Football

Saint Etienne renait depuis l’effet Dupraz

Pascal Dupraz ; Source : FootRadio.com

Depuis l’arrivée au commande de Pascal Dupraz, Saint-Etienne va mieux. Avec l’arrivée de nombreux joueurs comme Mangala, Bernardoni et Sacko, l’ancien entraineur de Toulouse a pour objectif de maintenir le club stéphanois. C’est chose faite pour le moment.

Depuis le début de cette saison, les Verts enchainent les désillusions, les mauvais matchs et se retrouvent très vite dans la zone rouge de Ligue 1. En conférence de presse de début de saison, même Claude Puel, l’ancien entraineur du club, ne savait pas réellement quel était l’objectif du club. « Quel club en fixe un, avec toutes les interrogations que l'on voit de part et d'autre ? J'ai envie que l'on soit régulier et consistant. On verra où ça nous porte. Sur les quinze derniers matches, je crois qu'on a fini septième, lors de la dernière saison. Il faut continuer là-dessus », a-t-il déclaré. Il faudra attendre la 12ème journée du championnat pour que Saint-Étienne décroche une victoire contre Clermont, le promu de Ligue 2, sur le fil. Jean-Philippe Krasso et Saidou Sow ont tous deux marqué dans les arrêts de jeu. Malgré une autre victoire lors de la 13ème journée contre Troyes, les hommes de Puel continue à sombrer en enchainant les défaites.

Mais l’entraîneur, dans le dur depuis sa nomination sur le banc de l’ASSE, refuse de partir malgré les critiques répétées des supporters venant des tribunes et des réseaux sociaux. Il a multiplié les erreurs. Peu après sa nomination sur le banc stephanois, avec des pouvoirs élargis, l’homme d’une soixantaine d’année s’est mis à dresser une liste de joueurs indésirables. Logiquement, ces mêmes joueurs ont été démotivés, allant jusqu’à perdre leur football, pour certains. Cette situation est à l’origine même du classement désastreux de l'ASSE. C’en est trop pour les dirigeants du club qui doivent à tout prix trouver un autre entraineur pour relever la situation du club. Puel est mis à l’écart et c’est là que Pascal Dupraz intervient.

Pascal Dupraz réalise l'exploit avec Toulouse

Le 1er mars 2016, Pascal Dupraz prend les commandes du Toulouse FC. Le club est dans une situation critique, même désespérée. Beaucoup pensent qu’il faudrait un miracle pour sauver le club de la Ville Rose. Mais la méthode Dupraz, qui se base énormément sur la communication, le partage et la responsabilisation montre ses fruits. Dès son premier match sur le banc, il réussit à accrocher un point contre Marseille au Stade Vélodrome. Puis il enchaine deux victoires contre Bordeaux et Bastia. Il n’a fallu que neuf matchs au technicien pour sortir Toulouse de la zone de relégation. Le TFC défait Troyes sur le score de 1-0 lors de la 37ème journée. Il monte donc à la 17ème place, ex aequo avec Reims, mais avec un meilleur goal average. Pour réaliser l’exploit et donc se maintenir en Ligue 1, les hommes de Pascal Dupraz doivent, au minimum, faire le même résultat que Reims qui se déplacent à Lyon.

Vous connaissez sûrement le scénario de cette dernière journée contre Angers, qui a retenti dans l’actualité du football français pendant quelques semaines. À la mi-temps les Lyonnais sont menés au score et Angers a ouvert le score. C’est là que les talents d’orateur de Dupraz vont permettre à ses troupes de se remobiliser. Martin Braitwaithe loupe un penalty mais Toulouse marque peu après et double le score, avant de s’imposer en fin de match sur un superbe coup-franc de Yann Bodiger. Le TFC exulte et est maintenu pour la saison prochaine.

Pascal Dupraz a réalisé l’un des plus gros exploits du football français. Même si la situation est un peu moins alarmiste que celle dans laquelle se trouvait le TFC il y a un peu mois de six ans, alors pourquoi ne pas recommencer avec l'ASSE ?

Pantxi Sirieix, l’ancien milieu de terrain de Toulouse qui a vécu le maintien de son équipe en 2016, a été invité à s’exprimer au sujet de la nomination du coach savoyard à l’ASSE dans Le Progrès : « Il nous a complètement transformé. Je ne le remercierai jamais assez, c’est grâce à lui que je n’ai jamais connu la Ligue 2. C’est quelqu’un qui a des valeurs, d’entier, même s’il est malin et qu’il a de la bouteille. Soit on l’adore, soit on le déteste. Il ne laisse pas indifférent. S’il m’avait demandé n’importe quoi, je l’aurais fait. Avec l’effectif de qualité qu’il y a à Saint-Étienne, il leur redonnera l’envie d’aller s’entraîner. Et je suis certain qu’il leur enlèvera la peur de jouer ».

Saint-Étienne change de visage grâce à son nouvel entraineur

Bis repetita, Pascal Dupraz arrive le 15 décembre 2021 avec pour ambition de sauver l'ASSE de la relégation. Les dirigeants ne veulent pas revivre la dernière relégation de Saint-Étienne en Ligue 2 qui date de la saison 2000-2001. Roland Romeyer, le président de Sainte-Étienne, a confiance en lui. « Pascal Dupraz est l'homme de la situation. On a vu ce qu'il a fait ailleurs. Je le connais depuis longtemps. Il sait d'où il vient, il va très bien dans notre club. On a un peu le même tempérament. J'y crois fermement. Tout est jouable », a-t-il déclaré dans Le Progrès.

Le technicien commence bien avec les Verts puisque ses hommes s'imposent contre Lyon La Duchère en Coupe de France (1-0). En ce qui concerne la Ligue 1 ça se présente mal. Les Stéphanois sont défaits par Nantes (1-0). Ils enchaînent avec une victoire (4-1) contre le Jura Sud et deux défaites de suite contre Lens (1-2) et Lyon (0-1). Malgré une prise de fonction compliquée, le visage du club stéphanois est métamorphosé et inspire du bon. Comme une histoire de déjà vu, c'est contre Angers que Pascal Dupraz va enregistrer sa première victoire en Ligue 1 avec le club (1-0). Saint-Étienne sera finalement éliminé de la Coupe de France en s'inclinant (1-0) contre Bergerac, qui a d'ailleurs fait un superbe parcours.

Mais depuis, l'ASSE enchaine les bons matchs et grattent des points. Ce n'est qu'une seule défaite (contre Paris 3-1) sur les six derniers matchs. Des victoires contre Montpellier (3-1), Clermont (1-2), Metz (1-0) et des matchs nuls contre Strasbourg (2-2) et Lille (0-0) ce vendredi, leur permet d'enregistrer 11 points et de sortir de la zone de relégation en se plaçant à la 16ème place. Le coach savoyard a déjà fait ses preuves au sein du club. En 9 matchs, le technicien a réussi a rapporter 13 points contre 12 en 17 matchs quand Claude Puel était en fonction. Comme dit précédemment, les recrues hivernales qu'il avait conseillé, telles que Eliaquim Mangala, Paul Bernardoni et Falaye Sacko, lui permettent d'atteindre provisoirement les objectifs.                                           Grande gueule, l'entraineur qui a l'acharnement comme maitre mot est apprécié par tout le groupe. Grâce aux nouvelles recrues, la jeunesse de son effectif, comme Arnaud Nordin ou encore Mahdi Camara, et son caractère, il a tout pour réussir sa mission de maintenir son club en Ligue 1.


Dernières publications

En haut