Preview Ligue 1 2019-2020 : le Nîmes Olympique

0
Ligue 1

La Ligue 1 Uber Eats reprendra ses droits le 9 août ! L’occasion pour nous de faire un tour d’horizon global des différentes équipes avant le début du championnat. Aujourd’hui, pour le 9ème club, nous nous intéressons au Nîmes Olympique qui va tenter dans cette nouvelle saison de s’installer durablement dans l’élite française.

 

Bilan de la saison 2018/2019

 

25 ans, c’est le nombre d’années qu’il aura fallu au Nîmes Olympique pour retrouver l’élite du championnat français, la Ligue 1. Fort d’un très bon parcours en Ligue 2 qui aura vu attribuer la deuxième place aux Crocos, le groupe coaché par Bernard Blaquart affiche des ambitions rationnelles et réfléchies. En effet, la direction nîmoise entend travailler “sur le long terme” comme l’explique explicitement le président d’honneur Jean-Jacques Bourdin au micro de RMC en début de saison.

A l’image de leur homologue promu (Stade de Reims), les Crocos ont fait un très bon parcours sur les devants de la scène nationale. En effet, ils finissent 9ème du championnat en totalisant 53 points au compteur. Le club nîmois compte 15 victoires, 8 nuls et 15 défaites. Ils finissent notamment devant le Stade Rennais (10e) ou encore Bordeaux (14e). Les Nîmois avaient fait forte impression en début de saison avec des matchs à suspens et à enjeu comme les deux premières victoires face au SCO d’Angers (4-3) ou encore face à l’OM (3-1).

Le collectif nîmois n’avait rien à envier aux cadors français, ils arrivaient avec un jeu axé sur le contre et les projections offensives tout en faisant bloc au milieu de terrain à bousculer les grands de ce championnat.

Le groupe était plutôt homogène avec plusieurs buteurs dans leur rang avec notamment Bouanga (8 buts) , Ripart (8 buts), Bobichon (7 buts), Savanier (6 buts). Le joueur ayant le plus impressionné et attiré les projecteurs est Téji Savanier, l’homme fort de ce milieu de terrain nîmois, tout autant adroit devant le but que pour délivrer des passes décisives à ses partenaires, il enregistre 13 passes décisives et finit meilleur passeur de cette saison.

Le point négatif pour les Crocos cette saison est leur parcours dans les différentes coupes nationales. En effet, ils sont d’abords stoppés nets en 1/8 ème de finales de Coupe de la Ligue face au Havre, défaite 2-1, avant de tomber aux 32ème de finales de Coupe de France face à une surprise venue de National, Lyon-Duchère, 3-0.

 

Les transferts arrêtés au 29 Juillet 

 

Arrivés : 

– R. Philippoteaux arrivé en provenance de l’AJ Auxerre pour un montant avoisinant les 300 000€ (Milieu Gauche)

– V. Stojanovski arrivé en provenance de Renova pour 300 000€ brut (Attaquant)

– P. Martinez arrivé libre de tout contrat du côté du RC Strasbourg (Défenseur)

– Z. Ferhat arrivé libre de tout contrat en provenance du Havre (Milieu Droit)

Le club a ensuite enregistré les signatures de quatre jeunes de la réserve et du centre de formation à savoir Dias (Gardien de but), Sainte-Luce (Défenseur), Buades (Défenseur), et Guessoum (Défenseur).

Départs :

crédit photo : Sports.orange

– T.Savanier (Montpellier) pour un transfert brut de 9,5M€

– D. Bouanga (ASSE) pour un transfert avoisinant les 5M€ bonus compris

– S.Thioub (SCO Angers) pour un transfert compris aux alentours de 3,5M€

– U.Bozok (Lorient) pour un transfert, bonus compris, de 1,5M€

Le club a aussi laissé partir librement Lybohy, Valette et Sourzac à l’AS Nancy, Alioui au SCO d’Angers et Hsissane à Le Puy-En-Velay.

Vlachodimos, l’ancien du Panathinaikos s’est vu résilié son contrat par ses supérieurs.

 

 

 

L’effectif actuel

Le Nîmes Olympique a rempli ses finances avec les ventes de plusieurs de ses titulaires indiscutables. En ce sens, le club fait un bon mercato. Cependant, du côté des arrivés, les Crocos ne semblent pas à la hauteur de leurs exigences. A voir, cependant, ce qui pourrait se passer. On parle notamment de Jovicic de l’Etoile Rouge de Belgrade ou encore Cardona de l’ASM ou très récemment la mise à l’épreuve de Berahino de Stoke City. Blaquart s’inquiète fortement sur son mercato pour l’instant. Reste encore à convaincre ses dirigeants de mettre la main à la poche.

Actuellement, les Crocos possèdent des schémas de jeu assez diversifiés. On a notamment vu les Crocos évolués en 4-3-3, en 4-4-2 plus traditionnel ou encore en 4-1-4-1. De ce fait, la clé du jeu résidait en son fort milieu. L’équipe ne pourra plus compter sur Jordan Ferri, en fin de prêt, qui s’était fait une place dans ce milieu mais pourra compter sur Bobichon ou Ripart qui peuvent évoluer à différents postes. Les couloirs devraient être occupés par Maoussa et Alakouch. La recrue Stojanovski devrait combler le poste laissé vaquant par les départs de Bouanga, Bozok et Thioub. L’heure est aussi à armer l’attaque nîmoise. Les Crocos montreront un nouveau visage cette saison.

 

 

 

Le joueur à suivre : Renaud Ripart

crédit photo : archives.espacescrocos

Capable de jouer à plusieurs postes à vocation différente, Ripart sera sans conteste un des joueurs à suivre encore cette saison. Il a prouvé l’an passé que par sa polyvalence, il s’est imposé dans cet effectif et plus globalement dans le cercle très fermé de l’élite française. Fort de 8 réalisations et de 4 passes décisives, Renaud Ripart sait qu’il a un rôle à jouer pour le projet entrepris par Blaquart. Il détient le confiance de son entraineur. Son statut de capitaine lui confère un statut important car il est la voix de l’équipe tant sur le terrain qu’à l’extérieur. C’est un enfant du pays, il a fait ses classes ici. C’est un joueur qui percute et qui aime aller de l’avant.

 

 

 

Pronostic de la rédaction 

Le Nîmes Olympique revient pour une nouvelle saison avec un effectif assez chamboulé. Les Crocos se sont séparés de plusieurs joueurs qui ont fait la force de cette équipe. Cependant, la situation de confiance entre les dirigeants, son président et Blaquart tend à une certaine légitimité des propos tenus par le club l’an passé à savoir le projet sur le long terme : s’imposer en Ligue 1. Les Crocos devront néanmoins s’activer sur le marché des transferts, il manquerait à ce jour une arme offensive et un milieu de terrain capable d’évoluer devant la défense. Si Nîmes parvient à conclure un bon mercato, il n’y aurait pas de raison pour que l’on ne revoit pas les Crocos sur les devants de la scène française encore cette saison. Pronostic : 10ème.

 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here