Rugby

Top 14 : Quesada inquiet avant le déplacement à Bordeaux

Quelques jours après une défaite embarrassante à Montpellier (31-6), Gonzalo Quesada est apparu inquiet en conférence de presse, cet après-midi. Outre la prestation collective de son équipe dans l'Hérault, le technicien parisien craint de ne pas pouvoir présenter un groupe de 23 joueurs pour le déplacement à Bordeaux (samedi, 14h45).

 

“J'espère qu'on sera en capacité de présenter 23 joueurs samedi, car pour l'instant, nous n'avons pas de quoi le faire”. Tels sont les mots prononcés par Gonzalo Quesada devant les journalistes, ce mercredi. Déjà touché par la Covid en début de saison puis par les blessures depuis, l'effectif parisien sera à nouveau amputé de plusieurs éléments pour le déplacement en Gironde, samedi. Si l'entraîneur du club de la Capitale n'a pas souhaité donné l'identité des joueurs blessés, il a cependant indiqué une hécatombe en première ligne, et des difficultés à trouver des joueurs à aligner au centre.

“Il y a des postes où on a beaucoup de blessés, surtout en première ligne et au centre. On va tester les joueurs qui sont un peu justes d'ici la fin de la semaine, mais aujourd’hui, je suis vraiment inquiet.”

 

Montrer davantage de caractère

En ce qui concerne la prestation collective de ses joueurs, Gonzalo Quesada attend une réaction, après une sortie à Montpellier (très) loin des attentes.

“Si on parvient à aligner 23 joueurs sur la feuille de match, on souhaite revenir sur le terrain avec plus de caractère et de détermination qu'à Montpellier. Notre première mi-temps y a été vraiment faible. On sait qu’on est capable de faire beaucoup mieux que ce qu’on a montré sur nos derniers déplacements. Il faudra réussir à produire une performance en accord avec ce qu’on sait faire à domicile.”

Dans une période de doublons qui pourrait s'avérer déterminante pour la fin de la saison, le technicien argentin rappelle l'importance d'être performant en conquête, pour espérer ramener quelque chose de leurs déplacements chez les gros.

“Les bases du rugby, c’est la conquête et la défense. On a des bases et une identité offensive et défensive qui sont intéressantes, mais ça ne peut fonctionner que si on est performant en conquête et sur les fondamentaux. C'est ce qui nous a permis de priver Castres de munitions, mais c'est également ce qui nous a fait défaut à Montpellier. C’est difficile d’être régulier, surtout dans cette période. Nous devons la traverser sans perdre le cap.”

 

Rendez-vous donc samedi après-midi, pour tirer de nouveaux enseignements sur la capacité (ou non) du Stade Français Paris à lutter pour la qualification en phases finales de ce Top 14 cru 2020-2021. En face, les Bordelais de Christophe Urios voudront surfer sur leur dynamique, et montrer que leur exercice 2019-2020 n'était pas qu'une parenthèse enchantée.

 

Crédit photo de l'image en Une : le10sport

 

Grégoire Allain

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début