Le Top 5 des sélectionneurs du XV de France

0
Ligue 1

Ils ont marqué l’histoire de notre sport sur le plan international. Des directives incroyables, des listes à en couper le souffle. Ces hommes ont été nos héros pendant leurs contrats. Rendons leur hommage dans un Top 5.

 

Numéro 5 : Daniel Dubroca (1990-1991)

L’un des sélectionneurs les plus précoces de l’histoire en terme de durée. Il aura eu le temps de réaliser deux podiums de 6 Nations avant de quitter le Stade de France. Parti avant la Coupe du Monde, l’ancien Agennais nous a fait rêver avec sa vision des rucks bien inédite. Philippe de Saint-André a trouvé son mentor bien avant l’heure.

Daniel Dubroca | Equipe de france rugby, Équipe de france, Rugby

Numéro 4 : Marc Lièvremont (2007-2011)

Le Marco c’est comme un blanc du Jura. Il faut lui laisser quelques années avant qu’il soit de bon cru. Accompagné par une génération vieillissante, il va insuffler du sang neuf et amener Thierry Dusautoir sur le piédestal qu’il a mérité. Un Grand Chelem en 2010 et une finale amère contre les Blacks en finale du Mondial 2011 pour terminée en apogée son règne. Un grand parmi les grands.

https://i.rugbyrama.fr/2018/06/03/2348014-48859050-2560-1440.jpg?w=750

 

Numéro 3 : Guy Novès (2015-2017)

Ce magnat de la finance et légende du Stade Toulousain a fait rêver le XV de France a sa manière. Une sélection rajeunie, un nouveau capitaine en la personne de Guilhem Guirado, il n’hésite pas à laisser ses joueurs faire acte de charité pendant son mandat. Avec 7 victoires en 23 matchs, il se fait limoger alors qu’il n’était pas encore en mesure de montrer l’étendue de son talent. Une injustice que Laporte a payé cher dans tous les sens du terme…

Numéro 2 : Philippe Saint-André (2012-2015)

Il nous a tous fait rêver en tant que joueur. Son essai contre les anglais, son rôle de capitaine, un vrai dur à cuire. En tant que sélectionneur ce fut l’apothéose. A l’aise dans son rôle à Marcoussis, il réalisera l’exploit de ne jamais arriver sur un podium des 6 Nations et sera même mis en difficulté pendant la Coupe du Monde 2015. Le beau jeu a tout de même montré que les résultats importaient peu, car tel un général, il a tiré une belle révérence en respectant la tradition française : une branlée contre les Blacks 62-13.

 

Numéro 1 : Jacques Brunel (2017-2019)

Le roi. Le fameux. L’unique. La légende du rugby français. Il fait battre les cœurs de toute la rédaction rugby. Tel Johann Cruyff dans le foot, il a su amener un nouveau vent de fraîcheur dans notre rugby national. Critiqué par des quatrièmes places durant les 6 Nations et un vol en quarts de finale du Mondial 2019 contre les Gallois, il n’a pas eu la temps de montrer que c’était le boss. Sa manière de faire travailler les avants ont prouvé qu’il avait trouvé la potion magique. Il est le génie incompris d’un sport où il devrait être considéré comme le prophète. On t’aime Jacques, tu nous manques déjà.

 

Ces sélectionneurs nous ont tous fait vibrer, dans la victoire comme dans la défaite. Et leur rendre hommage était une obligation. On vous aime les gars.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here