PROGRESS x APC : Quand les Anglais s’invitent à la fête

0

Le weekend dernier, l’APC produisait son plus grand show de l’année en collaboration avec la PROGRESS Wrestling. Les deux promotions nous ont offert des matchs incroyables. Entre la bataille de chants lors du match par équipe et le changement de titre, ce show fut une grande réussite pour le catch français. L’APC continue toujours de nous régaler.

 

Les voltigeurs et les poids lourds à l’honneur

Pour commencer le show, le présentateur de l’APC invite Jim Smallman à venir sur le ring, pour faire son discours habituel. Dès les premiers mots, le public du Studio Jenny a donné de la voix. Après, Tristan Archer arrive à son tour pour dire qu’il repartira avec la ceinture en fin de soirée. Rappelons que Tristan Archer est le seul français à être aller à la PROGRESS.

Pour le premier match du show, The OJMO affrontait Senza Volto. Les deux lutteurs sont de très bons voltigeurs. Ils ont fait des cordes leur terrain de jeu et ont porté des prises incroyables. Malheureusement, le Français est battu par The OJMO et la PROGRESS compte déjà une victoire. Les deux hommes se sont fait une belle poignée de main, signe du respect mutuel. Malgré la défaite, Volto continue son ascension dans le circuit britannique puisqu’il va combattre à la OWE UK dans quelques semaines.

Ensuite, Eddie Kingston, vétéran des rings, faisait face à Dick Riviere et sa fameuse Dick Prot’. La différence de gabarit s’est faite ressentir dès le début du match. Kingston a enchaîné les chops sur Riviere qui n’a rien pu faire. Mais la moitié des champions par équipe de l’APC n’a rien lâché. Il s’en est pris au genou de son adversaire pendant une bonne partie de match. Sans le faire exprès, Eddie Kingston envoie un coup à l’arbitre, le mettant KO. Dick Rivière en profita pour sortir sa Dick Prot’ et frapper Kingston avec. Une fois l’arbitre debout, il fait le tomber et Kingston n’a pas pu se relever à temps. Il voulait s’en prendre à l’arbitre avant de se raviser. Il est reparti sous les applaudissements de la foule.

L’image contient peut-être : 2 personnes, intérieur

Eddie Kingston ne comprend pas (Darren Fog).

Aussie Open et Montero’Salem font le show

Avant le magnifique match par équipe, le titre féminin de la PROGRESS détenu par Jordynne Grace était mis en jeu. Son adversaire n’était nulle autre que Alexis Maria. Encore une fois, Grace avait un gabarit plus avantageux que Alexis Maria. Une fois la cloche sonnée, la championne ne tergiverse pas et fonce sur son adversaire. Alexis Maria laisse passer l’orage et revient dans la partie. Un instant, on a cru que la Française allait devenir championne. Mais c’est sans compter sur la puissance de la championne de la PROGRESS qui n’a laissé aucune chance à Maria. Jordynne Grace remporte ce match. Pas de changement de titre du côté britannique.

Ce match était certainement le plus attendu de cette soirée. Aussie Open, l’équipe de Kyle Fletcher et Mark Davis était opposé à Montero’Salem. Deux équipes talentueuses qui ont chauffé la foule avant même le début du match. En effet, pendant environ cinq minutes, le public donnait de la voix pour supporter leur équipe préférée. Une fois le match commencé, la technicité a pris le dessus.

Beaucoup de prises de risque de la part des deux équipes, mais à chaque fois, cela ne s’avérait pas payant. L’arbitre s’arrêtait toujours à deux, et le match continuait. Aussie Open et Montero’Salem se sont servis des cordes pour maximiser les chances de victoire avec des prises aussi incroyables que dangereuses. Fletcher et Davis auraient même pu perdre ce match si l’arbitre n’avait pas été distrait. Finalement, c’est Aussie Open qui remporte ce combat au terme d’un match dantesque. Une revanche entre les deux équipes n’est pas à exclure.

Publiée par APC CATCH sur Samedi 24 août 2019

Extrait de l’ambiance du match par équipe. (Facebook APC)

Le titre APC change de propriétaire 

Nous rentrons dans la dernière partie du show. Avant le main event qui voyait le titre APC défendu, Paul Robinson faisait face à Christianium. Comme à son habitude, Robinson se donne le droit d’insulter le public. Les fans en font alors de même avec lui. Christianium n’a rien lâché face à un adversaire de taille et a montré de quoi il était capable. La foule a entonné un chant à l’encontre de Paul Robinson lui invitant à rentrer chez lui parce que sa mère a fait des crêpes (chant breton). Christianium finit par remporter le match pour le plus grand plaisir des fans. Il a même voulu serrer la main de Paul Robinson, mais ce dernier n’a pas souhaiter le faire.

Le moment tant attendu du show. Le main event où le titre APC est en jeu dans un triple threat. Deux Français, Tristan Archer et le champion Aigle Blanc, et un Anglais, Chris Brookes. Ce dernier appartient à l’équipe CCK avec Jonathan Greshahm. La foule était partagée sur leur favori, mais Brookes l’emporta à l’applaudimètre. En début de match, Chris Brookes s’est octroyé le droit de s’asseoir en dehors du ring, dans le public.

Le combat a donc commencé avec Archer et Aigle Blanc. Ils ont effectué de beaux enchaînements avant que Brookes arrive dans le match. Ensuite, ce fut un véritable chef-d’œuvre avec ces trois-là dans le ring. Le vainqueur du match, et le nouveau champion de l’APC est Tristan Archer. Il prend ensuite le micro et annonce qu’il n’a aucun respect pour les fans, et qu’il cherche juste à vendre ses produits pour gagner de l’argent. Il repart donc sous les huées de la foule.

L’image contient peut-être : 1 personne

Le nouveau champion APC. (Darren Fog)

 

Le show s’achève donc avec la victoire de Tristan Archer qui devient le nouveau champion APC. Après ce show riche en émotions, le catch français n’a clairement pas à rougir. L’APC a déjà dévoilé les dates des shows de la prochaine saison. De très grandes choses sont à prévoir. Soyez fiers d’être fan de catch.

Crédits image de mise en avant : Darren Fog.

Ligue 1

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here