Rugby

Pro D2 : Perpignan, champion après sa victoire contre Biarritz, est de retour en Top 14 !

Perpignan Biarritz

Après leur succès en demi-finale le week-end dernier, Perpignan et Biarritz se retrouvaient ce samedi pour la finale de cette saison de Pro D2. Malgré un match assez haché en raison d'une importante indiscipline des deux côtés, l'USAP a dominé la rencontre et s'est logiquement imposé (33-14). Les Catalans retrouveront donc l'élite la saison prochaine.

 

Les finales ne sont jamais faciles à jouer, en raison de la pression et de l'enjeu qui en découlent. Cet après-midi, on a en effet senti cette tension à l'entame de la rencontre. Les deux équipes se sont d'abord observées, ne voulant pas offrir d'opportunités à leur adversaire. C'est donc un jeu à la main qui s'est mis en place plus que des tentatives d'occupation. Perpignan est parvenu à imposer son jeu en conservant un ballon précieux. Ainsi, à la 11e minute, les arrières de l'USAP ont percé la défense biarrote et George Tilsley a pu inscrire le premier essai, en coin (7-0).

Le reste de la première période a été parsemé de fautes au sol, ne permettant pas vraiment aux deux équipes d'enchaîner les temps de jeu. Les deux buteurs se sont répondus tour à tour pour concrétiser les quelques intrusions dans le camp adverse. Melvyn Jaminet n'a manqué qu'une seule pénalité (4/5) alors que James Hart a été l'auteur d'un sans faute (3/3). À la pause, les Catalans menaient 16 à 9.

Domination globale puis totale de Perpignan

En deuxième mi-temps, les coéquipiers de Damien Chouly ont encore plus accentué leur domination. Sur le terrain, ils ont posé la tente dans le camp du BO. Au niveau du score, le bilan est à leur avantage puisque Biarritz n'est pas parvenu à inscrire le moindre point pendant un long moment.

À force de pousser, Perpignan a provoqué le carton jaune de Francis Saili (49e), coupable d'un en-avant volontaire. En supériorité numérique, l'USAP a réussi à franchir la ligne une nouvelle fois grâce à Ben Volavola (26-9, 52e). En fin de match, ils ont définitivement scellé leur sacre avec l'essai de l'arrière Jaminet (33-9, 74e). Juste avant la sirène, Lucas Peyresblanques (33-16, 79e) a sauvé l'honneur en inscrivant le seul essai de Biarritz.

À lire aussi : Top 14 : Les enjeux de la dernière journée

 

Grâce à cette victoire logique (33-14), les Perpignanais assurent leur montée en Top 14 pour la saison prochaine. Un club historique est de retour dans l'élite du rugby français. De leur côté, les Basques peuvent encore y croire puisqu'ils joueront un match de barrage, la semaine prochaine, face au 13e du Top 14, Pau ou Bayonne. Les statistiques vont en leur faveur, puisque les finalistes de Pro D2 parviennent souvent à remporter ce match décisif.

Dernières publications
To Top