Tour de France 2015 : Le duel Quintana – Froome

0
QUINTANA Nairo of Movistar Team, FROOME Christopher of Team Sky and VALVERDE Alejandro of Movistar Team pictured during the final podium ceremony after stage 21 of the 102nd edition of the Tour de France 2015 with start in Sevres - Grznd Paris Seine Ouest and finish in Paris - Champs-Elysees, France (109,5 kms)
Ligue 1

Pour occuper nos journées, et les vôtres, la rédaction cyclisme de WeSportFR a décidé de vous faire une rétrospective des dix derniers Tour de France. Que vous soyez minots à l’époque ou juste rajeunis d’une décade, vous allez apprécier le moment. Après le tour 2014, C’est l’heure du Tour 2015 . De Cancellara en jaune à la victoire de pinot à l’Alpe d’huez en passant par le duel Quintana Froome. Retour sur cette très belle édition.

Une première semaine pleine de rebondissement

La première semaine d’un grand tour est rarement réjouissante. Très peu de batailles pour le classement général et les sprinteurs se disputant les étapes de plaine dans le dernier kilomètre. Ce tour 2015 était tracé de tel manière à pousser les coureurs du général à se montrer et à en piéger certains . Un prologue inaugural. Une 2ème étape propice aux bordures. Une étape telle une classique ardennaise avec le mur de Huy et puis une autre telle une flandrienne sur les mythiques et redoutable pavés du nord.  Ces étapes ont bel et bien tenu leurs promesses . Dès la 2ème étape, Quintana , Bardet Et Pinot sont piégés dans une bordure et concède 1 min 28 sur le groupe de tête parmi lequel André Greipel est le plus rapide et s’impose . Cancellara revêtit le maillot jaune. Ensuite l’étape arrivant à Huy est d’abord marqué par de nombreuses chutes avec 4 abandons. La course est neutralisé , fait très rare. Puis , J.Rodriguez spécialiste de ces montées courtes et très raides s’impose devant C.Froome. Le britannique montre déja sa suprématie et prend le maillot Jaune

L’étape des pavés , elle , fait perdre tout espoir de podium à Thibaut pinot , victime de multiples crevaisons. Nibali tente comme il l’avait fait sur le tour 2014 mais c’est finalement T.Martin qui attaque et s’empare du maillot jaune. Après ces 4 étapes spectaculaires , il y a eu 4 maillots jaunes différents et 4 grands coureurs du peloton (Dennis , Cancellara , Froome et T.martin ). Une première depuis 1992 .

Une suite de première semaine marqué par les chutes , avec encore de nouveaux abandons notables , Bouhanni et T . martin. Mark Cavendish et André Greipel se partagent les 2 sprints massifs. Zdenek Stybar, s’impose en solitaire attaquant dans le dernier kilomètre et profitant de la confusion suite à une chute prenant notamment V.Nibali.

Enfin cette première semaine est marqué par D.teklehaimanot , 1er africain porteur du maillot à pois sur la grande boucle.

 

Un casting 5 étoiles pour le classement général et l’apogée du duel Quintana Froome

Avant le départ, tout était réuni pour une grande explication entre les 4 grands favoris. Tous réunis sur le tour de France ( Quintana, Nibali, Froome et Contador). L’espagnol venait de remporter coup sur coup la Vuelta et le Giro. Le colombien, vainqueur du tour d’Italie l’an passé était dans les meilleures années de sa carrière. Le britannique voulait se rattraper après son abandon sur le tour de France 2014. L’italien était le tenant du titre. Ajouté à cela les 2 grands espoirs du cyclisme français à cette période : Romain Bardet et T.Pinot, 3ème de l’édition précédente. Cette édition avait tous les ingrédients pour nous offrir une grande bataille.

La première semaine bien que spectaculaire casse quelque peu le suspens du général , Quintana suite à la bordure est assez loin au général , Les français sont défaillants dès la première grosse étape de montagne vers la pierre saint Martin tout comme Nibali victime d’une chute lors de la première semaine . A l’issue de cette 10 ème étape que Froome a largement dominé devançant Quintana de plus d’une minute, le britannique comptait déjà 2min52 d’avance sur son dauphin Van Garderen et plus de 3 minutes sur Quintana. Sans parler de Contador , en méforme et déjà à 4 minutes. Le suspens semblait être tué.

Les positions vont se figés jusque la 19 étape avec l’arrivé à la Toussuire . Les étapes entre temps faisant la part belle aux sprinteurs (André Greipel ) et aux baroudeurs (Majka, Van Avermaet, Cummings , Plaza et Geschke).

Lors de cette 19ème étape , Nibali sauve son tour et s’impose donc au sommet de la Toussuire. Quintana attaque et décroche enfin Christopher Froome qui finit 30 secondes derrière lui. Le colombien semble plus fort lors de cette troisième semaine . Il revient à 2min30 du britannique et on espère alors qu’il sera capable de renverser le tour vers l’Alpe d’Huez.

Face à l’armada Sky ( Porte et Poels notamment) , Quintana est obligé d’attendre la dernière ascension et d’escamoter la croix de fer. Il attaque la Sky à 9 kilomètres de l’arrivée et profite des relais de ses coéquipiers Valverde et Anacona pour creuser l’écart et devancer Froome d’ 1minute 20 au sommet . Pas suffisant pour être en Jaune à paris , échouant à 1 min 12 au général.

 

Grandes déceptions françaises au Général mais de très belles victoire d’étapes.

Comme évoqué , Pinot et Bardet était au départ du tour prétendant au podium final voire plus. Malheureusement leurs espoirs sont vites tombés à l’eau . Les deux pris dans les bordures puis à court de forme dès la 1ère étape de montagne, victime de défaillances. Ils leur restait à jouer des étapes , chose faite de forte belle manière en remportant chacun une victoire de prestige. Bardet à Saint Jean de Maurienne , le plus fort parmi ses compagnons d’échappée dans la dernière ascension. Pinot au sommet de l’alpe d’huez résistant au retour de Nairo Quintana. L’un des deux aurait même pu remporter une deuxième victoire d’étape lors de l’arrivée à Mende au sommet de la cote Laurent Jalabert. Mais leur attentisme a permis le retour de Stephen Cummings , qui les a devancés au sprint.

Enfin coté français , Alexis Vuillermoz a lui aussi remporté une magnifique étape au sommet de mur Bretagne , en contrant l’attaque de Christopher Froome et en résistant dans les derniers mètres au retour de Dan Martin.

A noter également la deuxième place de Bryan Coquard sur les Champs-Élysées et la 10ème  place au général de Pierre Rolland , juste derrière Romain Bardet 9ème   

Demain , place Au tour de 2016, avec le maillot Jaune à pied dans le Ventoux

crédit photo : challenge / L’express / Cycles lapierre

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here