Cyclisme

Tour de France – étape 15 : la plus belle de Sepp Kuss

Aujourd’hui, explication dans les Pyrénées ! Départ à Céret, direction Andorre-la-Vieille avec 191.3 km à parcourir. Contrairement à 2009 lorsque Brice Feillu s’impose en principauté, l’arrivée n’est pas jugée au sommet. Cependant, la route grimpe sur le toit du Tour lors du passage au port d’Envalira (2408 m).

Grosse échappée

Sous l’impulsion d’une part du maillot à pois Michael Woods (Israel Start-Up Nation), et de Thomas De Gendt (Lotto-Soudal) d’autre part, un groupe prend forme. Aussi bien pour conquérir le titre de meilleur grimpeur qu’une victoire d’étape, Julian Alalphilippe (Deceuninck-Quick Step), Vincenzo Nibali (Trek-Segafredo), Wout Poels (Bahrain Victorious) et Nairo Quintana (Arkéa-Samsic) sont également à l’offensive. Ajoutons à cette liste non exhaustive pour Groupama-FDJ : David Gaudu, Valentin Madouas et Bruno Armirail. Wout van Aert figure également dans le groupe de tête avec ses équipiers Sepp Kuss et Steven Kruijswijk. Trente-deux coureurs sont dans l’échappée. Notons que Cofidis efface une nouvelle fois son tableau noir, Jesús Herrada rate le bon coup ! Son manager Cédric Vasseur nous assure pourtant que l’Espagnol est sa meilleure carte à l’approche de la frontière.

Coup de mou des Français

Au sprint intermédiaire, Michael Matthews, lui aussi dans cette échappée, en profite pour grappiller 20 points, espérant subtiliser le maillot vert à Mark Cavendish par le jeu des délais. À ce même endroit, Nacer Bouhanni passe seul, devant la voiture-balai. Il abandonnera quelques kilomètres plus loin.

Le peloton a laissé huit minutes au groupe de tête, un écart pris au pied de la montée de Mont-Louis (1re catégorie). À son sommet, Wout Poels coupe la ligne, suivi par Wout van Aert et Michael Woods. La guerre du maillot à pois est lancée. Nairo Quintana tente de reprendre son bien, il passe le premier au port d’Envalira (1re catégorie), ce qui ne suffit pas pour reprendre le maillot distinctif. Après la bascule, Guillaume Martin décroche du groupe maillot jaune. Ceci lui impose des efforts pour effectuer la jonction, mais le Normand ne revient pas et perd sa place sur le podium.

Vers le col de Beixalis (1re catégorie), Quintana attaque et fait exploser l’échappée. Les Français cèdent à l’exception de David Gaudu. Sepp Kuss et Alejandro Valverde tiennent bon et contrent. Derrière, Jonas Vingegaard tente une offensive, sans faire trembler Tadej Pogačar. Sous la menace de Valverde, Sepp Kuss bascule en tête, mais l’Américain tient bon face à l’ancien champion du monde. Jumbo-Visma tient un nouveau succès, Sepp Kuss file vers la ligne, il s’offre la plus belle victoire sa carrière.

Les classements

© We Sport

© We Sport

© We Sport

Le fait du jour reste la dégringolade au général de Guillaume Martin qui passe de la 2e à la 9e place. Cette situation témoigne d’un véritable problème de management chez Cofidis.

Crédit photo en Une : Thomas Samson / AFP
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire