Championnats Etranger

Thomas Tuchel comprend les critiques contre Chelsea, propriété d’un oligarque russe

Tuchel

Le propriétaire oligarque milliardaire de Chelsea, Roman Abramovitch, a été cité au Parlement jeudi par le député travailliste Chris Bryant, dans le cadre d'une affaire de “corruption” et de liens avec l'État russe. Le manager de Chelsea, Thomas Tuchel, a déclaré que cette distraction gâchait l'excitation avant la finale de la Coupe EFL contre Liverpool.

Le manager de Chelsea, Thomas Tuchel, a reconnu l'“incertitude” créée par la mention du nom de Roman Abramovich au Parlement jeudi. L'Allemand prépare ses joueurs à affronter Liverpool en finale de la Carabao Cup dimanche, et a reconnu les problèmes que cela a causé pour le match, mais aussi les conséquences sur le futur.

Abramovich est souvent cité comme un proche du président russe Vladimir Poutine et a occupé des postes politiques en Russie. Il est également citoyen israélien après avoir vu son statut de résidence modifié en 2018 par le gouvernement britannique, qui a retardé le renouvellement de son visa.

Le député travailliste Chris Bryant a nommé l'oligarque au Parlement alors que les politiciens discutaient de l'attaque de la Russie, et a déclaré qu'un document du ministère de l'Intérieur qui lui a été divulgué liait Abramovitch à l'État russe et à “des activités et des pratiques corrompues”. Abramovitch et Chelsea font depuis longtemps l'objet d'accusations et de critiques quant à l'origine de leur richesse et de celle de leur propriétaire. Avec l'escalade des sanctions à l'encontre de la Russie, il était certain que l'homme de 55 ans soit visé en tant que figure de proue. Il a cependant toujours nié être proche de Poutine.

Tuchel

 

Tuchel – qui a rejoint Chelsea après avoir quitté le PSG, également détenu par des personnalités liées à de nombreuses violations des droits de l'homme – a déclaré qu'il avait été tenu au courant des conversations. “Je suis au courant de tous ces scénarios et je suis au courant de toutes ces discussions en ce moment”, a admis Tuchel. “J'aimerais prendre mon droit de ne pas faire de commentaires à ce sujet jusqu'à ce qu'il y ait une décision prise. Mais nous en sommes conscients et cela nous distrait, cela nous inquiète. Dans une certaine mesure, je peux comprendre les opinions et les critiques envers le club, envers nous qui représentons ce club. Je peux comprendre cela et nous ne pouvons pas nous en libérer complètement. Peut-être que les gens comprennent que moi, en tant qu'entraîneur, ou les joueurs, nous ne savons pas ce qui se passe vraiment. Pour le moment, nous ne nous sentons pas responsables de tout cela. Nous pensons que c'est horrible et il n'y a aucun doute là-dessus. La guerre en Europe a été impensable pour moi pendant une longue période. L'impact est clair et les discussions ont un impact. Soyons un peu plus patients et comprenons ce que seront les mesures et ensuite nous devrons peut-être y faire face.”

“La situation en général […] pour les joueurs, est horrible”

Tuchel a poursuivi en disant : “Vous avez raison, nous ne devrions pas prétendre que ce n'est pas un problème et je suis d'accord. La situation en général, pour moi et pour mon équipe et pour tout le monde ici au Cobham, pour les joueurs, est horrible. Personne ne s'attendait à cela. C'est assez irréel, cela obscurcit nos esprits, cela obscurcit l'excitation envers la finale et cela apporte une énorme incertitude. Nous souhaitons la bienvenue à tous les gens et aux familles qui sont en fait plus impliqués que nous. Et nos meilleurs vœux, nos salutations et nos pensées sont évidemment avec eux. Pourtant, il y a tellement d'incertitudes autour de la situation de notre club et de la situation au Royaume-Uni avec des scénarios comme celui-ci que cela n'a aucun sens si je fais des commentaires à ce sujet. Nous en sommes conscients, nous n'avons pas autant d'informations internes que vous le pensez et en fin de compte, et ne me comprenez pas mal, je pense que l'équipe et le personnel, et je m'inclus, ont également décidé de ne pas faire de politique. Pour faire du sport et se concentrer sur le sport. Pas parce que nous nous cachons. La situation est claire, elle est horrible, il n'y a aucun doute là-dessus. Il n'y a pas de fermeture des portes et maintenant nous nous concentrons sur le football. Nous sommes toujours privilégiés de vivre en paix et en liberté ici, où nous sommes en ce moment. Et nous sommes encore privilégiés d'avoir un match de football, d'avoir un environnement émotionnel mais pacifique avec les fans dans le stade.” 

Dernières publications

En haut