Catch

The Undertaker au Hall of Fame : le fossoyeur au panthéon

Vendredi 18 février 2022, la bombe est lâchée. The Undertaker est le premier nom intronisé dans le WWE Hall of Fame 2022. Une récompense amplement méritée pour un des plus grands noms du divertissement sportif et certainement le plus grand personnage de l'histoire qui a vécu durant 30 longues années.  

Une gimmick transgénérationnelle

Qu'on soit fan de catch ou non, tout le monde connaît le nom de l'Undertaker. Ce colosse pâle, à l'allure morbide, aux mouvements lents et méthodiques et à la tenue si reconnaissable. Un chapeau noir, de longs cheveux noirs, un long manteau noir, des gants noirs et de longues bottes noires qui intriguaient quiconque le voyait. Et puis, l'Undertaker c'est également un regard glaçant. Celui où l'iris s'en va pour laisser place au blanc des yeux pour jeter l'effroi sur l'adversaire. L'Undertaker c'est 30 ans d'un personnage mythique, légendaire, historique, passé par plusieurs étapes. D'abord, un fossoyeur qui ne ressent pas la douleur. Puis, le leader du Ministry of Darkness. Avant de retrouver ses origines humaines texanes en tant que l'American Badass. Ensuite, il redevient Deadman et s'allie avec son frère Kane pour devenir les Brothers of Destruction. Enfin, il retourne en solo sous sa gimmick la plus connue du Phenom. Un personnage qui a traversé les âges et qui reposera pour toujours en paix dans le Hall of Fame.

Le propriétaire de WrestleMania 

Il est impossible de parler de l'Undertaker sans évoquer son jardin, WrestleMania. Le plus grand show de l'année révèle les plus grandes superstars et le Deadman en fait partie. À partir de 1991 et WrestleMania VII, l'Undertaker va forger sa légende à tout jamais. Il commence une série de victoires (streak en anglais) lors du show des shows et enchaîne les légendes. Cette série tient jusqu'en 2013 (soit 21 victoires pour 0 défaite, excluant WrestleMania XVI) et des noms comme Triple H (3 fois), Shawn Michaels (2 fois), Kane (2 fois), Edge, Randy Orton, Ric Flair, Diesel sont tombés sous les coups du Phenom à WrestleMania. Un record qui n'est pas près d'être égalé. Cependant, le drame arrive en 2014 lors de la 30e édition. L'Undertaker est confronté à Brock Lesnar qui arrive à réaliser l'impossible, battre le Deadman dans son jardin. Les images parlent d'elles mêmes. Le foule est sous le choc, pas un bruit sort du public tant cet exploit paraissait impossible. Seuls Justin Roberts et Paul Heyman sont audibles.

Crédit vidéo : WWE

Après cet échec, l'Undertaker se relève contre Bray Wyatt et Shane McMahon, avant de perdre de nouveau contre Roman Reigns. Puis, il termine avec deux victoires sur John Cena et AJ Styles pour un bilan total de 25-2. Certains auraient souhaité que cette série ne soit jamais brisée, mais comme on dit, toutes les bonnes choses ont une fin.

Des moments légendaires, des matchs historiques

Pour terminer, l'Undertaker possède une panoplie de matchs dingues et de moments cultes. Parmi les plus connus on retrouve :

  • Ses débuts lors des Survivor Series 1990
  • Le premier Hell in a Cell Match contre Shawn Michaels
  • Les jets de Mankind par-dessus et à travers la Hell in a Cell
  • La résurrection contre Randy Orton
  • La trahison envers Paul Bearer
  • Ses matchs contre HBK à WrestleMania 25 et 26
  • Son match contre Triple H à WrestleMania 28
  • Ses poignées de main à Jeff Hardy et John Cena
  • Son entrée à WrestleMania 29 contre CM Punk

Crédit vidéos : WWE

Autant de matchs et de moments qui nous redonnent la chair de poule.

On pourrait encore parler longtemps de l'Undertaker. De son urne, de la révolution qu'il a apportée à cette industrie, de sa pertinence à tous les niveaux, mais on y serait jusqu'à WrestleMania. Quoi qu'il en soit, il restera à vie dans les mémoires de fans de catch. Désormais, il semble avoir pris sa retraite définitive. De toute manière on a pu constater que son corps ne suivait plus (cf : match contre Goldberg à Crown Jewel 2019). À son tour de Rest in Peace dans le temple de la renommée. 

Crédit photo : WWE

Rédacteur qui jongle entre le spectacle et les émotions des rings de catch, la folie de la NBA, l'imprévisibilité du tennis et la beauté du football.

Dernières publications

En haut