Cyclisme

Preview – Vuelta a Andalucía Ruta Ciclista del Sol 2022 : parcours et favoris

La deuxième grande course par étapes de cette année en Espagne, la Vuelta a Andalucía Ruta Ciclista del Sol, accueillera certains des meilleurs coureurs du monde avec notamment la présence de Miguel Ángel López et Simon Yates.

La Vuelta a Andalucía est la deuxième grande course par étapes en Espagne et se déroulera du 16 au 20 février sur cinq étapes. La course de cette année ne comporte pas d'arrivée au sommet, mais le parcours comprend certains des paysages andalous les plus vallonnés du sud de l'Espagne. Le sommet le plus élevé de la course est atteint au début de la quatrième étape, à une altitude  de 1500 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Le parcours vif et roulant a attiré certains des meilleurs puncheurs du moment. Avec très peu de sprinters de haut niveau, certains hommes rapides de seconde zone, comme Corbin Strong, Stefano Oldani et Orluis Aular, auront la chance de se faire un nom.

Les favoris

Il y a quelques grands noms qui se sont inscrits à la “Ruta del Sol”, le terrain convenant aux meilleurs puncheurs. Mais elle a également attiré certains des grimpeurs les plus redoutés du peloton, dont le vainqueur en titre Miguel Ángel López.

Mais le Colombien aura du mal à conserver sa couronne étant donné la densité du peloton cette année. L'équipe Bahrain Victorious, par exemple, sera composée de Pello Bilbao, Gino Mäder, Damiano Caruso, Mikel Landa, Dylan Teuns, Wout Poels et Luis León Sánchez. La star britannique, Simon Yates, sera également de la partie avec une équipe solide de BikeExchange-Jayco pour le soutenir.

Le jeune Belge Maxim Van Gils arrivera en Andalousie avec une grande confiance après avoir remporté le classement général du récent Saudi Tour, où il a battu l'ancien champion du monde Rui Costa. Le Belge de 22 ans a remporté ses premières victoires en Arabie Saoudite et cherchera à en obtenir davantage pour sa deuxième année en tant que coureur professionnel. Les autres grands noms sont Juan Ayuso, Tao Geoghegan Hart, Mauri Vansevenant, Wilco Kelderman, Alexey Lutsenko, Vincenzo Nibali, Jakob Fuglsang, Ben O'Connor et Benoît Cosnefroy, Michael Woods.

En ce qui concerne les sprinteurs, si le profil et le parcours n'en ont pas attiré beaucoup, il y en a quelques-uns qui mériteront l'attention. La star érythréenne Biniam Ghirmay a montré une belle étonnante pointe de vitesse cette saison après avoir remporté le Trofeo Alcúdia. Il a également impressionné en terminant deuxième des Championnats du monde sur route des moins de 23 ans à Louvain l'année dernière, derrière FIlippo Baroncini. Il pourrait se retrouver impliqué dans la lutte pour le classement général tout en visant les rares opportunités de sprint. Récent deuxième du Tour de Murcie, l'italien Matteo Trentin aura également une belle carte à jouer.

Le parcours

La course de cette année ne comporte peut-être pas de grands cols de montagne à franchir pour les coureurs, mais il y a toujours des montées difficiles pour les coureurs qui cherchent à se battre pour le titre général. La première étape annonce une courte ouverte. La première moitié de l'étape, entre le départ d'Ubrique et juste avant le sprint intermédiaire à Los Corrales, comprend deux ascensions classées ainsi que divers coups de pied. L'étape se stabilise ensuite pendant la majeure partie de la seconde moitié, à l'exception d'une montée de 7,8 km, d'une moyenne de 3,3 %, qui culmine à 12 km de l'arrivée.

La deuxième journée comporte une série de montées courtes et aigus répartis sur la deuxième moitié de l'étape, avec trois coups de pied rapides – l'un après l'autre – dans les étapes finales, y compris une arrivée en côte à Alcalá la Real.

Bien qu'il s'agisse probablement d'une étape de sprint, le troisième jour comporte tout de même quelques défis. Il y a quatre ascensions classées le long du parcours, avec un long faux plat jusqu'à Alto de Cacín. Mais comme les 30 derniers kilomètres sont soit plats, soit en descente, les sprinters devraient avoir leur chance.

Une longue journée de montée attend les coureurs sur l'avant-dernière étape de la course, avec trois des plus grandes ascensions classées de la course en une seule journée. Cependant, les montées les plus pénibles se situent au départ et l'arrivée sera disputée sur des montées moins difficiles et plus courtes.

La dernière étape de la Vuelta a Andalucía devrait être la plus sélective grâce à la montée de 7,1 km jusqu'à l'arrivée à Chiclana de Segura, avec une moyenne de 5,2%. Mais c'est après trois autres ascensions classées, qui sont susceptibles de réduire considérablement le peloton. Avec 40 km entre les deux dernières montées, il y a toutes les chances que le peloton soit rassemblé pour une dernière bataille au sommet.

Notre pronostic 

Il est toujours difficile de prédire une course de cyclisme. Cependant une chose qui est sûr c'est qu'avec un parcours aussi vallonné la Vuelta a Andalucía risque d'être passionnante à chaque étape.

Concernant le classement général, Alexey Lutsenko semble être le grand favoris pour la victoire finale. Le coureur kazakh a idéalement débuté sa saison en début de semaine avec une victoire sur la première édition de la Clàsica Jaén Paraiso. Le parcours devrait parfaitement convenir au double vainqueur du Tour d'Oman (2018 & 2019).

En ce qui concerne les victoires d'étapes individuelles, nous nous attendons à ce que Bonifazio soit le plus rapide dans un sprint du peloton, mais Ghirmay a de grandes chances de remporter au moins une étape dans cette course.

Il sera également très interessant d'observer la formation allemande de la Bora-Hansgrohe qui arrive en Andalousie avec une grosse équipe. Lennard Kämna devrait être le leader de sa formation et pourra notamment compter sur le soutien d'Emmanuel Buchmann, Wilco Kelderman, Giovanni Aleotti ou encore Matteo Fabbro.

À lire aussi – Preview : Volta ao Algarve

 

Coordinateur We Sport FR - Passionné de cyclisme - #TeamPogi

Dernières publications

En haut