Rugby

Rugby : un sélectionneur recherché… sur Facebook !

Incroyable, mais vrai. La quatorzième nation du rugby masculin mondial, qui dispose d'un technicien toujours sous contrat, s'est mise en quête d'un nouveau sélectionneur. Cerise sur le gâteau, elle a publié un communiqué sur les réseaux sociaux pour dénicher la perle rare.

Les Samoa, intéressants mais sortis d'entrée en Coupe du monde

Le match inaugural face au Chili (43-10) laissait entrevoir de belles perspectives. Hélas, dans la foulée, les Samoa ont tout perdu au sein de leur groupe D de la dernière Coupe du monde de Rugby disputée en France. À chaque fois, les Samoans ont livré une belle opposition. Que ce soit face à l'Argentine (10-19) ou au Japon (22-28), il n'aura pas manqué grand-chose. Que dire de cette ultime sortie devant une Angleterre certes remaniée ? Avec un revers d'un petit point à l'issue d'une partie au suspense insoutenable (17-18). Le quart-de-finaliste des éditions 1991 et 1995, qui n'a manqué qu'une seule des dix Coupes du monde organisées jusque-là, peuvent rêver à l'orée d'un Mondial 2027 élargi à 24 équipes et disputée en Australie. Pourtant, une information pour le moins insolite est venue créer la polémique au sein d'une nation d'ordinaire si tranquille.

Un nouveau sélectionneur recherché sur les réseaux

Dimanche soir, via le média social Facebook, les Samoa ont fait sensation en publiant une offre d'emploi. L'objectif étant de dénicher leur futur sélectionneur. Une information plus qu'insolite, surtout quand on sait que Seilala Mapusua est en place jusqu'à la fin de l'année civile. L'ancien centre des London Irish, qui fêtera ses 44 ans dans une semaine jour pour jour, est en place depuis 2020. Fin août, lors des Summer Nations Series 2023, son équipe avait fait sensation en jouant les yeux dans les yeux avec l'Irlande, alors meilleure nation mondiale, concédant une toute petite défaite (17-13). Même constat ou presque, on le disait, de la dernière Coupe du monde face à l'Angleterre. Malgré cela, l'histoire entre Mapusua et les Samoa est sur le point de prendre fin. Peut-être même plus vite que prévu.

Sur les réseaux sociaux, la Fédération samoanne de rugby explique : “L'objectif premier de ce rôle est de conduire le Manu Samoa au succès sur la scène internationale de rugby. En tant que personne désignée, vous aurez la responsabilité de sélectionner et d'entraîner l'équipe pour atteindre un niveau d'excellence, renforçant ainsi la réputation du rugby samoan aux niveaux national et international au cours des quatre prochaines années. (…). Vous superviserez tous les aspects de la sélection d'équipe, du jeu et des activités d'entraînement.

Relativement proches de nations comme la Géorgie ou le Japon au classement mondial, les Samoa doivent aussi se méfier de la belle progression du Portugal. Autant dire que les trois prochaines années seront importantes sinon capitales dans le bon développement du rugby au sein de cette nation du Pacifique. Espérons que cette sorte de casting prématuré ne ternisse pas les relations entre joueurs, sélectionneur et dirigeants. Et que le successeur de Seilala Mapusua trouvera la bonne formule pour mener le Manu Samoa au succès tant espéré.

Nordiste pure souche, amoureux du sport avec un grand S. Pas croyant, mais pratiquant (badminton, tennis, course à pied, football...), capable de dévorer n'importe quelle épreuve de n'importe quelle discipline. L'union fait la force, la diversité sportive proposée par WeSport en est une, aussi !

Dernières publications

En haut