LDC, 3ème journée : PSG-Anderlecht, Chelsea-Rome, Benfica-Man U au programme !

Après la déconvenue monégasque à domicile face au Besiktas hier soir (défaite 2-1 malgré l’ouverture du score de Falcao), c’est au tour du PSG d’entrer dans cette 3ème journée. On présentera ensuite le choc de la soirée entre Chelsea et l’AS Rome qui promet du spectacle, mais également le match Benfica-Manchester United, déjà crucial pour les lisboètes. C’est parti !

La passe de 3 pour le PSG ?

Après avoir étrillé 5-0 le Celtic lors de la première journée, Paris a offert à ses supporters l’un des résultats marquants de ce début de saison : la victoire 3-0 au Parc face au Bayern Munich, découlant sur le scalpe d’Ancelotti sur le banc bavarois. Même si cette conséquence n’était pas l’objectif des parisiens, cela montre la performance réalisée par le club francilien contre le grand Bayern. Le parcours est jusque là parfait et les affaires seront compliquées pour Anderlecht qui voit s’élever un ogre devant lui. En forme depuis quelques semaines mais après un début de championnat difficile, les belges ont déjà deux défaites à leur actif en deux matchs de LDC, chacune sur le score de 3-0, et on les voit mal créer l’exploit ce soir. 

Habitué à blinder la défense face aux équipes réputées supérieures, Frutos devrait aligner un 5-4-1 avec Teodorszyk seul devant. Sur la ligne défensive, des noms connus de notre Ligue 1. Dennis Appiah, (Monaco, Caen) Uros Spajic (Toulouse) sont habitués à être titularisés aux côtés du prometteur Leander Dendoncker, mais l’ancien toulousain est incertain pour la rencontre. Au milieu, Adrien Trebel, ancien nantais fait son trou en Belgique  et semble parti pour débuter face à Paris. À noter qu’en plus du buteur Lukasz Teodorczyk, il faudra se méfier du jeune nigérian de 20 ans, Henry Onyekuru, prêté par Everton et impressionnant en ce début de saison. Pas de grands noms donc, mais tout de même des joueurs à surveiller au sein de la formation belge.

Onyekuru Anderlecht 2017.jpg

Pour les parisiens, il est probable qu’Emery aligne une composition type suite au retour des blessés. Une équipe remaniée a été alignée ce week-end à Dijon et que ce fut compliqué ! Les parisiens ont du s’en remettre à un Thomas Meunier double buteur, malgré les présences de Neymar et Mbappe sur la pelouse. Inhabitués à ne pas faire tremper les filets, les deux recrues phares du PSG ne se feront sans doute pas prier pour scorer en cette soirée européenne. Le retour de Cavani ne devrait pas arranger les comptes d’Anderlecht. Le milieu Motta-Rabiot-Verrati semble être l’option prioritaire dans un 4-3-3 privilégié par le coach espagnol. Cette formation écarterait une nouvelle fois Draxler, Di Maria, Lucas et Pastore… à moins qu’Emery ne fasse des essais. 

Cavani - Mbappe - Neymar PSG 2017.jpg

L’écart entre les deux équipes n’est donc plus à détailler, mais les joueurs parisiens devront garder la tête sur les épaules pour faire le plein de points et se mettre à l’abri de leur principal concurrent, le Bayern Munich. De leur côté, les joueurs belges auront à coeur de bien figurer sur cette scène européenne et éviter de reprendre une nouvelle valise après les deux premières reçues cette saison. Cependant, la conclusion de ce match sera certainement en faveur du PSG, avec un différentiel de buts important à prévoir.

L’affiche de la soirée : Chelsea – AS Rome

Ce soir s’affrontent donc la Roma et Chelsea à Stamford Bridge dans le choc de la soirée. La trêve internationale n’aura pas été bénéfique pour Chelsea qui a perdu Kanté, son homme à tout faire, pour trois semaines environ. « Perdre Kanté, c’est compliqué ». Voila les dires de Conte, et on le comprend ! Les prestations de l’international français sont tout simplement impressionnantes avec une régularité folle. Egalement privé de Drinkwater au milieu, le coach italien devrait aligner Bakayoko et Fabregas devant la défense pour affronter l’énorme milieu romain composé de Strootman, Naingolan et De Rossi. Du côté romain justement, l’absence de Manolas, sorti sur blessure face à Naples ce week-end, va probablement faire émerger un charnière centrale Fazio-Jesus. Defrel est annoncé absent également tandis que Schick, El Shaarawy et Emerson sont toujours incertains. 

Bakayoko Chelsea 2017

En se penchant sur les résultats on s’aperçoit que, malgré des bons débuts de saison,  les deux formations restent sur une défaite (même deux pour les anglais). Rome s’est incliné 1-0 ce week-end à domicile face à Naples, incroyable depuis le début de saison, tandis que Chelsea a enchaîné consécutivement des défaites contre Manchester City (1-0) mais surtout sur le terrain de Crystal Palace (2-1) ! Alors oui, la défaite à City est « acceptable », mais celle à Palace est inquiétante et poussera certainement les Blues à gagner pour ne pas entrer dans une spirale négative. Le petit avantage va donc aux romains concernant la forme actuelle, surtout si l’on ajoute leur victoire (2-0) il y a deux semaines face au Milan AC.

Ayant relégués l’Atletico au 3ème rang, mais qui prendra certainement les 3 points face à Qarabag et remontrait alors à 4 points, les deux formations voudront s’imposer pour se mettre à l’abri. En cas de défaite de la Roma et de victoire de l’Atletico, les dés seraient relancés pour la seconde place de ce groupe C et laisserait s’envoler Chelsea seul en tête. Un nul rouvrirait totalement le groupe et c’est ce que voit #WeSport comme issue de ce duel. 

Benfica, une situation très compliquée

Ce groupe A est peut être l’un des plus homogène pour la course à la deuxième place, mais pourrait bien s’éclaircir ce soir suite à l’opposition entre Benfica et Man U. 3ème à 5 points de Porto en Liga Nos, aucun points après deux journées de Ligue des Champions et la réception de Manchester United ce soir. Voilà où se situe Benfica après plus de deux mois de compétitions. La saison des lisboètes démarrait pourtant bien avec une victoire en Supercoupe du Portugal, 4 victoires et 1 nul sur les 5 premiers matchs de championnat. Mais depuis, 7 matchs pour seulement 2 victoires contre Olhanense en coupe et Paços Ferreira en championnat. L’état de forme des portugais n’est donc pas au mieux avant la réception des Red Devils. 

Mile Svilar Benfica 2017.jpg

Concernant ces derniers, les performances sont totalement opposées à celles de Benfica. Une seule défaite face au Real en Supercoupe d’Europe il y plus de deux mois et ensuite, 9 victoires, 2 nuls et aucune déception ! Le plein de points à été faite en Ligue des Champions par les pensionnaires d’Old Trafford, qui ne sont qu’à deux petits points derrière le leader, City, en championnat. Le tableau est dressé, pas besoin d’aller plus loin pour prouver la différence de niveau entre les deux clubs cette saison.

Sur le terrain, Vitoria alignera probablement un 4-4-2 que l’on imagine plutôt défensif et proche d’un 4-5-1 avec Jonas et Seferovic pour animer l’attaque. Almeida suite à une exclusion lors du match contre Bale sera suspendu et absent du flanc droit de la défense, tandis que dans l’axe, Jardel est toujours incertain. Dans un milieu à quatre, Pizzi, Cervi et Fejsa sont pressentis pour débuter alors que le 4ème poste sera occupé par Salvio ou Zivkovic. Il faudra également suivre les probables débuts européens de Mile Svilar, le très jeune gardien belge de 18 ans, dans les buts portugais. Du côté mancunien, “Mou” privilégiera un 4-2-3-1 avec l’inévitable Lukaku sera en pointe, soutenu par le trio Mata-Mkhiaryan-Rashford. Carrick, Fallaini et Pogba blessés, la récupération sera assurée par Herrera et Matic. À noter les retours de Rojo et Shaw qui pourraient fouler la pelouse dès ce soir.

lukaku-united-2017.jpg

Alors voilà, sur le papier et au vue du début de saison de ces deux formations, tout semble annoncer United gagnant. Mais le match se déroule à l’Estadio de la Luz et les portugais doivent absolument éviter une défaite, qui les condamnerait quasi certainement à la dernière place du groupe A. Néanmoins, Mourinho, de retour sur ses terres, tentera de creuser l’écart et ainsi se donner de la marge à la tête du groupe. 

Martin COLNEY

A propos de l'auteur

Co-gérant WeSportFR

Poster un commentaire

odio venenatis, risus. lectus libero tristique efficitur.