Rugby

Top 14 : le Stade toulousain s’impose de peu face à l’UBB et file en finale !

ST vs UBB

Ce samedi soir, le Stade toulousain et l’Union Bordeaux-Bègles s’affrontaient en demi-finale de Top 14, au Stade Pierre-Mauroy de Lille. Après un match plein d’intensité et un véritable chassé-croisé au niveau du score, c’est Toulouse qui s’impose de peu (24-21). Les Hauts-Garonnais retrouveront donc le Stade rochelais en finale vendredi prochain.

 

Après la victoire de La Rochelle face au Racing 92 vendredi soir (19-6), c’est au tour du Stade toulousain et de l’UBB de s’affronter en demi-finale du Top 14, ce samedi, au Stade Pierre-Mauroy de Lille. Premiers lors de la saison régulière, les hommes d’Ugo Mola sont en route pour un deuxième titre de champion consécutif, après celui de 2019 (le titre 2020 n’ayant pas été attribué, ndlr). Quant aux Bordelais, ils auront à cœur de défier les pronostics pour la première demi-finale de leur histoire.

 

Le Stade toulousain opportuniste

Dans ce match couperet, remake de la dernière demi-finale de Champions Cup, on s’attendait à voir du jeu et du spectacle. Et les deux équipes n’ont pas attendu longtemps avant d’emballer les 5 000 supporters présents. Ce sont les Hauts-Garonnais qui tirent les premiers. Servi par Tolofua dans ses 40 mètres, Romain Ntamack s’en va en solitaire marquer le premier essai de la rencontre (5-0, 5e). Si Thomas Ramos loupe la transformation, il trouve les perches cinq minutes plus tard et ajoute trois points (8-0, 10e).

Mal parti, Bordeaux se retrouve et développe enfin son jeu. Après une longue séquence, Ben Lam trouve l’espace et aplatit le cuir dans l’en-but adverse (8-7, 13e). Le match tend à s’équilibrer et on assiste à beaucoup de turnovers de part et d’autre du terrain. Les Bordelais se mettent trop souvent à la faute, une aubaine pour Toulouse. Ramos saisit ces opportunités et ne faillit pas devant le but (14-7, 34e). Au contraire de son homologue girondin. À la sirène, Matthieu Jalibert manque une pénalité de justesse et laisse les Toulousains à sept points devant (40e).

 

Un chassé-croisé à l’avantage de Toulouse

Une erreur vite réparée par l’ouvreur international au retour des vestiaires : il réussit une pénalité du milieu de terrain face aux poteaux (14-10, 43e). L’entame de seconde période est intéressante de la part des hommes de Christophe Urios, très présents dans les combats. Et tout cela se voit récompenser. Après une belle action, Romain Buros trouve Lam d’une chistera à l’aile, qui inscrit un doublé (14-15, 53e). Pour la première fois de la partie, Bordeaux-Bègles prend l’avantage.

Une joie de courte durée pour les Girondins. Après un plaquage haut et un contact tête contre tête entre Ntamack et Uj Seuteni, ce dernier se voit expulser par l’arbitre (57e). Le Toulousain, séché sur le terrain, doit sortir sur civière, mais rassure avec un petit geste vers les supporters. Ramos profite de la pénalité pour rajouter trois nouveaux points pour son équipe (17-15, 58e). Mais même en infériorité numérique, Jalibert redonne l’avantage à Bordeaux (17-18, 61e). Un véritable chassé-croisé.

Et cela continue ! Après avoir inscrit des points au pied, Ramos marque le deuxième essai toulousain, profitant d’une feinte de Pita Ahki. Il se charge même de la transformation (24-18, 67e). A la 76e minute, l’UBB obtient une pénalité face aux poteaux. Jalibert ne tremble pas et ramène son équipe à trois points (24-21). Mais malheureusement pour les Girondins, il est trop tard.

 

 

Score final, 24 à 21. Après une première période dans laquelle ils ont été opportunistes, les Toulousains ont subi le retour de l’UBB dans la seconde. Mais réduits à 14 contre 15 à l’heure de jeu, les Bordelais n’ont pas su garder leur avantage et les Hauts-Garonnais sont ressortis vainqueurs d’un véritable chassé-croisé au tableau d’affichage. Toulouse retrouvera donc le Stade rochelais en finale vendredi prochain, au stade de France. La même affiche que la dernière finale de Champions Cup. Cela promet !

Crédit image en une : L’Equipe

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire