Rugby

Toulouse – La Rochelle : un compte à régler pour le Bouclier

Un mois après leur affrontement en Champions Cup, Toulouse et La Rochelle se retrouvent ce vendredi 25 juin pour la finale du Top 14. Entre les deux meilleures équipes du continent, le combat s’annonce brûlant.

Cette fois, il n’y a pas eu de surprise. Malgré tous les efforts du Racing 92 et de l’Union Bordeaux-Bègles, valeureux demi-finalistes, les scénaristes en charge du Top 14 n’avaient probablement pas le cœur à priver le rugby français de l’affiche que tout le monde voyait venir grosse comme une maison depuis de longues semaines. Le Stade toulousain et le Stade rochelais se retrouvent ce vendredi 25 juin à Saint-Denis pour la finale du championnat de France, et cela n’a rien d’étonnant, finalement, de voir les deux premiers de la saison régulière se faire face, prêts à se livrer une nouvelle bataille dont on respire déjà toute l’intensité et la férocité, avec, pour la deuxième fois en un mois, un trophée pour le vainqueur au bout du chemin.

Un mois plus tard, l’heure des retrouvailles

C’était le 22 mai, c’était hier, c’était il y a une éternité : Toulouse et La Rochelle s’affrontaient en finale de la Champions Cup après avoir concassé tous leurs rivaux européens, puisque survoler le Top 14 n’avait pas suffi à calmer leur appétit. 80 minutes, un carton rouge pour Levani Botia et un essai de Juan Cruz Mallia plus tard, les Rouge-et-Noir s’imposaient au terme d’un combat de titans et empochaient leur cinquième sacre continental. Forcément, à l’heure des retrouvailles, difficile d’appréhender les enjeux de cette deuxième finale autrement qu’en imaginant des Rochelais affamés à l’idée de prendre leur revanche.

Les Maritimes ont probablement fait de leur déception européenne une motivation supplémentaire pour aller chercher le titre national, et ils se présenteront surtout au stade de France avec la quasi-totalité de leurs forces vives. De Raymond Rhule à Brice Dulin en passant par Dillyn Leyds, leurs talentueux trois-quarts sont bien présents, tandis que le paquet d’avants, emmené par les surpuissants Will Skelton, Uini Atonio et Grégory Alldritt, a, comme toujours, de quoi faire frémir n’importe quel adversaire. Seul le talonneur international Pierre Bourgarit manque à l’appel parmi les titulaires habituels.

En face, Toulouse avance en ordre plus dispersé. Touché par les blessures en cette fin de saison, la dernière en date ayant contraint l’ouvreur Romain Ntamack à déclarer forfait, le Stade a souffert contre Bordeaux-Bègles et montre quelques signes de fatigue à l’approche du terme d’un exercice éprouvant. Ugo Mola a bien été obligé de revoir ses plans et c’est Thomas Ramos qui récupèrera la tunique floquée du numéro 10, Cheslin Kolbe basculant à l’arrière et cédant son aile à l’Argentin Mallia. Mais que les supporters haut-garonnais se rassurent, la star Antoine Dupont est toujours là, tandis que les frères Arnold, un temps incertain, sont opérationnels en deuxième ligne.

Toulousains et Rochelais s’affrontent ce soir pour la quatrième fois de la saison, la deuxième dans une finale. Entre les deux meilleures équipes du championnat de France, la bataille sera épique et le dénouement semble bien incertain. Les Rouge-et-Noir soulèveront-ils leur 21e bouclier de Brennus ? Les Maritimes pourront-ils enfin célébrer la conquête de leur premier trophée majeur ? Rendez-vous à partir de 20 h 45 sur France 2, Canal + et Canal + Sport !

Crédit photo en une : Icon Sport

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire