Top 14

Top 14 : la confidence de Romain Ntamack sur son retour

Victorieux samedi soir face à la Section Paloise (31-29), le Stade Toulousain a pu enregistrer le retour de son numéro 10, Romain Ntamack absent 8 mois après sa blessure aux ligaments croisés.

Une banderole et une victoire pour fêter son retour. Ce samedi soir à Ernest-Wallon, le Stade Toulousain est venu à bout d'une Section Paloise morte de faim dans les ultimes minutes. Après le retour d'Antoine Dupont sur la pelouse (69ᵉ), les supporters du champion de France en titre ont pu admirer le retour de la paire faisant le bonheur du XV de France.

Romain Ntamack : “J’avais la boule au ventre”

Après la rencontre, le revenant s'est confié sur son retour qu'il appréhendait, 8 mois après sa blessure au genou. “Il me tardait aussi ça. J'avais hâte de retrouver ces sensations, l’atmosphère dans le bus, la descente avec les supporters qui attendent. C’est un moment spécial. J’ai essayé d’en profiter même si j’étais concentré sur le match. Il y avait des acclamations, je voulais le prendre car ce sont aussi des moments que j’attendais. J’ai travaillé pour ça. J’avais la boule au ventre. J’avais besoin de revenir sur le terrain pour évacuer certaines choses,” explique-t-il à RugbyRama.

“J’ai toujours beaucoup d’ambition. Je sais que je reviens d’une longue blessure, mais d’autres joueurs ont fait le travail. Je ne reviens pas en voulant récupérer le maillot de titulaire tout de suite. Si le staff ne le sent pas et si je dois être un suppléant sur les gros matchs, je le serai. J’ai encore beaucoup de choses à retrouver. Le club est la priorité,” poursuit-il.

Direction l'Europe pour Toulouse

Après une victoire au coude à coude contre la Section, le Stade Toulousain se dirige vers son deuxième objectif avec le retour de la Champion's Cup. Deuxième de Top 14 à 3 longueurs du Stade Français. Les coéquipiers d'Antoine Dupont reçoivent le Racing la semaine prochaine en Coupe d'Europe dans un duel 100% français.

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut