Cyclisme

Tour de France – étape 7 : Matej Mohorič s’impose en patron

Aujourd’hui a eu lieu la plus longue étape du Tour de France 2021, faisant 249,1 km et allant de Vierzon au Creusot. Ce n’était pas arrivé depuis 2000 qu’une étape soit aussi longue. 

Une échappée qui a tardé à se former

Victor Campenaerts (Team Qhubeka Nexthash) est le premier coureur à attaquer mais il se fait reprendre rapidement. C’est ensuite Jonas Rutsch (EF Education – Nippo), qui part devant mais qui ne parvient pas à s’échapper. Plusieurs coureurs attaquent chacun leur tour mais ils ont un vent de trois quarts face qui ne leur est pas du tout favorable. Les premiers kilomètres étant plats, l’échappée doit se dépêcher de se former s’il elle veut avoir une chance d’aller au bout. Le peloton roule vite pour ce début d’étape avec une moyenne de 55km/h après 32 km de course. Ça bataille beaucoup à l’avant du peloton avec un Wout Van Aert (Jumbo-Visma) en meneur d’hommes qui attaque mais le maillot jaune, Mathieu van Der Poel (Alpecin-Fenix), reste dans sa roue et ne le laisse pas partir. 

C’est au bout de 42 km que l’échappée se dessine avec 29 coureurs, dont le maillot jaune et le maillot vert : Mathieu van Der Poel et Xandro Meurisse pour Alpecin-Fenix, Wout Van Aert et Mike Teunissen pour Jumbo-Visma, Kasper Asgreen et Mark Cavendish pour Deceuninck – Quick-Step, Vincenzo Nibali, Jasper Stuyven et Tom Skujins pour Trek-Segafredo, Soren Kragh Andersen pour Team DSM, Ruben Guerreiro et Magnus Cort Nielsen pour EF Education – Nippo, Matej Mohorič pour Bahrain Victorious, Jan Bakelants et Boy Van Poppel pour Intermarché – Wanty Gobert, Franck Bonnamour pour B&B Hotels, Hugo Houle pour Astana – Premier Tech, Simon Yates pour Team BikeExchange, Philippe Gilbert, Brent Van Moer et Harrison Sweeny pour Lotto-Soudal, Dylan Van Baarle pour Ineos Grenadiers, Dorian Godon et Michael Schär pour AG2R Citroën, Christophe Laporte pour Cofidis, Victor Campenaerts pour Team Qhubeka Nexthash, Patrick Konrad pour Bora-Hansgrohe, Imanol Erviti et Iván García Cortina pour Movistar.

Tadej Pogačar et Primoz Roglič perdent gros, Mark Cavendish réalise la bonne opération

La formation UAE Emirates qui n’a pas de coureur en tête de course pousse le peloton pour essayer de rattraper l’échappée mais elle est seule, aucune formation ne prend le relais. L’écart se creuse entre les deux groupes avec environ 1 min de plus par tranche de 10 km. Tadej Pogačar, deuxième du général, voit ses chances de revêtir le maillot jaune dans ce Tour s’amenuiser. Primoz Roglič a quant à lui complètement craqué à la fin de l’étape et peut faire une croix sur la victoire finale puisqu’il accuse 9 minutes de retard sur Mathieu van Der Poel au classement général.

Mark Cavendish est le seul sprinteur à faire partie de l’échappée. L’actuel maillot vert peut en profiter pour le conforter un peu plus. Emmené par son coéquipier Kasper Asgreen, il passe en tête du sprint intermédiaire de Saint-Bénin-D’Azy et remporte 20 points. Il devance largement Jasper Philipsen (Alpecin-Fenix) au classement du meilleur sprinteur. À 126,8 km de l’arrivée, Cavendish est distancé avec quatre autres coureurs. Mésentente avec Ruben Guerreiro qui ne veut pas prendre de relais, le Cav’ décide de le dépasser sur sa droite en sprintant. Il fut d’autant plus énervé lorsqu’il a vu Guerreiro essayant de revenir avec un bidon collé. Mark Cavendish réalise une très belle course et résiste longtemps avant de se relever à 52 km de l’arrivée.

Matej Mohorič fini l’étape en solitaire

Le Slovène a raflé tous les points pour revêtir le maillot à pois. Pour la première difficulté de la journée, Brent Van Moer lance une attaque, il est suivi de Matej Mohorič qui réussit à lui passer devant au sommet de la côte de Château-Chinon. Un duo de tête se forme avec ces deux coureurs qui distancent les poursuivants. Des poursuivants qui lancent des attaques chacun leur tour mais qui ne s’entendent plus et laissent filer les hommes de tête. Ils sont ensuite rejoints par Jasper Stuyven et Victor Campenaerts et sont désormais quatre pour creuser l’écart. À 19 km de l’arrivée, Matej Mohorič parvient à se défaire des autres et est désormais seul en tête. 

Il remporte la 7e étape avec plus d’une minute d’avance sur les poursuivants et décroche au passage le maillot à pois.

Les classements

Crédit photo une : ©Tim de WAELE/AFP
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire