Ligue 1

PSG – OM, qui s’est le plus renforcé?

Paris – Marseille, PSG – OM, le champion et son dauphin de la saison 2021-2022. Les deux plus gros clubs français ont aussi été les plus ambitieux sur le marché des transferts cet été et n'ont pas hésité à se démener corps et âme pour se renforcer (et dégraisser) au maximum. Mais, à leur échelle respective, qui a été le plus efficace? 

6 recrues pour l'un, 11 pour l'autre. Et pourtant oui, c'est bien l'OM qui s'est montré le plus actif durant ce mercato. Pourtant, l'affaire semblait bien mal lancée puisque les Olympiens étaient dans le viseur de la DNCG et il a fallu attendre près de 3 semaines après l'ouverture du marché des transferts pour enfin se lancer dans la bataille. Mais comme à son habitude, Pablo Longoria a dégainé, et parfois dans la plus grande discrétion possible.

Paris de son coté a beaucoup tenté (Skriniar, Bernardo Silva, Tchouaméni, Thuram) sans jamais forcé. Fini les dépenses à tout va, le PSG se concentre sur l'essentiel, sans balancer l'argent par les fenêtres. Le club de la capitale a joué petit bras, tout en jouant juste. Mais des deux clubs, qui a le plus embelli son effectif ?

La défense, avantage Marseille 

Le grand remue ménage. Voilà comment on pourrait qualifier ce mercato de l'OM concernant son secteur défensif. Premier élément notable: la légende Steve Mandanda a plié bagage, direction Rennes. Ruben Blanco est arrivé du Celta Vigo pour jouer les doublures de Pau Lopez. En défense, exit les Caleta-Car, Luan Perez, Jordan Amavi, Alvaro Gonzalez ou autre Pol Lirola. Il a aussi fallu compenser le départ de William Saliba, de retour à Arsenal. Pour cela, Pablo Longoria a tapé du poing sur la table. Si Samuel Gigot avait déjà signé l'hiver dernier avant d'être laissé au Spartak Moscou jusqu'à l'été, de solides joueurs ont débarqué au centre Robert Louis Dreyfus. A commencé par Mbemba, l'ancien de Porto, qui apportera son expérience sur la scène Européenne. Dans le même registre, l'OM a tenté le pari Eric Bailly, trop souvent blessé mais qui, en forme, reste une référence en Europe.

Sur le cotés, Jonathan Clauss, mais surtout Nuno Tavares, révélation de ce début de saison, sont arrivés. L'ancien Lensois espère s'inscrire dans la durée du coté de Marseille et mise sur une plus grosse exposition pour faire partie de la liste des 26 pour le mondial. Le Portugais lui, perpétue la longue tradition des joueurs d'Arsenal qui explose dans le sud de la France (Saliba, Guendouzi). L'OM mise également sur l'avenir avec les arrivées d'Isaak Touré et d'Issa Kaboré.

Pour le PSG, le lifting a été beaucoup moins marqué. Une seule arrivée, celle de Nordi Mukiele, plus une opportunité de marché qu'un réel désire de recruter, à l'origine. Le Français, très polyvalent, peut évoluer dans la défense à 3, ou bien comme piston droit. Avec Ramos, Marquinhos et Kimpembe, Paris n'avait de toute façon pas forcément d'obligation de recruter dans ce secteur.

Au milieu, le PSG a fait fort

Aucune pointure mondiale n'a rejoint Paris cet été et pourtant, on a la sensation que le champion de France en titre s'est renforcé de manière significative dans l'entre jeu. Il n'y a qu'à voir les performances de Vitinha, recruté pour un petit peu plus de 40M d'euros mais qui donne déjà entièrement satisfaction ! Très complémentaire à Marco Verratti, le Portugais semble déjà être la bonne pioche du coté de Paris. Les résultats, et le jeu, s'en ressentent déjà. Paris a gagné avec autorité toutes ses rencontres lorsqu'il était titulaire. La seule fois où les Parisiens étaient en dedans, et ont concédé un match nul face à Monaco, Vitinha était suspendu. Dans un registre légèrement différent, Renato Sanches a également posé ses valises dans la capitale. Et pour à peine 15M d'euros ! Pour un joueur acheté 35 millions par le Bayern après son superbe Euro 2016, l'affaire est à souligner. Lille avait besoin de vendre, le joueur voulait rejoindre le PSG et Christophe Galtié qu'il a connu dans le Nord, l'affaire n'a pas été difficile à conclure.

Surtout, dans les derniers jours du mercato, Paris a officialisé la venue de Carlos Soler, magnifique manieur de ballon, en provenance de Valence pour 17M d'euros, mais également de Fabian Ruiz, le Napolitain, contre un chèque de 23M. Pour ses quatre milieux, le PSG a donc dépensé a peine plus de 90M d'euros ! Autant dire pas grand chose, quand on sait que Paredes avait couté 47M, Gueye 32, et Danilo Pereira 20. Clairement, le PSG a été efficace cet été.

Du coté de l'OM en revanche, la moisson a été moins fructueuse dans l'entre jeu. Le départ, libre, de Boubacar Kamara a fait mal. Pour compenser cette grosse perte, seul Jordan Veretout est arrivé. L'ancien Romain, devenu international Français en Italie, apportera son expérience et sa faculté à se projeter vers l'avant. Amine Harit, de retour sur la Cannebière dans les toutes dernières minutes du mercato, espère lui réussir un nouveau passage fructueux, après son prêt la saison passée. Son retour se fera une nouvelle fois sous la forme d'un prêt, assorti d'une option d'achat.

Devant, Marseille et son grantatakan

Si l'OM a rongé son frein au milieu de terrain, devant en revanche, Longoria a lâché les chevaux. Marseille s'est débarrassé de Milik qui n'entrait plus dans les plans de Tudor et a (peut-être) enfin fait venir l'attaquant tant espéré : Alexis Sanchez a signé, libre. Bien que le Chilien soit sans doute en bout de course, il apportera toute son expérience à un groupe qui espère faire bonne figure en Ligue des Champions. Surtout, le fait que l'ancien Interiste débarque libre du coté du Vélodrome fait que le pari ne peut qu'être gagnant pour Marseille. Dans un profil de vrai numéro 9, Luis Suarez, l'ancien avant-centre de Grenade, a également débarqué, pour une dizaine de millions d'euros. L'international Colombien espère bien se faire une place au sein d'un effectif très concurrentiel.

La concurrence, on connait du coté du PSG. Et c'est peut-être pour cela que Paris n'a pas forcé les choses pour tenter de faire venir un grand attaquant. Qui voudrait bien venir jouer les doublures du trio Messi-Mbappé-Neymar qui joue absolument tous les matchs quand ils sont disponibles? Pablo Sarabia, de retour après un prêt fructueux du coté du Sporting, espère toute de même avoir sa chance. Paris a enregistré une seule arrivée dans le secteur offensif, celle d'Hugo Ekitike, la jeune pépite du Stade de Reims. Pour près de 40M d'euros, l'international espoir rejoint le club de la capitale avec de grandes ambitions, pour l'avenir.

Dégraissage massif à Paris

Paris a été plus qu'efficace sur le gong, là où l'OM s'est un peu perdu de vue. Les deux clubs avaient besoin de vendre, pour différentes raisons: Paris voulait surtout réduire son effectif et se débarrasser de ses parasites, là où l'OM avait tout de même besoin de renflouer les caisses. Et c'est le PSG qui s'en est le mieux sorti : Kurzawa a enfin plié bagage, direction Fulham, Diallo a été prêté avec option d'achat à Leipzig, Idrissa Gueye est retourné du coté d'Everton pour 10M d'euros et Julian Draxler a été prêté à Benfica. Sans oublier les ventes de Kalimuendo et Dagba, et les prêts (avec ou sans option d'achat) de Paredes, Wijnaldum ou Kehrer.

Si le PSG s'est allégé, l'OM n'a pas réussi a dégraissé. Bien que Caleta-Car soit parti à Southampton, le Croate a été bradé (moins de 10M d'euros). Bamba Dieng était sur le point de rejoindre Nice pour 12M mais un problème a été détecté lors de la visite médicale. Enfin, Strootman est certes parti mais l'OM continue de prendre en charge une partie de son faramineux salaire. Il y avait mieux a faire dans le sens des départ pour Longoria et les siens.

Si Marseille a recruté à tout va pendant ce mercato en vue de la Ligue des Champions qui arrive dès la semaine prochaine, Paris a été beaucoup plus calme, privilégiant la qualité à la quantité, pour une fois. Les deux clubs français semblent s'être renforcés. Reste à voir ce que cela peut donner sur la durée. 

Crédit photo : le Parisien


Valentin Martin

Le cœur meurtri par la fin de carrière de Rodgeur, je m'en remets aux stepback de The Beard. Rien de tel qu'un Vélodrome incandescent pour me faire chavirer de bonheur

Dernières publications

En haut