Résultats de NJPW Royal Quest

Alors que All Out de All Elite Wrestling attire les regards tandis que NXT UK TakeOver : Cardiff est en retrait. Une autre compagnie de catch se la coule douce en posant ses valises au sein de la Cooper Box Arena de Londres. La New Japan-Pro Wrestling, fort de son succès accumulera pas moins de 6000 personnes pour son Royal Quest. Loin d’être un vulgaire événement à l’étranger, la carte propose tout de même quatre combats de championnats dont le championnat majeur de la promotion défendu par Kazuchika Okada face à Minoru Suzuki, plus en forme que jamais. 

VICTOIRES LOGIQUES ET CHALLENGE

On reste dans les traditions, même à l’étranger. New Japan Pro-Wrestling envoie ses jeunes en ouverture, épaulés par des vétérans. Dans un combat assez banal, les Roppongi 3K, SHO, YOH et Rocky Romero ont battu Ryusuke Taguchi, Ren Narita et Shota Umino. Rien de bien fringant.

C’est ensuite à la paire de Kota Ibushi et de Juice Robinson qui a battu Yujiro Takahashi et Hikuleo. Aussi vide que le précédent combat même si Kota Ibushi a brillé, comme à son habitude. Par ailleurs, c’est lui qui donnera le tombé final à son équipe avec une Kamigoye sur Hikuleo.

Probablement la grande surprise de la soirée, Will Ospreay et Robbie Eagles ont battu les champions par équipes de la division Junior El Phantasmo et Taiji Ishimori grâce à un Double Spanish Fly sur l’ancien champion de la division Junior. Ospreay saisit le micro et adresse une chance pour les titres, logique. Malgré tout, on les sent capable de faire mieux, même si le niveau est déjà très haut. On brûle d’impatience de voir la revanche.

Pour conclure le bas de carte, Tetsuya Naito, associé à SANADA ont battu Jay White et Chase Owens. La rivalité entre Switchblade et l’ingouvernable s’intensifie de plus belle. Les deux hommes s’affronteront à Destruction en septembre pour le titre Intercontinental de Naito. Une après-match marquée par une attaque manquée de White, renversée par son rival. En même temps, Chase Owens : serviette des clans rivaux de BULLET CLUB depuis 2015.

UNE DESTINÉE TOUTE TRACE ET DÉTESTÉ COMME « NEVER » 

Vainqueurs du tournoi de Revolution Pro Wrestling offrant une chance à une équipe de défier les Guerrillas of Destiny et leurs championnats IWGP par équipes. Ce fut alors Aussie Open qui ont décroché son ticket pour Royal Quest. Parlons du combat, les anglais nous ont une fait la même qu’au Studio Jenny lorsque Kyle Fletcher et Mark Davis ont affronté Thiago Montero et Rick Salem, chanter pendant cinq minutes non stop le nom des deux équipes. La clé de la rencontre a été de nous faire croire jusqu’au bout à la victoire des australiens mais la dure réalité fut autre où Tama Tonga et Tanga Loa ont conservé leurs ceintures.

KENTA est détesté par les japonais, encore plus depuis son adhésion à BULLET CLUB le 12 août dernier. C’est sous une forte huée que KENTA a débarqué à la Copper Box Arena de Londres. Suivi d’un Tomohiro Ishii sous les acclamations. Le contraste est flagrant. On vous a annoncé une bagarre, les deux hommes n’ont pas raté le coche. La bonne grosse rixe de darons qui sera entaché par l’interventions de Tama Tonga et Tanga Loa qui redonneront l’avantage final à leur nouvel allié. KENTA remporte le championnat NEVER une nouvelle fois sous les huées. Encore un petit effort et il aura bientôt une entrée similaire à celle d’Atsushi Onita au Tokyo Dome en 1999.

L’ACE CONQUIERT LE ROYAUME-UNI ET LE ROI DÉCHU PAR LE RAINMAKER

Ce pénultième combat de Royal Quest nous a réservé une belle surprise. Opposé à Hiroshi Tanahashi, Zack Sabre Jr. défendait son championnat poids lourd de la RevPro pour la seconde fois cette année face à l’Ace, la première fut au G1 Supercard à New York en avril dernier. Au terme d’une rencontre dépassant toute attendre, Hiroshi Tanahashi a vaincu ZSJ pour remporter pour la première fois de sa longue et belle carrière le titre des mains du britannique. La faute à Boris Johnson.

Sensationnel. Juste sensationnel. Dans une ambiance de feu, Kazuchika Okada a battu Minoru Suzuki dans un combat dantesque, l’une des meilleures performances de l’année, si ça ne serait la meilleure. On nous fait croire que le King a l’ascendant sur le Rainmaker, il n’en sera rien. La fougue de Kazuchika Okada l’emportera, toujours. De plus, claquer une telle performance à l’âge de 51 ans, ce n’est vraiment pas banal pour Minoru Suzuki et ça forge le respect. Okada prend ensuite le micro pour adresser son respect et de remercier la foule présente à la Copper Box Arena. SANADA rejoint le ring et demande un combat de championnat. Totalement légitime puisque il a battu le champion lors du G1 Climax, et ce dernier accepte pour la plus grande joie du public.

Loin d’être un événement de pacotille produit à l’étranger, NJPW Royal Quest se positionne déjà comme l’un des meilleurs shows de l’année, pour l’instant… NXT TakeOver UK : Cardiff n’est pas terminé tandis que AEW All Out se déroulera cette nuit à 01h00 du matin, heure française.

A propos de l'auteur

Huit ans de passion pour des combats d'hommes en slips parfois fluo. Une passion inébranlable.

Poster un commentaire

ut Phasellus sit Donec ipsum commodo nec