Top 14

Top 14 : Montpellier au coeur de la tourmente

Champion de France de Top 14 en 2022, Montpellier est aujourd'hui aux portes d'une relégation en Pro D2. Malgré un net regain d'énergie sur le terrain, le MHR pourrait payer au prix fort des querelles internes de plus en plus tenaces. 

Vainqueur d'un second Challenge européen en 2021 face à Leicester, champion de France l'année suivante, le Montpellier Hérault Rugby a clairement perdu de sa superbe. Onzième la saison dernière, le MHR occupe actuellement la 13e et avant-dernière place du Top 14, avec le même nombre de victoires que le LOU (8), devançant uniquement la lanterne rouge Oyonnax. Vainqueurs de six de leurs sept premiers matches de l'année 2024, seulement défaits à La Rochelle, les Héraultais ont clairement redressé la barre. Mais le week-end dernier, la rechute a été cinglante, avec un lourd revers à Toulon (54-7). Ce samedi, Montpellier va tenter de repartir de l'avant, à la maison contre le stade Français. Il faut que dire que la situation chaotique en interne ne doit pas aider.

Top 14 : guerre interne à Montpellier, Bernard Laporte ciblé

Depuis la nomination de Patrice Collazo en lieu et place de Richard Cockerill et Jean-Baptiste Élissalde, ça va mieux, sportivement, à Montpellier. L'arrivée de Bernard Laporte en qualité de directeur du rugby, mi-novembre, a fait du bien au MHR, assurément. Du moins, sur le terrain. Car en coulisse, la situation est bien différente. L'ancien président de la Fédération Française de Rugby entretiendrait une relation glaciale avec la directrice générale, Jessica Casanova, proche du président Altrad, comme le rapporte L'Équipe ce vendredi 29 mars 2024.

Nos confrères mentionnent la gestion du recrutement. Avec certaines manœuvres de Bernard Laporte, pas cohérentes avec les contraintes, financières, notamment. Et qui auraient occasionné des échanges très musclés avec la DG. Laporte, comme Altrad, ont fermement tordu le cou à ces rumeurs. En parallèle, l'arrivée de Claude Atcher a amené une zone d'ombre supplémentaire. Avec une gestion officieuse de la partie commerciale et marketing. Diviser pour mieux régner, telle semble être la devise du président Mohed Altrad. Nul doute que même en cas de maintien en Top 14, Montpellier devrait se poser les bonnes questions en fin de saison.

Nordiste pure souche, amoureux du sport avec un grand S. Pas croyant, mais pratiquant (badminton, tennis, course à pied, football...), capable de dévorer n'importe quelle épreuve de n'importe quelle discipline. L'union fait la force, la diversité sportive proposée par WeSport en est une, aussi !

Dernières publications

En haut