RC Strasbourg : De ventre mou à contender pour l’Europa League en quelques semaines

1
Ligue 1

Vainqueurs sortants de l’Europa League, de retour en force en Ligue 1, Strasbourg fait rêver. Pour autant, la transition européenne n’a pas fait forcément les beaux jours de l’équipe alsacienne en championnat. Fort heureusement, Thierry Laurey a eu encore et toujours la potion magique. Résumé de la saison.

Classement en championnat : 11ème (-1 match) : 11 victoires, 5 nuls, 11 défaites. 32 buts pour, 32 buts contre (=).

Coupe de France : Huitièmes de finale. Éliminé par Marseille 3-1

Coupe de la Ligue : Quarts de finale. Éliminé par Reims (0-0 2-4 tab)

Europa League : Éliminé aux barrages par Francfort (1-0; 0-3)

Un début de saison compliqué en championnat

Qui dit préparation pour le second tour préliminaire d’Europa League dit préparation plus courte. Et dans cette préparation, le club va perdre deux joueurs du onze de départ : Jonas Martin (Rennes, 4M€) et Pablo Martinez (Nîmes, libre). Si autant le second pouvait être remplaçable, le second fut un plus gros coup dur. Au niveau des arrivées, Sanjin Prcic et Laminé Koné ont vu leur option d’achat levées pour un total de 3M€. S’ajoutent un milieu central, Jean-Ricner Bellegarde (Lens, 2M€) et Alexander Djiku (Caen, 4.5M€).

La saison débute par l’Europe et de très belles prestations contre le Maccabi Haïfa. S’en suivra ensuite des victoires avec douceur contre le Lokomotiv Plovdiv avant de débuter par la même occasion le championnat par deux matchs nuls. Durant et après l’élimination face à Francfort en barrages d’Europa League, le RCSA n’arrive pas à trouver le chemin de la victoire sur ses cinq premier matchs. Un système à cinq défenseurs qui n’est pas adapté aux profils dans l’effectif.

Vint ensuite une période très irrégulière. Après deux défaites en formation à cinq derrière, retour à des systèmes à quatre plus conventionnels. Et cela permet d’engranger la première de la saison à Nantes, mais pour autant, ne gomme pas les défaites qui continuent. A la 10ème journée, Strasbourg pointe avec trois victoires et est dernier du championnat.

Le réveil de Ludovic Ajorque et Adrien Thomasson, et remontada lente

La formation à cinq officiellement écartée par Laurey, Strasbourg s’adapte dans un 4-3-1-2 modulable en 4-2-3-1 qui va porter ses fruits et permettre à deux cadres de l’effectif de reprendre en aisance sur le terrain : Ludovic Ajorque et Adrien Thomasson. A eux deux, ils cumulent 12 buts et 5 passes décisives sur les dix-sept matchs suivants.

Grâce à une victoire sur Nice, Strasbourg va amorcer un retour assez lent vers le haut de tableau. Avec des cartons infligés à Nîmes, Amiens et Toulouse, l’attaque se redonne un second souffle, tout comme la défense, qui voit exploser les paires Djiku-Simakan et/ou Mitrovic-Simakan comme titulaire. Même si contre le haut, le RCSA se montre fébrile, il n’en est pas moins que les concurrents directs en second partie de tableau ont tous été battus à l’exception de Metz.

Au final, ce sont neuf victoires, deux nuls et six défaites sur la période, qui permet aux pensionnaires de la Meinau de passer de la lanterne rouge à la onzième place, avec un passage express sur la sixième place. Avec un match de retard, et deux points sur la cinquième place, Strasbourg peut encore croire en des rêves européens si le championnat reprend et que Paris remporte les coupes nationales.

Des éléments défensifs en sous-régime

Si il y des joueurs à pointer du doigt, en dehors de Lebo Mothiba, peu convaincant cette année, ce sont certains défenseurs qui n’ont pas affiché un niveau aussi excellent que l’année dernière. En effet, les latéraux Kenny Lala et Lionel Carole n’ont pas été au même niveau de performance que l’année dernière, voire même ont donné une sensation de régression que ce soit offensivement ou défensivement. Egalement, le passage à deux défenseurs centraux a fait perdre la place de titulaire à Lamine Koné, peu convainquant en troisième rempart, il a souvent pêché par des problèmes de placement et un manque de discipline qui a coûté beaucoup trop de points en début de saison.

Que va-t-il advenir de la saison prochaine ?

Si le championnat ne reprend pas, le championnat sera arrêté à la 27ème journée. Cela positionnerait Strasbourg dixième et non européen la saison prochaine. Cela reste une belle performance au vu de leur début de saison. Désormais, il va falloir se préparer à des départs cet été, et renouveler avec un nouveau recrutement intelligent. Doubler certains postes, renouveler certains domaines, le chantier sera fastidieux, mais nécessaire pour éviter que Strasbourg ne refasse la même saison en 2020/2021. Dans un calendrier beaucoup plus léger.

Après l’Alsace, nous prendrons demain la direction le Pays de la Loire pour parler du SCO d’Angers !

Sport en directMercato Football

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here