Cyclisme

Tour de France – étape 3 : Tim Merlier s’impose dans une arrivée marquée par les chutes

Ce lundi se déroulait la 3e étape du Tour de France, longue de 182,9 km, allant de Lorient à Pontivy. Une étape au profil différent des deux premières avec une arrivée réservée aux sprinteurs. C’est Tim Merlier qui s’est imposé après un final assez spécial.

Au kilomètre zéro, Ide Schelling (Bora-Hansgrohe), vêtu du maillot à pois étant donné que Mathieu van der Poel porte déjà le maillot jaune, attaque à plusieurs reprise jusqu’à réussir à s’échapper. Il n’est pas seul, le groupe de tête est composé de quatre autres coureurs : Jelle Wallays (Cofidis), Michaël Schär (AG2R Citroën), Cyril Barthe (B&B Hotels P/B KTM) et Maxime Chevalier (B&B Hotels P/B KTM). Le peloton laisse partir l’échappée qui affiche déjà 2 min 10 s d’avance à 174,8 km de l’arrivée.

Le coup dur pour Geraint Thomas

À 144,7 km de l’arrivée, Geraint Thomas (Ineos-Grenadiers) tombe et entraîne dans sa chute deux coureurs de Jumbo-Visma, Tony Martin et Robert Gesink, ainsi que Richard Carapaz (Ineos-Grenadiers). Martin qui chute une nouvelle fois dans ce Tour et Carapaz ont pu repartir rapidement. Thomas qui s’est fait une luxation de l’épaule droite et à mis plus de temps à reprendre la route. Étant à plus de trois minutes du peloton, deux de ses coéquipiers se sont relevés pour l’attendre et le faire revenir. Robert Gesink a quant à lui abandonné.

Ide Schelling se bat pour le maillot à pois

Quelques kilomètres avant le sommet de la côte de Cadoudal (4e catégorie), la première de cette étape, Ide Schelling accélère pour aller chercher un point et conserver le maillot à pois. Personne ne le suit pour disputer ce point. Une fois la ligne passée au sommet, le coureur de Bora-Hansgrohe se relève et se ravitaille en attendant de se faire reprendre par le peloton. Il a accompli sa mission et est extrêmement content de sa course, on peut le voir au nombreux sourires qu’il fait à la caméra. Ide Schelling compte désormais 5 points au classement du meilleur grimpeur. Ils ne sont donc plus que quatre dans l’échappée.

Des leaders perdent gros dans cette étape

À 10 km de l’arrivée, Primož Roglič (Jumbo-Visma) chute lourdement et s’abîme tout le côté gauche. Étant le leader de son équipe, quatre de ses coéquipiers l’attendent mais il affiche 1 min 10 s de retard sur le peloton et a du mal à accélérer. Quatrième du général à seulement quatorze secondes du premier, il a sûrement perdu très gros aujourd’hui.

Une nouvelle chute intervient à 4 km de l’arrivée, entraînant Arnaud Démare (Groupama-FDJ), Bryan Coquard (B&B Hotels P/B KTM) ainsi que Jack Haig (Bahrain Victorious) qui était 6e au général. Tadej Pogačar (UAE Team Emirates) qui était 3e au général, à lui aussi été pris dans la chute mais a pu repartir rapidement. 

Juste avant la ligne d’arrivée, Caleb Ewan (Lotto-Soudal) touche la roue du coureur devant lui, fait une chute impressionnante et fauche Peter Sagan (Bora-Hansgrohe) au passage. L’Australien est en train de passer des examens et selon les dires de son directeur sportif devrait sûrement abandonner.

C’est finalement Tim Merlier (Alpecin-Fenix) qui remporte cette 3e étape au sprint final. Une étape marquée  par de nombreuses chutes et le mécontentement de beaucoup de coureurs et de directeurs sportifs.

Les classements

Crédit photo une : ©Maxppp
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire