Ryan Sessegnon, la pépite de Fulham - We Sport FR - "Partageons notre passion !"

Ryan Sessegnon, la pépite de Fulham

Samedi 26 mai à 18h, un match à 180 millions d’euros commencera. Cette finale des barrages de Championship opposera Aston Villa au Fulham de l’étoile montante du football anglais, Ryan Sessegnon, pour une accession en Premier League.

Des débuts prometteurs :

Il fait parler de lui depuis la fin de la saison dernière, son nom résonne désormais du côté de Craven Cottage, cet anglais de 17 ans né à Londres fait partie des plus grands espoirs de son club, mais aussi de son pays. Il arrive au club à l’âge de 8 ans, en 2008, avec son frère jumeau Steven. Il effectue ses débuts en professionnel lors d’un match de League Cup contre Leyton Orient le 09 août 2016, alors âgé de 16 ans. Tout va très vite pour lui, le 20 aout 2016 il devient le premier joueur à être né dans les année 2000 à marquer dans les ligues anglaises, contre Cardiff.

Présentation du nouveau joyau anglais :

Très à l’aise et technique balle aux pieds, ce jeune anglais d’origine ivoirienne peut évoluer aussi bien aux postes de latéral gauche qu’ailier gauche. Ce gabarit d’1m78 s’est fait une place dans le onze des Cottagers cette saison, avec pas moins de 16 buts et 7 passes décisives en 48 matchs joués. C’est le meilleur buteur du club, et le second meilleur passeur. Il est aussi premier au niveau des matchs joués cette saison. Impressionnant pour son âge. Le recrutement du jeune défenseur gauche anglais Matt Target à Fulham, en prêt de Southampton, confirme que Sessegnon s’installera en tant qu’ailier gauche pour le reste de la saison. Son replacement a également fait défaut à un ancien de la Ligue 1, notre Yohan Mollo national qui a d’ailleurs quitté le club.

Avec l’Angleterre :

Il a fait toutes ses gammes en équipe d’Angleterre junior. Il est appelé avec l’équipe d’Angleterre des -17 ans où il participe au championnat d’Europe, puis au championnat d’Europe des -19 ans l’année suivante, qu’il gagne. Son heure avec les A ne devrait plus tarder. Il n’a pas été retenu par Gareth Southgate, sélectionneur des Three Lions pour la Coupe du Monde, mais il faudra surement compter sur lui pour l’Euro 2020.

Son club :

Fulham a fini troisième de Championship (88 points). Ils se sont qualifiés pour la finale des play-offs en éliminant Derby County (0-1 2-0) avec d’ailleurs un but de Sessegnon. Cette bonne saison est notamment dû à la forme étincelante du prodige anglais. Son club est resté invaincu entre le 16 décembre et le 06 mai, soit 21 matchs sans défaite.

Cette saison, les attaques de Fulham l’ont été à 40% sur le côté gauche, celui de Sessegnon.

Le 4-3-3 ou 4-2-3-1 mis en place par l’entraineur serbe Slavisa Jokanovic fait ses preuves, l’équipe est très offensive (79 buts marqués, deuxième attaque du Championship). L’entraîneur sait qu’il a entre les mains une pépite, en atteste ses déclarations en conférence de presse, sur l’intérêt prononcé du Real Madrid pour son jeune ailier : « C’est bien pour lui et pour le club aussi. Et l’on peut aussi dire que c’est bien pour moi. Je suis satisfait parce que les grands clubs sont intéressés par notre joueur. J’aimerais qu’il reste avec moi, mais ce n’est pas de mon ressort. Je pense que c’est un garçon intelligent, il a joué plus de 50 rencontres et n’a que 17 ans ».

De (très) gros clubs sur le coup :

Malgré des rumeurs de transfert cet hiver l’envoyant vers les plus grands clubs européens (PSG, Real Madrid, Manchester United, Tottenham, Everton, Liverpool, Bayern Munich et RB Leipzig), Ryan Sessegnon a préféré continuer son apprentissage du côté de Londres, devinant certainement que son temps de jeu ne serait pas le même dans ces grosses écuries, comme il le dit : « La saison dernière, j’ai eu beaucoup d’opportunités donc je veux continuer ainsi. » Quand vous êtes jeune, vous voulez juste jouer autant de matchs que possible. «  Il a signé son premier contrat professionnel cet été avec Fulham jusqu’en juin 2020, repoussant ainsi les prétendants.

Cependant, il devrait partir cet été vers un club du Big 6 anglais, il est annoncé avec insistance du côté de Tottenham ces dernières semaines.

 

Un avenir radieux :

Il possède encore une grande marge de progression, malgré son haut total de but, ses centres ne sont pas toujours ajustés et il devra muscler son jeu. Mais aujourd’hui, en pleine explosion à Fulham, on ne voit pas comment il ne pourrait pas intégrer un très grand club rapidement. Comme tous les jeunes, il a besoin de jouer pour progresser, il devra faire les bons choix de carrière.

Distinctions personnelles :

Il fait partie de l’équipe type du Championship en 2017, cela devient le plus jeune joueur jamais inclus dans cette équipe type.

En février 2017, le journal italien La Gazzetta dello Sport a classé Sessegnon parmi les 30 meilleurs joueurs des moins de 20 ans en Europe.

En mai 2017, Sports Illustrated le nommait 19e meilleur joueur des moins de 20 ans du monde.

En novembre 2017, le site FourFourTwo le classe parmi les 100 meilleurs adolescents du monde, il est alors comparé à Ashley Cole et David Alaba. Le 21 novembre 2017, pour sa 50ème apparition en professionnel, il marque un coup du chapeau sur le terrain de Sheffield United (victoire 5-4 de Fulham).

Lors des EFL Awards de 2018, il gagne le prix du meilleur joueur de Championship pour la saison 2017/2018. En plus, il remporte le prix de meilleur joueur de l’année et du meilleur apprenti en Championship et est nommé dans l’équipe type de l’année.

Ses coéquipiers tarissent beaucoup d’éloges envers lui : l’attaquant de Fulham Neeskens Kebano l’a appelé « l’avenir du football anglais » avec son coéquipier Stefan Johansen, affirmant qu’il était certain à 99% qu’il sera l’un des meilleurs arrières gauches du monde.  Flatteur.

Vidéo de ses exploits :

 

Alexis DIMIER

Poster un commentaire

neque. justo eget risus sit consectetur dapibus