Ligue 1

Stade Rennais FC – RC Lens : les notes du match

Nouvelle défaite du Stade Rennais à domicile (0-2), cette fois contre Lens, qui a nettement prouvé sa supériorité au Roazhon Park. Pour Rennes, la crise guette, tandis que Lens reste bien au contact en première moitié de tableau. Kalimuendo et Ganago ont permis à Lens de l’emporter, Salin ne pouvant rien faire. Stéphan a lui surpris par son coaching qui aurait pu s’avérer gagnant. Pas de chance pour l’entraîneur du Stade Rennais, il ne l’a pas été assez. 

Stade Rennais FC

Salin (5) : Une nouvelle fois préféré à Gomis, pas dans le groupe, il a disputé aujourd’hui son 8e match de la saison, un de plus que l’année dernière. Non coupable sur le but de Kalimuendo, il a en revanche bien remporté son duel face au même attaquant en seconde période. Il ne peut à nouveau rien faire sur le but de Ganago, abandonné par sa défense.

Truffert (3) : Sur une touche anodine, il a perdu le ballon à cause d’un bon pressing de Clauss. Cette perte de balle a amené au but de Kalimuendo (27′), comme c’est déjà arrivé cette saison. Coûtant plusieurs points à son équipe, il a été remplacé par Maouassa (4) à la mi-temps.

Nyamsi (5) : Il a bien suppléé Aguerd, toujours absent. Il a écarté quelques ballons importants, sans pour autant dégager une vraie sérénité dans son association avec Da Silva. Le défenseur a été remplacé par Camavinga (5), un milieu de terrain, à la mi-temps. L’international français a essayé d’être actif au milieu, de se donner les moyens de marquer, mais ce n’était pas le soir du SRFC.

Da Silva (4) : Le capitaine du SRFC a parfois paru accuser le coup, l’ancien Caennais étant quasiment systématiquement titulaire. Il a pourtant souvent bien senti le jeu, repoussant les centres ou actions dangereuses adverses. Il a peu à peu baissé de rythme, trop utilisé. Il va falloir trouver des solutions en défense du côté de Rennes, sans Rugani et Aguerd, absents.

H. Traoré (3) : Offensivement, c’était le néant en première mi-temps. Le pauvre Hamari a semblé en manque cruel de rythme. Défensivement, il n’y a  pas eu grand-chose à dire en première mi-temps, si ce n’est que Sylla a semblé prendre le pas sur le latéral droit rennais. Pas beaucoup de différences  en seconde mi-temps pour lui, encore aux abonnés absents.

N’Zonzi (6) : Depuis le début de saison, c’est le joueur rennais qui a le plus tenté de passes vers l’avant. Aujourd’hui, il s’est projeté lui-même en avant, N’Zonzi avait faim de ballon et de frappe. Il aurait pu aller au bout sans une intervention limite de la défense lensoise. Avec les 4 changements effectués par Stéphan à la mi-temps, il a glissé dans l’axe de la défense. Son rendement a baissé, et la création au milieu en a pâti.

Tait (4) : Il a beaucoup remué sur côté gauche en début de première mi-temps, multipliant des dédoublements, les combinaisons avec ses partenaires et les transversales. Il a semblé frustré, agacé à mesure que le temps défilait. Il n’a pas été remplacé, fait rare, mais aurait clairement pu l’être, tant il a pêché dans le dernier geste.

Léa-Siliki (5) : Il a légèrement souffert de la comparaison avec Bourigeaud, dans un rôle qui ne lui convient pas forcément à la perfection. Il a semblé un peu perdu parfois, entre tâches offensives et défensives, rendant sa participation collective plus discrète. Il a été remplacé par Gboho (non noté) à la 69e minute.

Bourigeaud (4) : Il a rapidement boité bas en début de match, mais a finalement continué à jouer. Il n’a pas toujours trouvé ses partenaires sur coups de pied arrêtés, ni sur phases de jeu. Décalé à droite du milieu, avec Doku devant, il était trop cramé pour placer une quelconque accélération et aider son compère belge.

Del Castillo (5) : Il est à l’origine de la première offensive franche du match. À la réception d’un centre de Tait, il a pris Haidara à contrepied, mais n’a pu devancer Leca, bien sorti (13′). Il loupe d’ailleurs une seconde occasion deux minutes après, enrhumant cette fois Cahuzac en amont (15′). De son propre aveu, son équipe a cruellement manqué d’un but en première mi-temps. Il a été remplacé par Doku (6) en même temps que trois autres partenaires. Bien accueilli par Sylla sur son côté droit, il a été nettement plus actif. Il a su faire reculer les Lensois par ses centres, mais n’a pu faire mouche. Son explosivité n’a pas sur peser sur la gauche de la défense lensoise.

Hunou (4) : Son match aurait pu s’arrêter très vite, victime d’un vilain coup de genou de Ludovic Badé (2′), non sanctionné. Il est à l’origine de la belle incursion de N’Zonzi, mais a cruellement manqué d’inspiration. Il a été remplacé par Niang (5) à la mi-temps. Le revenant a su tirer parti de son physique, qui a pesé sur les défenseurs. Pas assez en revanche pour scorer.

RC Lens

Leca (6) : Au sol comme dans les airs, la première période de Jean-Louis Leca fut de haute volée. Impérial, pas un seul joueur rennais ne lui a fait sortir le grand jeu. Pas plus inquiété en seconde période, c’était un Leca tranquille.

Haidara (4) : Son positionnement a été intrigant parfois. Dans cette formation en 3-5-2, il semblait parfois être gêné par l’activité de Sylla, et masqué par Badé. Il a fait un match correct, sans extravagance.

Badé (5) : Il a bien souvent compensé les errements défensifs de Gradit, mais son carton jaune reçu après une grosse faute vient ternir sa première mi-temps. En seconde mi-temps, il a presque eu moins de travail alors que le SRFC était mené et poussait. Le manque de réalisme de l’adversaire l’a clairement servi cet après-midi.

Gradit (4) : Il a reçu le premier carton jaune du match, suite à une vilaine faute sur Tait. Il a été relativement discret et propre par la suite, craignant l’expulsion probablement.

Sylla (5) : On a presque vu que lui à gauche, Sylla était au four et au moulin. Sur un rythme d’enfer, il a bien rempli ses nombreuses missions défensives comme offensives. Un vrai soldat.

Cahuzac (5) : Le capitaine de Lens s’est positionné en 6 au fil des minutes, pour contrer les incursions de plus en plus prononcées des joueurs rennais. Fidèle à sa réputation, il récolte un carton jaune en même temps que Badé pour avoir contesté la décision de M. Hamel. Il a fait lui aussi un match solide, les trois points sont aussi à mettre à son crédit.

Fofana (6) : Avec le repositionnement de Cahuzac un cran plus bas, Fofana naviguait un peu à vue au milieu de terrain. Il a surtout compensé les erreurs de ses coéquipiers, et a gratté quelques ballons chauds. Tout feu tout flamme, Fofana.

Clauss (6) : Un pressing haut, constant, qui amène le premier but lensois. Il a complètement mangé Truffert sur l’action, et de plus en plus au fil du match. Cramé sur la fin, il a été remplacé par Michelin (non noté).

Kakuta (6) : Le meneur de jeu lensois est le joueur nordiste par qui passaient tous les ballons d’attaque. Il n’a pas toujours été très inspiré, mais sa vista sur le but de Kalimuendo (27′) est parfaite. Il a bien réceptionné le ballon transmis par Sotoca, pour transmettre parfaitement au jeune Parisien. Remplacé par Mauricio (non noté), il a semblé passablement agacé de sortir.

Sotoca (6) : Plus en vue que Kalimuendo en début de première mi-temps, il décale parfaitement sur l’aile gauche pour amener le but de son compère d’attaque. Le reste de son match s’est avéré bien plus discret, presque ingrat. Dans l’ombre de Kakuta et Kalimuendo, il a pourtant été utile à l’équipe. Un bon match, qui aurait mérité un but.

Kalimuendo (7) : Privé de ballon en première mi-temps, jamais trouvé par ses partenaires, il est sorti de sa boîte pour inscrire le premier but du match (27′), son 3e de la saison. Il a été remplacé par Ganago (non noté), qui a inscrit le but du break, réduisant les espoirs de succès des Rennais. But splendide d’ailleurs, après un contre d’école.

Au classement général, Lens double son adversaire, se positionnant provisoirement en 7e place avec 21 points. Toujours avec 19 points, le SRFC perd donc une place, et encore un peu de confiance. Il faudra se relever, ou en tout cas se faire plaisir, face à Séville cette semaine pour la dernière journée de Ligue des Champions. 

Crédits photo Une : AFP

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
mattis consectetur commodo mi, libero. luctus sem, ut commodo