Football

Onze type des recrues étrangères de Ligue 1

Qui dit période particulière, dit mercato particulier. Cette année, les clubs français ont été dénicher de belles trouvailles à l’étranger. Voilà le onze type des joueurs étrangers arrivés à la trêve estivale.

Gardien

Jonas Omlin (Montpelier)

Le nouveau portier suisse chargé de protéger les cages montpelliéraines est arrivé à l’intersaison du FC Bâle. Transféré pour un montant de 6 millions d’euros, il est venu remplacer le très performant Rulli et s’est imposé comme un numéro 1.

Il a joué huit matchs sous les couleurs du MHSC et a encaissé 12 buts. Il n’a pas encore réalisé de clean sheet mais le gardien formé en Suisse a su être décisif notamment contre Lyon, Monaco ou encore Rennes.

Défense 

Jordan Lotomba (OGC Nice)

Un autre Suisse pour compléter ce onze. Lotomba, jeune latéral droit de 22 ans arrivé cet été en provenance du club des Young Boys pour 6 millions d’euros. Il affiche de vraies qualités défensives et offensives. Il a su pallier à l’absence d’Atal qui revenait petit à petit de blessure en ce début de saison.

Sous les ordres de son coach, Patrick Vieira, il a joué 9 matchs en championnat et 3 en Europa League. Appelé en sélection cette semaine, il a été testé positif au Covid-19…

Facundo Axel Medina (RC Lens)

La Ligue 1 et l’Argentine continuent leur belle histoire d’amour. Si Lens fait un début de saison plus qu’honorable, c’est en grande partie grâce à une charnière centrale solide, jeune et dynamique dont Medina fait partie. Arrivé pour 3,5 millions d’euros du club Argentin de l’Atlético Talleres, il comptabilise avec sa nouvelle équipe, 630 minutes avec en prime, un petit but. (Crédit photo : Twitter @DataAfaOk)

Sven Botman (LOSC)

Pour accompagner Medina en défense centrale 100 % nordique, rien de mieux qu’un beau bébé d’1m95 de… 20 ans : Sven Botman. Il compose avec José Fonte, l’une des meilleures défenses de Ligue 1. Pas très rapide, il peut compter sur sa capacité à remporter les duels aériens et une anticipation hors-paire.

Arrivé cet été de l’Ajax Amsterdam pour 8 millions d’euros, il était prêté au club de Heerenveen la saison passée. Une très belle découverte de Luis Campos.

https://twitter.com/OptaJean/status/1326838584360493056?s=20 

Birger Meling (Nîmes)

Encore un jeune joueur pour compléter cette défense. Venu de Rosenborg pour 1 million d’euros, le Norvégien de 25 ans est le beau pari réussi du côté d’un Nîmes qui va mal cette saison. Même s’il a joué que 6 matchs sur 10 possibles, il a convaincu notamment par sa capacité à être décisif (1 but et 2 passes décisives)

 

Milieu 

Yvan Neyou (ASSE)

Enfin une bonne recrue à Sainté. Il fait partie de cette nouvelle équipe, très jeune des Verts. Arrivé en prêt de Braga cet été, il pourrait définitivement rejoindre Saint-Étienne si son option d’achat était levée. À seulement 23 ans, le néo-stéphanois fait preuve d’une aisance technique impressionnante. Il est aussi très à l’aise à la récupération et a un gros volume de jeu.

Il a joué tous les matchs de Saint-Étienne cette saison. Le dernier en date est le derby contre Lyon où il a performé face au milieu solide de l’Olympique Lyonnais.

Lucas Paqueta (OL)

Un très beau pari tenté par Jean Michel-Aulas. Malgré l’absence de compétition européenne cette saison à Lyon, Lucas Paqueta a rejoint les Gones pour 20 millions d’euros en provenance du Milan AC.

Arrivé en fin de mercato, le Brésilien n’a joué que 4 matchs pour l’instant mais il est rempli de promesses. Âgé de seulement 23 ans, il va devoir trouver de la stabilité et de la régularité auprès de Rudi Garcia. Il fera, sans doute, parti des meilleurs techniciens de notre championnat.

Attaque 

Kevin Volland (AS Monaco)

Monaco n’est pas au top ces dernières saisons mais le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils savent ramener de très bons joueurs dans notre championnat. Attaquant expérimenté avec une palette technique complète, Kévin Volland forme avec Wissam Ben Yedder un duo qui fera des dégâts cette saison. 2 buts et deux passes décisives en 8 matchs de Ligue 1 pour l’ex attaquant Allemand du Bayer Leverkusen. (Crédit photo : Twitter @AS_Monaco)

Sofiane Boufal (Angers SCO)

Un plaisir de revoir Sofiane en Ligue 1. Parti de Lille en 2018 et après un passage raté à Southampton et au Celta Vigo, il est de retour en France. Arrivé libre à Angers cet été, il sera forcément l’un des détonateurs angevin cette saison.

Moise Kean (PSG)

C’est la nouvelle attraction du Paris Saint-Germain. Qui l’eut cru. Arrivé dans les dernières heures du mercato pour suppléer un Icardi encore blessé, le jeune espoir Italien fait plus que confirmer les attentes qui lui étaient portées. Il a déjà marqué 5 buts en 7 matchs cette saison dont un doublé en Ligue 1 contre Dijon et un autre en Ligue des Champions contre Basaksehir. En plus de ses statistiques, il impressionne par sa vitesse et une capacité importante à faire jouer les autres, ce qu’Icardi n’arrive plus à faire depuis des lustres…

Kean a malheureusement rejoint la longue liste de blessés Parisiens, avec l’espoir de le revoir très vite sur les terrains.

Burak Yilmaz (LOSC)

Pour terminer cette équipe très jeune, il nous fallait un doyen, un guerrier de 35 ans encore au top de sa forme. Après avoir connu la Super League et les compétitions internationales avec la Turquie, Burak Yilmaz arrive libre en ligue 1 cet été pour un dernier défi au LOSC.

Figure phare du 4-4-2 de Christophe Galtier, il a réussi une intégration rapide et efficace. Avec 6 buts et 2 passes décisives en championnat, l’avant-centre expérimenté d’1m88 réserve encore beaucoup de surprises à ses coéquipiers. Malgré son âge, il est énormément utilisé par son entraîneur. Il a joué 10 matchs de Ligue 1 sur 10 possibles.

Crédits photos : Ligue1.fr

 

 

 

 



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
amet, risus et, elit. ut massa commodo ipsum in accumsan ante. non