune coureur rempli de talent, il va devoir s’affirmer comme une solution fiable dans le backfield offensif pour soulager Josh Allen. Buffalo avait l’habitude de beaucoup s’appuyer sur ses coureurs ces dernières années, et même si l’arrivée de Josh Allen a rebattu les cartes il est toujours préférable d’avoir un running back solide dans son effectif.

Le Calendrier

AFC Est

La Question

« Les Bills vont-ils remporter leur premier titre de division depuis 25 ans ? »

Au sein d’une division où beaucoup d’observateurs voient les Patriots chuté en terme de niveau, le chemin semble tout tracé pour les Bills dans leur quête au titre de division AFC Est. Après de longues années de galère et une outrageuse domination des Patriots, Buffalo a enfin une occasion franche de remporter ce titre qu’ils n’ont pas conquis depuis si longtemps. Il ne faut pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué, mais les voyants sont au vers pour la franchise de l’état de New York.

Le Prono

Avec une défense très solide et un Josh Allen qui continue à engranger de l’expérience et qui sera mieux entouré, les Bills ont les armes pour réaliser une très bonne saison. Avec le départ de Tom Brady du côté de la Nouvelle Angleterre, Buffalo sera favori pour reprendre la couronne et ne devrait pas laisser passer cette occasion. Bilan 2020 : 11-5

Miami Dolphins

La saison 2019

Alors qu’on ne donnait pas cher de leur peau en début de saison (certains pronostiquaient une saison à zéro victoires), les Dolphins ont fait mentir plus d’un observateur aguerri. Loin d’être flamboyante, la franchise floridienne a tout de même réussi à remporter cinq rencontres (5-11) en montrant plusieurs choses intéressantes. Pour sa première saison sur le banc de Miami, l’ancien coordinateur des Patriots Brian Flores a fait du très bon travail en posant des bases solides pour la reconstruction de la franchise.

Le bilan comptable n’est certes pas bon mais les satisfactions étaient ailleurs, et le mauvais bilan a permis aux Dolphins de récupérer un haut choix de Draft précieux.

L’intersaison

Miami avait de nombreux trou à combler pendant l’intersaison, et avait beaucoup de marge dans le salary cap ainsi que de bons choix de Draft permettant à la franchise d’être un acteur majeur au printemps. Les grandes manœuvres ont débuté dès la Free Agency avec l’arrivée de plusieurs gros noms disponibles sur le marché, attirés en Floride grâce à de juteux contrats. Voici une liste non-exhaustive des principales signatures effectués par les Dolphins : Matt Breida, Erek Flowers (OG), Jordan Howard (RB), Byron Jones (CB), Shaq Lawson (DE), Emmanuel Ogbah (DE), Elandon Roberts (LB), Kyle Van Noy (LB).

Outre la Free Agency, Miami a parfait son recrutement via la Draft. Les Dolphins ont profité de leurs nombreuses sélections pour renforcer la ligne offensive (Austin Jackson, Robert Hunt, Solomon Kindley), mais aussi la défense (Noah Igbinoghene, Raekwon Davis, Curtis Weaver) et bien évidemment le poste de quarterback avec la sélection de Tua Tagovailoa avec le 5e choix général.

Au final, Miami a été l’une des franchises les plus actives durant l’intersaison et a construit et effectif plus qu’intéressant. Reste désormais à voir comment le groupe évolue et si une alchimie se crée entre tous ces joueurs.

La Star : Kyle Van Noy

À peine arrivé et déjà appelé à être la star de l’effectif. Recruté au printemps en provenance des Patriots, Kyle Van Noy va retrouver son ancien coordinateur défensif Brian Flores en Floride. Le joueur était un élément clé du système Flores à New England, et son coach attendra de lui qu’il devienne le leader d’une défense en manque de quelqu’un pour montrer la voix. Miami a un effectif jeune, et la réussite de joueur comme Kyle Van Noy sera donc importante au bon déroulement de la reconstruction.

Le joueur à suivre : Tua Tagovailoa

Lorsqu’une franchise se reconstruit, le choix le plus important est généralement celui du quarterback. Miami a misé sur Tua Tagovailoa et attendra beaucoup de lui dans les prochaines années, et peut-être même dès cette saison. Longtemps attendu comme n°1, sa blessure l’a finalement fait chuté de quelques places mais il est bel et bien tombé dans les filets des Dolphins, comme annoncé en début de saison. Son évolution sera cruciale pour sa franchise, et au vu du talent du jeune homme Miami a de grandes chances de prendre sa reconstruction par le bon bout.

Le Calendrier

AFC Est

La Question

« La Fitzmagic est-elle définitivement terminée ? »

Avec le recrutement de Tua Tagovailoa, Ryan Fitzpatrick vit ses dernières heures en tant que titulaire à Miami. Lui qui est capable de coup d’exploits mais aussi de performances délétères pour sa franchise aura peut-être droit à un ou deux matchs en début de saison mais devrait rapidement laissé sa place. Fin de carrière ? Peut-être pas. Le barbu pourrait rebondir dans une nouvelle franchise et à nouveau apporter sa magie un court instant, à moins que personne ne veuille prendre le risque de le faire rejouer et qu’il ne vogue vers d’autres cieux (la XFL ?)

Le Prono

Miami s’est renforcée, mais il est encore trop tôt pour espérer quoi que ce soit dans l’AFC Est. Les hommes de Brian Flores sont là pour apprendre et devraient encore perdre pas mal de matchs cette année, ce qui leur permettra néanmoins de continuer à gagner en expérience. À moins que les floridiens ne nous fassent mentir une nouvelle fois ? Bilan 2020 : 5-11

New England Patriots

La saison 2019

Pour la 20e saison de Bill Belichick en tant qu’head coach, les Patriots arrivaient en position de force. Sortant d’une victoire face aux Rams dans le Super Bowl LIII, ils entamèrent la saison parmi les favoris à leur propre succession et firent rapidement honneur à leur statut. En effet, les Patriots démarrèrent parfaitement leur saison avec huit victoires en huit matchs derrière une défense de fer, peut-être la meilleure qu’ait connu la franchise au XXIe siècle.

Si la série s’arrêta lors du Week 9 avec une défait face aux Ravens, New England conserva la tête de sa division et remporta un 11e titre consécutif en AFC Est, tout en dépassant à nouveau la barre des dix victoires (11-5). Néanmoins, les Patriots fléchirent en fin de saison, alignant quelques défaites, et furent contraints de disputer les Wild Cards pour la première fois depuis 2009. Pourtant favori, New England se fit surprendre par une équipe des Titans renversante et quitta les playoffs par la petite porte. Pour la première fois depuis 2015 les Patriots ne disputèrent pas le Super Bowl, et pour la première fois depuis 2010 la franchise du Massachusetts ne rallia pas la finale de conférence AFC.

Une fin de cycle ? Dans un certain sens oui, et l’intersaison va le confirmer.

L’intersaison

C’est LE mouvement choc de l’intersaison, même si cela semblait être dans les tuyaux depuis un moment. Après deux décennies sous les ordres de Bill Belichick, Tom Brady a décidé de changer d’équipe et s’en est allé du côté de la Floride et des Buccaneers. Pour le remplacer, la franchise a fait revenir son ancien backup Brian Hoyer, mais a également tenté le pari Cam Newton. L’un des deux joueurs pourrait obtenir le job, à moins que le jeune Jarrett Stidham ne soit privilégié par le staff.

Outre le départ de son quarterback, New England a dû faire face à une exode massive de ses linebackers. En effet, Jamie Collins (Lions), Kyle Van Noy (Dolphins), Elandon Roberts et (Dolphins) sont partis rejoindre d’anciens coordinateurs défensifs des Patriots, et laissent un vide au milieu de la défense que ne pourra pas combler Dont’a Hightower, ce dernier ayant renoncé à la saison à cause de la situation sanitaire. Des remplaçants sont arrivés par la Draft (Josh Uche, Anfernee Jennings, Cassh Maluia) et par la Free Agency (Brandon Copeland) et feront ce qu’ils peuvent pour faire oublier ces départs.

Par ailleurs, les Patriots ont profité de la Free Agency pour se renforcer au poste de receveur en faisant venir Marqise Lee et Damiere Byrd, notamment pour remplacer Philip Dorsett, parti aux Seahawks. La Draft a pour sa part également servi à faire venir Kyle Dugger qui prendra sûrement la suite de Patrick Chung au poste de safefty, ce dernier ayant renoncé volontairement à la saison.

La Star : Stephon Gilmore

Depuis son arrivée chez les Patriots, Stephon Gilmore s’est imposé comme un véritable taulier d’une des meilleures défenses de la ligue. Pro Bowler et All-Pro pour la deuxième saison consécutive en 2019, il a même été récompensé en décrochant le titre de meilleur défenseur de l’année. Si plus personne ne doute de ses capacités, il sera attendu au tournant cette année dans une saison qui s’annonce cruciale pour l’avenir des Patriots.

Le joueur à suivre : Cam Newton

Absent presque toute la saison dernière, Cam Newton n’a pas été conservé par les Panthers et s’est donc dirigé vers un nouveau défi du côté de la Nouvelle Angleterre. S’il n’est pas assuré d’être titulaire en Week 1, le MVP 2015 a les qualités nécessaires pour compenser (en moins en partie) le départ de Tom Brady. En pleine forme, il est un titulaire en puissance et fera mal à toutes les défenses de sa division. Toutefois, le gros point d’interrogation tourne autour de sa santé, car Super Cam base énormément son jeu sur son physique et son corps n’est peut-être plus en mesure de le suivre.

Le Calendrier

AFC Est

La Question

« Va-t-on vivre une fin de cycle chez les Patriots ? »

Avec l’élimination en Wild Cards l’an dernier et le départ de Tom Brady au cours de l’intersaison, New England s’apprête peut-être à vivre une saison de transition. Les Patriots sont sous la menace des Bills en AFC Est, devront trouver une solution au poste de quarterback et seront obligé de compenser les nombreuses absences de joueurs dues à la pandémie mondiale de CoVid-19. New England a encore une des meilleures défenses de la ligue et il ne faudra jamais sous-estimer une franchise coachée par Bill Belichick, mais force est de constater qu’une fin de cycle semble pointer le bout de son nez du côté de Foxborough.

Le Prono

New England ne va pas sombrer cette saison, mais va peut-être lâcher son titre de division pour la première fois depuis un certain temps. La défense est talentueuse mais devra évoluer sans certains cadres, tandis que le niveau de l’attaque reposera énormément sur l’adaptation de leur nouveau quarterback (Stidham ? Newton ?). Les Patriots pourraient être dans le coup pour les playoffs, mais difficile de les voir jouer le haut de tableau comme ce fut le cas depuis le début du millénaire. Bilan 2020 : 9-7

New York Jets

La saison 2019

Après quatre années sur le banc, Todd Bowles a été démis de ses fonctions et laissa son poste de head coach à Adam Gase, réputé offensif et censé favoriser le développement de Sam Darnold. Toutefois, l’ancien coach des Dolphins n’a jamais réellement réussi à tirer profit de l’attaque pour rendre son équipe meilleure. Si le bilan est presque équilibré (7-9), l’escouade offensive a énormément peiné et termina l’année avec la deuxième moyenne de points marqués la plus basse de toute la NFL. De plus, les verts n’ont pas été aidés par les blessures avec les absences de CJ Mosley pour la saison et celle de Sam Darnold pendant la première moitié de l’année.

Toutefois, une certaine note positive a pu être aperçue du côté de Big Apple. Après un départ très compliqué avec seulement une victoire lors des huit premiers matchs, les Jets ont profité d’un calendrier somme toute assez faible pour finir l’année en trombe avec six victoires en huit matchs. La défense a aussi montré certaines choses intéressantes, notamment au poste de safety avec la doublette Marcus Maye/Jamal Adams. Greg Williams a posé quelques bases de ce côté du terrain, et c’est peut-être l’un des seuls points encourageants de cette saison.

L’intersaison

Le gros dossier de l’intersaison à New York, c’était la gestion du cas Jamal Adams. Leader incontesté de la défense, le safety ne cessait de clamer ses envies d’ailleurs, et son souhait fut exaucé le mois dernier en étant échangé à Seattle. En retour, les Jets s’en tirent plutôt bien avec des premiers tours 2021 et 2022 ainsi que l’arrivée de Bradley McDougald qui pourrait reprendre le poste de titulaire. Si aucune de ces compensations ne remplacera le leadership de l’ancien joueur de LSU, cela reste un très beau lot de consolation.

Outre la gestion du départ de sa star, New York avait un autre chantier : renforcer l’attaque. Pour se faire, les Jets ont d’abord décidé de blinder la ligne offensive. Dans cette optique, Geroge Fant, Alex Lewis, Greg Van Roten et surtout Connor McGovern sont arrivés pendant l’intersaison et viendront renforcer la tranchée, tout comme le surpuissant Mekhi Becton choisi en 11e position lors de la Draft qui devrait occuper le côté aveugle de la ligne. New Yorki a également renforcé son corps de receveurs avec la signature de Breshad Perriman combinée à la Draft de Denzel Mims, ce qui devrait faire le plus grand bien à Sam Darnold.

Côté défensif, le poste qui a été priorisé pour le recrutement fut celui de cornerback. Pierre Desir et Quincy Wilson sont ainsi arrivés via la Free Agency, tandis que Bryce Hall et le polyvalent Ashtyn Davis ont été draftés lors des tours du milieu de tableau. Patrick Onwuasor a quant a lieu été signé pour densifier la ligne de linebacker, tandis que l’éternel Frank Gire viendra apporter son expérience dans le backfield offensif.

La Star : Sam Darnold

S’il reste un jeune joueur en cours de développement, Sam Darnold est déjà présenté comme la star de la franchise. Quarterback avec un très gros potentiel, il doit encore confirmer les espoirs placés en lui il y a maintenant deux ans. Mieux entouré, mieux protégé et désormais un peu plus adapté au système d’Adam Gase, il se doit d’exploser cette saison si les Jets veulent espérer faire mieux que l’an dernier sur le plan comptable.

Le joueur à suivre : Le’Veon Bell

Rayonnant lorsqu’il était chez les Steelers, Le’Veon Bell a perdu beaucoup de crédits après sa dispute autour de son contrat qui l’a poussé à ne pas jouer en 2018. Alors qu’il pensait rebondir chez les Jets, les choses ne se sont pas passés comme prévu. Avec un total de yards loin de ce dont il est capable (789) et mécontent de son utilisation par son coach, il va devoir se montrer sous un meilleur jour en 2020. Sam Darnold a besoin de son coureur qui, en plus, peut attraper des ballons, et le joueur n’aura peut-être plus d’autres occasions de se montrer s’il ne ressaisit par avec New York.

Le Calendrier

AFC Est

La Question

« Adam Gase est-il un imposteur ? »

D’abord coach des Dolphins avant de rejoindre les Jets, Adam Gase est souvent présenté comme un gourou offensif. Néanmoins, si l’on se penche sur les statistiques de ses attaques, on se rend rapidement compte que ces dernières ne sont jamais très performantes. Une question simple peut alors se poser : est-il en mesure de diriger une attaque en tant que coach principal. Adam Gase semble également avoir du mal à gérer les égos, et une contre-performance cette année pourrait bien réduire à néant ses envies d’être coach principal. Pour mieux rebondir en redevenant coordinateur offensif ?

Le Prono

Les Jets ont mieux entouré Sam Darnold cette saison et ont comblé certains trous dans leur effectif. Toutefois, malgré une division qui semble un peu plus ouverte qu’à l’accoutumé, New York semble encore loin d’être en mesure de jouer ne serait-ce que le titre de division. L’absence de CJ Mosley pour renoncement volontaire va faire mal à une défense qui aurait dû être un point d’appui pour remporter des matchs, et Adam Gase pourrait bien finir une nouvelle fois avec un bilan pas loin de l’équilibre. Bilan 2020 : 5-11

Pour la première fois depuis plus d’une décennie, l’AFC Est pourrait couronner un champion autre que les Patriots. Si la franchise de la Nouvelle Angleterre restera dans la course à sa propre succession les Bills font office d’épouvantail et seront plus que jamais candidats à ce titre. Les Dolphins et les Jets devraient pour leur part continuer leur progression mais auront du mal à se mêler aux joutes de haut de tableau.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here