Ski Alpin

Ski Alpin : Cyprien Sarrazin revient sur sa rivalité avec Marco Odermatt

La Coupe du monde 2023/2024 de Ski Alpin vient de fermer ses portes. Jusqu'au bout, Cyprien Sarrazin aura lutté pour remporter le petit globe de la descente. C'est finalement Marco Odermatt qui a eu le dernier mot. Visiblement, le Français n'en veut pas au Suisse, bien au contraire. 

Ski Alpin : une dernière étape frustrante pour la France

Le week-end dernier, c'est à Saalbach, en Autriche, qu'a eu lieu l'ultime étape de la saison de Coupe du monde de Ski Alpin. Une étape qui a vu le Suisse Marco Odermatt réaliser une véritable moisson. S'adjugeant le gros globe de cristal, le petit globe du Super Géant. Avant la descente tant attendue de dimanche. Hélas, les conditions climatiques ont conduit à l'annulation de la course. Figeant le classement, et offrant un nouveau trophée au Suisse. Plusieurs scénarios étaient possibles pour que le Français Cyprien Sarrazin passe devant sur le fil. Il n'en a rien été. Mais l'intéressé a quand même savouré une superbe saison, malgré une fin terriblement frustrante.

“On peut être des rivaux en bonne amitié”, Sarrazin beau joueur

Dans un entretien accordé à Eurosport, Cyprien Sarrazin est d'abord revenu sur cette matinée de dimanche, où l'attente a finalement laissé place à la déception pour le Français, au sourire pour le Suisse Odermatt : “On a passé la journée ensemble avec Marco, on était au Team Hospitality, l'un à côté de l'autre. Il y avait tout le monde, mais avec Marco, on discutait un peu tout au long de la matinée en attendant les décisions. On parlait de tout et de rien, d'où il allait partir en vacances… Et quand on a appris que c'était annulé, on s'est pris dans les bras. Il m'a dit qu'il ne se sentait pas bien, qu'il était désolé que ça se termine comme ça. Je sentais vraiment que c'était sincère. En même temps, il avait une forme de soulagement aussi, parce qu'il sentait que je revenais. Il m'a dit qu'il aurait aimé partager ce dernier duel de la saison. Je pense comme tout le monde, et moi aussi. Ça fait partie du sport, il faut l'accepter.

Avant d'appuyer : “On a cette connexion, et les mêmes valeurs qu'on essaie de transmettre. On peut être des rivaux en bonne amitié. Il a déjà marqué l'histoire, bien plus que la légende… Je suis fier de pouvoir me battre avec lui et de partager ces moments. Et lui en est très content aussi, il espère que ça continue. Il y a cette bataille avec lui, mais aussi avec tout le monde, tout le circuit. Il y a ce duel avec Marco qui a fait vibrer tout le monde, mais de l'intérieur, ce que je retiens, ce sont les moments de partage, de vie qu'on a dans le groupe, qui m'ont permis de m'élever.” Beau joueur, Cyprien Sarrazin.

Nordiste pure souche, amoureux du sport avec un grand S. Pas croyant, mais pratiquant (badminton, tennis, course à pied, football...), capable de dévorer n'importe quelle épreuve de n'importe quelle discipline. L'union fait la force, la diversité sportive proposée par WeSport en est une, aussi !

Dernières publications

En haut