Ski Alpin

Résultats Ski Alpin 13 au 16 janvier 2022

Annoncé comme l’un des week-ends les plus attendus de la coupe du monde ski alpin, les étapes de Wengen, en Suisse et de Zauchansee, en Autriche, ont tenu toutes leurs promesses. Retour sur les résultats ski alpin 13 au 16 janvier 2022 !

Sofia Goggia à la faute, Lara Gut-Behrami et Federica Brignone en profitent

Dominatrice depuis le début de la saison en descente et Super-G, Sofia Goggia était la grande favorite de ce week-end à Zauchensee. Et pendant plus de 40 secondes de course, l’Italienne était au rendez-vous en dominant le tracé de la descente avec pas loin d’une seconde d’avance au 2nd intermédiaire. Puis un moment d’inattention, et c’est tous les efforts consentis durant la course qui s’envolent. Une faute sur le pied gauche envoie Goggia dans les filets. Une frayeur sans gravité heureusement pour la leader de la discipline et plus de peur que de mal. La favorite au tapis, ses concurrentes peuvent donc penser à la victoire et au podium. À commencer par Lara Gut-Behrami, qui ne pouvait laisser passer l’occasion d’une nouvelle victoire cette saison. Avec un haut de parcours sans faute, la Suissesse eut plus de difficulté pour tenir la distance mais garda 0.10 seconde d’avance sur l’Allemande Kira Weidle, la surprise de la descente, qui décroche son 4ème podium en carrière. Sur la 3ème marche du podium, 1er podium de la saison également pour l’Autrichienne Ramona Siebenhofer, qui a su profiter du dossard numéro 1 et une neige parfaite. Federica Brignone et Corinne Suter, respectivement 6ème et 7ème, n’ont pas su dompter la piste. 1ère Française, Romane Miradoli, termine 20ème, soit 2 rangs devant Laura Gauche.

Le dimanche matin, place au Super-G dans la station autrichienne. Après sa chute de la veille, la prestation de Sofia Goggia, favorite pour cette course, allait être scrutée. Mais encore sonnée de la veille, le ski fut plus prudent de la part de l’Italienne sa 19ème place est anecdotique. Ce qui ne fut pas le cas pour sa compatriote, Federica Brignone ! Seulement 6ème la veille, l’Italienne, au terme d’une course sereine, accroche son 2nd succès de la saison, après le Super-G de Saint-Moritz, qui lui permet de revenir sur les talons de Goggia au classement de la spécialité. Une victoire acquise avec 4 petits centièmes d’avance sur Corinne Suter. La Suissesse passe tout près d’un 1er succès cet hiver, mais un résultat encourageant pour le reste de la saison. Sur la 3ème marche du podium, la surprise de la journée, Ariane Raedler. L’Autrichienne découvre la joie du podium pour la 1ère fois. Dans un Super-G typé géant, les spécialistes du géant ont su tirer leur épingle du jeu. Marta Bassino prend une surprenante 4ème place, devant nos 2 Françaises, Tessa Worley et Laura Gauche (5ème ex-aequo) qui décrochent leurs meilleurs résultats dans la discipline cette saison. Des résultats ski alpin 13 au 16 janvier 2022 surprenants mais qui laissent des perspectives de courses indécises lors des prochains Jeux Olympiques d’hiver à Pékin.

Les résultats de la descente de Zauchensee du 15 janvier 2022 :

  1. Lara Gut-Behrami (Suisse)
  2. Kira Weidle (Allemagne)
  3. Ramona Siebenhofer (Autriche)
  4. Nadia Delago (Italie)
  5. Marie Michele-Gagnon (Canada)

Les résultats du Super-G de Zauchensee du 16 janvier 2022 :

  1. Federica Brignone (Italie)
  2. Corinne Suter (Suisse)
  3. Ariane Raedler (Autriche)
  4. Marta Bassino (Italie)
  5. Tessa Worley et Laura Gauche (France)

Les tops et flops du week-end Ski Alpin à Zauchensee

Les tops :

  • Lara Gut-Behrami: un succès qui intervient après une pause liée au protocole covid, et qui redonne de la confiance à la Suissesse.
  • Federica Brignone : après une descente mitigée, l’italienne a su rectifier le tir lors du Super-G et se rapproche au classement de la discipline.

Les flops :

  • Petra Vlhova: pour son retour en vitesse, la Slovaque a été hors du coup lors de tout le week-end
  • Sofia Goggia : une chute et une 19ème place, conséquence de la veille.

Duel au sommet entre Marco Odermatt et Aleksander Aamodt-Kilde

Le duel entre Marco Odermatt et Aleksander Aamodt-Kilde atteint des sommets lors des disciplines de vitesse. Et l’on voit actuellement un skieur écrire sa légende, à savoir Marco Odermatt. Lors du Super-G de Wengen jeudi, le Suisse, qui pour son 1er départ sur le  Lauberhorn dans sa carrière, survole le Super-G avec des trajectoires fluides et sans faute. Un récital que seul le Norvégien a pu contester, ne s’inclinant que pour 23 centièmes au final. Un duel qui fait grandir le ski, sur une des plus belles pistes du circuit. L’Autrichien Mathias Mayer complète le podium, mais sans jamais pouvoir s’interposer dans la domination des 2 monstres de la vitesse.

Le lendemain, place à la 1ère descente de Wengen, qui s’annonce comme tous les ans comme un événement unique et à part. Avec des milliers de spectateurs massés le long de la piste, les skieurs se sentent galvanisés durant les 1 min 40 de course (la 1ère descente est plus courte que la 2nde, avec un départ rabaissé, pour éviter de surcharger les organismes durant ce week-end). On prend les mêmes et on recommence, avec cette fois-ci un avantage pour Aleksander Aamodt-Kilde qui prend le dessus sur Marco Odermatt, au terme d’un finish plus maîtrisé que le Suisse. Sur la 3ème marche du podium, le retour au 1er plan du Suisse Beat Feuz. Vainqueur à 3 reprises au Lauberhorn, Feuz semble comme chez lui sur cette piste. Une rude bataille qui en appelle une nouvelle le samedi pour une 2nde descente, mais cette fois avec un départ quelques centaines de mètres plus haut.

L’Imbroglio Vincent Kriechmayr, interdit de course…puis vainqueur

Arrivé mercredi en Suisse après avoir été contrôlé positif au covid quelques jours auparavant avant de se voir tester négatif, Vincent Kriechmayr ne pouvait, selon le règlement, participer aux 2 descentes. Le règlement FIS stipule que pour participer aux descentes, il faut avoir participé à haut moins un entraînement les jours précédents la course, ce qui ne fut pas son cas. Mais la FIS lui accorda une dérogation d’effectuer un « pseudo » entraînement le matin même de la 1ère descente afin de pouvoir participer aux 2 descentes programmées. Les autres skieurs, en colère, se demandent pourquoi il existe un règlement mais qui n’est pas appliqué.

Et ce qui devait arriva, si Vincent Kriechmayr était hors tempo lors de la descente du vendredi, celle du samedi fut à l’avantage du champion du monde 2021. Solide tout au long du parcours, avec en particulier un haut de tracé où il sut tailler les bonnes lignes, l’Autrichien s’adjuge la 1ère victoire de sa saison, dans un contexte houleux. Qui plus est, s’imposer devant le Suisse Beat Feuz, ne passe pas auprès des supporters Helvètes. L’Italien Dominik Paris complète le podium, lui permettant de conserver son dossard de leader de la spécialité. Marco Odermatt accroche de son côté une magnifique 4ème place et ses résultats ski alpin 13 au 16 janvier 2022 sont tout simplement incroyables avec une victoire, une 2nde et 4ème place. Aamodt-Kilde doit se contenter d’une 7ème place.

Pour nos Français, le week-end fut difficile, avec des résultats décevants. Johan Clarey reste le meilleur Français avec une 18ème place en Super-G, puis des 14ème et 18ème places lors des 2 descentes. Bien loin de son rendement de la saison dernière.

Les résultats du Super-G de Wengen du 13 janvier 2022 :

  1. Marco Odermatt (Suisse)
  2. Aleksander Aamodt-Kilde (Norvège)
  3. Mathias Mayer (Autriche)
  4. Romed Baumann (Allemagne)
  5. James Crawford (Canada)

Les résultats de la descente de Wengen du 14 janvier 2022 :

  1. Aleksander Aamodt-Kilde (Norvège)
  2. Marco Odermatt (Suisse)
  3. Beat Feuz (Suisse)
  4. Daniel Hemetsberger (Autriche)
  5. Max Franz (Autriche)

Les résultats de la descente de Wengen du 15 janvier 2022 :

  1. Vincent Kriechmary (Autriche)
  2. Beat Feuz (Suisse)
  3. Dominik Paris (Italie)
  4. Marco Odermatt (Suisse)
  5. Mathias Mayer (Autriche)

Un slalom historique, Braathen dans la légende

Nous vous parlions la semaine dernière que la hiérarchie dans le slalom avait encore du mal à se faire et que lors de chaque course, une bonne demi-douzaine de skieurs pouvait prétendre à la victoire et au moins le même nombre pouvait prétendre au podium. Le slalom de Wengen a confirmé nos propos ! Qui aurait misé sur le Norvégien Lucas Braathen, dans un 1er temps avant la course, puis après le 1er tracé où le Norvégien termina 29ème ? Personne ! Mais pourtant, l’impensable se produit. Personne n’eut la capacité de déloger le Norvégien de sa place de leader, les skieurs échouant les uns après les autres. Même les meilleurs de la 1ère manche, à savoir Henrik Kristoffersen, Manuel Feller, Sebastian Foss Solevaag et Clément Noël, partis avec une confortable avance lors du 2nd tracé ne purent passer devant le jeune Norvégien. Une remontée historique de 29 places pour décrocher la victoire, du jamais vu en Ski Alpin. Un podium complété par Daniel Yule et Giuliano Razzoli. Avec les dossards 31, 15 et 19, on n’avait jamais vu une telle performance se réaliser en Slalom ! Alexis Pinturault prend lui une 9ème place lors de ce slalom. Des résultats ski alpin 13 au 16 janvier 2022 très décevant pour nos skieurs Français.

Les résultats du slalom de Wengen du 16 janvier 2022 :

  1. Lucas Braathen (Norvège)
  2. Daniel Yule (Suisse)
  3. Giuliano Razzoli (Italie)
  4. Fabio Gstrein (Autriche)
  5. Manuel Feller (Autriche)

Les tops et flops du week-end Ski Alpin à Wengen

Les tops :

  • Marco Odermatt: que dire de ses performances, une légende sous nos yeux
  • Aleksander Aamodt-Kilde : une victoire et une 2nde place pour le Norvégien qui peut espérer les globes de Super-G et de descente
  • Beat Feuz : même sans victoire, ce sont 2 podiums pour le Suisse, qui relance sa saison
  • Lucas Braathen : décroche sa 1ère victoire de sa carrière en slalom.

Les flops :

  • Les Français: hors du coup en vitesse, on attendait beaucoup du slalom pour retrouver le moral, mais Clément Noël et Alexis Pinturault n’ont pu s’immiscer dans la course à la victoire
  • L’affaire Kriechmary : l’imbroglio autour de sa participation risque encore de faire du bruit dans les jours qui arrivent.
  • FIS : incapable de faire respecter un règlement, alors pourquoi en faire un ?

Après un week-end fabuleux de ski alpin, place à l’étape mythique chez les hommes, à Kitzbühel avec 2 descentes vendredi et samedi, avant d’enchaîner avec un slalom le dimanche. Chez les femmes, encore un week-end de vitesse avec une descente et un Super-G, à Cortina d’Ampezzo, théâtre des championnats du monde 2021. Un programme Ski Alpin qui s’intensifie à l’approche des JO de Pékin !

Dernières publications

En haut