Preview NFL – Division NFC Nord : qui sera le nouveau roi du Nord ?

0
Ligue 1

La NFL reprend dans moins d’un mois (on croise les doigts !), c’est le moment pour We Sport de vous présenter la saison à venir. Division par division, vous aurez droit à une présentation de chaque équipe ainsi qu’à notre pronostic afin que vous soyez fin prêt pour le début de la saison. Aujourd’hui nous débutons avec la NFC Nord, une division somme toute assez ouverte sur la papier.

Chicago Bears

La saison 2019

Après une surprenante saison 2018 ponctuée par un titre de division et une élimination cruelle en playoffs, les Bears ont déchanté la saison passée. S’appuyant toujours sur une excellente défense, quoique moins solide que ce qu’elle a pu montrer par le passé, mais avec un niveau inquiétant en attaque, les joueurs de Matt Nagy ont terminé l’année avec un bilan neutre (8-8). Jamais vraiment séduisant, Chicago a flirté toute la saison avec les 50 % de victoires et finit avec un bilan assez représentatif de sa saison : moyen.

Les Bears ont su remporter les matchs qui étaient dans leurs cordes, mais n’ont jamais vraiment réussi à aller chercher une grosse victoire face à une équipe de haut de tableau. Outre la déception Mitchell Trubisky (voir plus bas), quelques satisfactions sont à noter. Parmi elles on peut citer la bonne intégration de David Montgomery, l’excellente saison d’Allen Robinson ou encore le recrutement judicieux de Cordarelle Patterson dans les special teams.

L’intersaison

Afin de se relancer pour la saison à venir, les Bears ont été assez actifs lors de l’intersaison. Un transfert a notamment beaucoup fait parler : l’arrivée de Nick Foles. Acquis contre un 4e tour de draft, le MVP du Super Bowl LII arrive dans l’Illinois pour mettre la pression sur Mitchell Trubisky et pourrait à termes reprendre le poste de titulaire.

Pour renforcer une attaque peu convaincante (29e aux points marqués l’an passé), Chicago a également fait venir l’expérimenté Jimmy Graham, qui voudra se relancer, et le vétéran Ted Ginn Jr qui apportera de la vitesse à un groupe de receveurs également renforcé par la draft du tight-end Cole Kmet.

Quelques ajustements ont également été faits en défense. Après les départs de Prince Amukamara et Leonard Floyd, Chicago a signé Robert Quinn et Barkevious Mingo sur les extérieurs, mais aussi Artie Burns puis Jaylon Johnson via la draft pour venir épauler Kyle Fuller dans le backfield défensif.

La Star : Khalil Mack

S’il manque un patron en attaque, la défense peut elle compter sur un des meilleurs joueurs de la ligue : Khalil Mack. Légèrement moins impressionnant statistiquement cette saison et non-sélectionné dans le 1st Team All-Pro, il n’en reste pas moins un des meilleurs joueurs à son poste en NFL et fait frissonner tous les quarterbacks de la NFC Nord. Si Chicago veut espérer quelque chose cette saison il faudra à nouveau que la défense soit impériale, et les Bears pourront compter sur Khalil Mack pour que cela soit le cas.

Le joueur à suivre : Allen Robinson

Gêné par des blessures ces deux dernières années, Allen Robinson a profité d’une saison complète pour réaliser la deuxième saison de sa carrière à plus de 1000 yds à la réception (1149). Assez seul dans le corps de receveurs l’an passé, il sera mieux entouré cette année et pourrait profité des espaces créés par ses coéquipiers pour à nouveau réaliser une saison de haute volée et ainsi faciliter la tâche au quarterback qui se placera sous le centre.

Le Calendrier

NFC Nord

La Question

« Mitchell Trubisky aura-t-il le même destin que Jameis Winston et Macus Mariota ? »

S’il a profité des bonnes performances de son équipe pour être Pro Bowler en 2018, Mitchell Trubisky déçoit depuis son arrivée en NFL. Drafté en 2e position en 2017 devant des joueurs comme Patrick Mahomes ou Deshaun Watson, l’ancien de North Carolina semble se diriger vers un destin semblable à ceux de Jameis Winston et Marcus Mariota.

Tous deux ont été sélectionnés très haut et n’ont jamais confirmé les attentes placées en eux et ont finit par perdre leur poste au profit d’un vétéran. Mauvais présage pour Trubisky, son équipe a recruté Nick Foles au cours de l’intersaison qui pourrait bien lui prendre son poste. S’il devrait bien être titulaire lors du Week 1, cette saison semble être celle de la dernière chance pour le natif de l’Ohio.

Le Prono

Chicago a toujours une excellente défense, mais le problème au poste de quarterback est toujours présent. Si Nick Foles pourrait prendre la place de Mitchell Trubisky, cela ne veut pas dire que les choses s’amélioreront comme par magie. Les Bears peuvent surprendre, mais il va falloir espérer un petit coup de pouce du destin. Bilan 2020 : 6-10

Detroit Lions

La saison 2019

Pour sa deuxième saison dans le Michigan, Matt Patricia n’a toujours pas trouvé la recette magique. Pas épargné par les blessures dans son effectif, avec en première ligne son quarterback Matthew Stafford et le rookie drafté au 1er tour TJ Hockenson, il n’a pu faire mieux que trois victoires au cours de l’exercice écoulé (3-12-1).

Outre les résultats, Detroit n’a pas rassuré dans la qualité du jeu proposé. Parmi les pires défenses de la ligue, notamment contre la passe, la touche Matt Patricia ne semble pas porter ses fruits, alors même que le coach au crayon sur l’oreille était auparavant coordinateur défensif chez les Patriots. Saison à oublier pour les Lions, qui auront comme unique lot de consolation une place dans le top 3 de la Draft.

L’intersaison

Ce choix, Detroit s’en est justement servi pour renforcer son backfield défensif. Avec le départ annoncé de Darius Slay, les Lions se devaient de recruter sur la position et ont sélectionné Jeff Okudah, considéré comme le meilleur joueur à son poste dans cette cuvée 2020. Il sera d’ailleurs associé à l’ancien Falcon Desmond Trufant, arrivé lui aussi au cours de l’intersaison.

L’autre grosse acquisition de l’intersaison pour les Lions, c’est la signature d’Halapoulivaati Vatai. Le tackle va venir renforcer la ligne offensive au même titre que le rookie Jonah Jackson et offrira un peu d’air à Matthew Stafford, mais aidera également le coureur rookie D’Andre Swift.

Par ailleurs, plusieurs anciens joueurs des Patriots sont venus retrouver leur ancien coordinateur défensif dans le Michigan. Ainsi, Jamie Collins, Duron Harmon et Danny Shelton sont venus renforcer l’effectif en défense et sur les équipes spéciales et pourront compenser quelques départs comme ceux de Damon Harrison ou de A’Shawn Robinson.

La Star : Matthew Stafford

Blessé pendant la moitié de l’exercice précédent, Matthew Stafford sera de retour (on l’espère) à 100 % cette année. Véritable fer de lance de l’attaque et visage de la franchise depuis maintenant dix ans, il devra encore se comporter comme un leader en espérant que cette année les résultats ne soient pas moribonds.

Le joueur à suivre : TJ Hockenson

Blessé une partie de la saison dernière, TJ Hockenson sera attendu au tournant cette année. Drafté en 8e position l’an passé, il a le potentiel pour devenir un excellent joueur sur sa position. Néanmoins, il va devoir confirmer les espoirs placés en lui afin d’aider sa franchise à repartir sur de bons rails.

Le Calendrier

NFC Nord

La Question

« Matt Patricia vit-il ses dernières heures dans le Michigan ? »

Après deux ans avec les Lions, Matt Patricia n’a toujours pas convaincu. Coach à réputation défensive, il est pourtant à la tête d’une des pires escouades de la ligue dans ce domaine. De nouveaux joueurs sont arrivés, et il va vite devoir montrer des signes d’améliorations s’il ne veut pas perdre son poste. En effet, si ses deux premières saisons ont été perturbées par un temps d’adaptation et une cascade de blessures, il n’a plus d’excuses cette saison et jouera plus que jamais sa tête.

Le Prono

Matt Patricia jouera sa tête cette année, mais même si l’effectif a été renforcé cela sera compliqué de jouer le titre de division cette saison. Peut-être qu’une nouvelle saison décevante permettra à un nouveau staff d’arriver et de construire quelque chose d’intéressant avec un effectif somme toute intriguant sur le papier. Bilan 2020 : 6-10

Green Bay Packers

La saison 2019

Pour sa première saison dans le Wisconsin, Matt LaFleur a offert un titre de division à Green Bay, chose que la franchise n’avait plus connu depuis 2016. Défaits seulement à trois reprises dans la saison (13-3), les Packers faisaient partie du trio de tête en NFC et ont fini l’année en deuxième position, se qualifiant pour les playoffs et évitant le premier tour. Après une victoire compliquée contre Seattle lors du Divisional Round, ils ne purent faire le poids face aux 49ers et durent s’incliner lors de la finale de conférence.

Au final, Green Bay sort d’une saison plutôt convaincante. Les résultats sont bons, la relation entre Matt LaFleur et Aaron Rodgers s’est améliorée au cours de la saison, et plusieurs joueurs défensifs ont réalisé une excellente saison, comme Za’Darius Smith ou Kenny Clark. Néanmoins, le niveau de jeu offensif n’a pas été époustouflant, alors même que Matt LaFleur a une réputation de coach offensif.

L’intersaison

La Free Agency fut, comme souvent à Green Bay, assez calme avec très peu d’ajouts. Si Joe Schobert a quitté la franchise, Christian Kirksey est venu le remplacer. Idem avec le départ de Geronimo Allison qui a été compensé par l’arrivée de Devin Funchess, ou encore la signature de Rick Wagner qui vient renforcer la ligne offensive.

Ce qui a le plus fait parler dans le Wisconsin, c’est la direction prise lors de la Draft. Alors qu’Aaron Rodgers, star de la franchise, va avoir trente-sept ans cette année, le front office a décidé de sélectionner le prometteur Jordan Love au 1er tour. Joueur avec un bon bras mais pas encore prêt pour la NFL, il devrait s’aguerrir une à deux saisons derrière Rodgers avant de lui prendre sa place. On prépare le futur chez les Packers, mais cela pourrait poser quelques problèmes dans la relation entre le vétéran et son jeune coach.

La Star : Aaron Rodgers

Il est le joueur emblématique de la franchise, mais il vit peut-être ses dernières heures dans cette position. Aaron Rodgers est encore le patron à Green Bay, mais est désormais plus proche de la fin que du début. Les Packers voudront à tout prix conserver leur titre de division cette année et pourront compter sur leur quarterback pour tenter de mener à bien cette mission qui ressemblera peut-être à un baroud d’honneur.

Le joueur à suivre : Za’Darius Smith

Pro Bowler pour la première fois de sa carrière la saison passée, Za’Darius Smith sort de la saison la plus aboutie de sa carrière. Arrivé l’an dernier à Green Bay, il s’est parfaitement adapté au schéma défensif de Mike Pettine. Dans une défense solide mais en manque d’un vrai leader, il pourra peut-être s’affirmer comme un véritable taulier cette saison.

Le Calendrier

NFC Nord

La Question

« Les Packers ont-ils arnaqué la ligue l’an dernier ? »

Finaliste de conférence NFC l’an passé, Green Bay n’a pourtant pas véritablement convaincu dans le jeu. Profitant d’un calendrier assez abordable pour enchaîner les victoires, ils ont eu du mal à développer un jeu séduisant offensivement. Cette saison devra donc être celle de la confirmation, sous peine de voir la saison 2019 être considéré comme un one shot, un peu à l’image de la saison 2018 du rival de Chicago.

Le Prono

Pour ce qui sera peut-être la dernière saison d’Aaron Rodgers en tant que titulaire, Green Bay voudra conserver son titre de division. Si les Packers sont armés pour le faire, il va falloir proposer de meilleures choses avec un calendrier qui sera plus relevé que l’an dernier. Bilan 2020 : 10-6

Minnesota Vikings

La saison 2019

Si Green Bay a dominé la division en 2019, Minnesota leur aura mis la pression pendant presque la totalité de l’année. Derrière un Dalvin Cook de gala et un Stefon Diggs auteur dune nouvelle saison à 1000+ yds, ils auront été dans la course au titre de division pendant un long moment. L’attaque a plutôt été au rendez-vous derrière un Kirk Cousins assez propre, tandis que la défense a encore une fois fait beaucoup de bien à la franchise, comme souvent depuis que Mike Zimmer occupe le poste de head coach.

Après avoir terminé 2e en NFC Nord grâce à un bhilan de 10-6, les Vikings ont pu décrocher une des deux Wild Cards et retrouvèrent leur ennemi préféré lors du premier tour : les Saints de la Nouvelle Orléans. Dans un match où Dalvin Cook a surnagé, ils finirent une nouvelle fois par écœurer leurs adversaires, cette fois-ci après prolongations. Toutefois, leur aventure en playoffs s’arrêta net au tour suivant, Minnesota n’étant pas en mesure de rivaliser avec les 49ers de San Francisco.

L’intersaison

Durant l’intersaison, Minnesota s’est surtout renforcé via la Draft. Avec le transfert de Stefon Diggs vers Buffalo, les Vikings se sont retrouvés avec deux sélections à faire au 1er tour ; une fut utilisé pour remplacer Diggs en choisissant l’ancien de LSU Justin Jefferson, tandis que l’autre a été investie pour renforcer le backfield défensif (Jeff Gladney) qui a perdu Xavier Rhodes au printemps.

Par ailleurs, Minnesota a réalisé quelques choix intéressants au cours de cette même Draft. Par exemple, on peut citer Ezra Cleveland qui viendra renforcer la ligne offensive, le prometteur Cameron Dantzler au poste de cornerback ou encore Troy Dye sur la ligne de linebackers.

La Free Agency a tout de même permis à la franchise de Minneapolis d’effectuer quelques retouches. Michael Pierce est notamment arrivé de Baltimore pour renforcer la ligne défensive, mais les Vikings devront composer sans lui cette saison car le joueur a décidé de renoncer à la saison à cause de la situation sanitaire. À noter que la franchise a du placer le franchise tag sur Anthony Harris pour empêcher le safety de devenir agent libre.

La Star : Dalvin Cook

Pour sa première saison vraiment pleine où il n’a pas eu de problèmes de blessures, Dalvin Cook a pu exprimer tout son potentiel et a affolé les compteurs. Pro Bowler, il a dépassé les 1000 yds pour la première fois de sa carrière et s’est affirmé comme le taulier de l’attaque, en atteste son match de playoffs face aux Saints. Cette saison il devra continuer sa progression tout en continuant de devenir le visage de sa franchise.

Le joueur à suivre : Adam Thielen

Alors qu’il sortait de deux saisons extraordinaires, Adam Thielen a été très discret l’an passé. Gêné par des soucis de blessures, il n’a pu disputer que dix rencontres et a tout juste dépassé les 400 yds à la réception. Avec le départ de Stefon Diggs, Minnesota aura besoin d’un Adam Thielen retrouvé pour réussir et c’est tout ce que l’on attend de lui.

Le Calendrier

NFC Nord

La Question

« Comment Minnesota écœurera les Saints ? »

Ces dernières années, cela devient presque une rengaine. Minnesota se qualifie en playoffs, affronte des Saints favoris lors des playoffs et parvient à les éliminer en crevant le cœur de leurs fans. Les deux équipes ont encore les moyens d’aller en playoffs cette saison, et nous pourrions donc avoir droit à un nouvel affrontement entre les deux équipes. De quelle manière les Vikings parviendront-ils à éliminer leur rival ? Ils ont encore toute la saison pour y réfléchir.

Le Prono

Minnesota a les capacités pour remporter un titre de division qui leur échappe depuis 2017, mais rien ne sera donné dans une division où chaque équipe peut surprendre comme décevoir. Le niveau de Kirk Cousins sera un facteur x de leur saison, tout comme la capacité de Dalvin Cook a être le leader offensif de la franchise. Bilan 2020 : 11-5

Sur le papier, la NFC Nord est assez homogène. Green Bay et Minnesota font office de favoris et devraient se disputer le titre de division, mais Chicago pourrait créer la surprise en se glissant en embuscade. Les Lions semblent toujours un ton en-dessous, mais si Matt Patricia parvient à trouver la formule magique pour sauver sa peau les Lions auront également une carte à jouer.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here