Rémi Cavagna dicte sa loi à Toledo

Avant la dernière explication montagneuse de demain, les coureurs faisaient face à une étape de transition entre Ávila et Toledo avec un final pour les puncheurs. Mais, c’est un baroudeur qui l’a emporté : Rémi Cavagna (Deceuninck Quick-Step).

D’abord, onze coureurs se sont échappés dans l’Alto de la Paramera (12.1km à 2.6%) : Silvan Dillier (AG2R La Mondiale), Domen Novak (Bahrain Merida ), Rémi Cavagna (Deceuninck – Quick Step), Lawson Craddock (EF Education First), Bruno Armirail (Groupama – FDJ), Tsgabu Grmay (Mitchelton-Scott), Ben O’Connor (Team Dimension Data), David de la Cruz (Team INEOS), Nikias Arndt (Team Sunweb), Peter Stetina (Trek – Segafredo) et Shane Archbold (BORA – hansgrohe). Les fuyards ont eu jusqu’à 3 minutes 30 d’avance sur le peloton.

Mais, ensuite, des équipes qui n’ont pas encore levé les bras sur cette Vuelta, ont décidé de rouler derrière les attaquants du jour. Les formations comme CCC Team, Team Katusha Alpecin et Caja Rural – Seguros RGA ont fortement réduit l’écart autour d’une minute trente.

Puis, Archbold a décidé de se relever du groupe de tête afin d’aider ses équipiers dans la chasse. Alors que la pluie a commencé à tomber.

Par la suite, une grosse chute a eu lieu à l’avant du peloton mettant à terre Miguel Angel Lopez (Astana) et Primoz Roglic (Jumbo Visma). Le Slovène et le Colombien sont revenus dans le peloton après quelques kilomètres de poursuite puisque la Movistar s’était mise à rouler à l’avant du peloton.

À 25 kilomètres de l’arrivée, Cavagna est sorti tout seul du groupe de tête. Le rouleur de Clermont a réussi à creuser un écart sur un trio composé d’Armirail, de Craddock et d’Arndt.

Cependant, le peloton est revenu à forte allure emmené par Lotto Soudal, Bahrain-Merida, Bora-Hansgrohe, CCC Team et Katusha Alpecin. Ce peloton a avalé le trio de chasse au pied de la bosse finale.

Finalement, Remi Cavagna (Deceuninck Quick-Step) s’est imposé en solitaire. Le champion d’Irlande Sam Bennett (Bora Hansgrohe) a pris la deuxième place à cinq secondes devant Zdenek Stybar et Philippe Gilbert (Deceuninck Quick-Step). 5e aujourd’hui, Alejandro Valverde (Movistar) a récupéré trois secondes sur Roglic. Avec la première victoire du Français en Grand Tour, la Deceuninck Quick-Step a signé son quatrième succès sur ce Tour d’Espagne.

Demain, plus de 4000 mètres de dénivelé au programme avec une arrivée au sommet à la Plateforme de Gredos.

A propos de l'auteur

Grand fan de sport depuis de nombreuses années en passant par Franck Vandenbroucke, Michael Jordan, Roger Federer et Ayrton Senna.

Poster un commentaire

mi, Nullam risus. id, accumsan felis eleifend suscipit