Cyclisme

Tour de Romandie – 2e étape : Sonny Colbrelli s’impose dans un petit groupe

Malgré la succession d'ascensions, c'est un peloton composé d'une trentaine d'éléments qui joué la victoire. Et à ce jeu-là, c'est Sonny Colbrelli qui est le plus fort. Il s'impose d'une roue devant Patrick Bevin, Marc Hirschi complète le podium. Au général, rien ne change Rohan Dennis reste leader.

Après une étape plutôt tranquille hier voyant la victoire de Peter Sagan, les favoris s'attendaient à une journée explosive. Et dans cette étape de 165,7 km reliant La Neuveville à Saint Imier, les coureurs devront grimper six ascensions répertoriées, dans une étape est promise à un puncheur. Des passages à plus de 10% étaient même inscrits sur la route. Le moment clé était tout de même le passage dans La Vue-des Alpes à 20 km de l'arrivée. Une côte de 7,8 km à 6,7% de moyenne. Deux coureurs ne sont pas au départ ce matin, Dries Devenyns et Alexey Lutsenko. Comme hier la pluie s'est invitée sur les routes suisses en ce début de journée.

L'étape part sur un rythme effréné, dans la côte de Prêles (4,6 km à 8%). Dans la première ascension répertoriée des coureurs sont lâchés. Antwan Tolhoek passe au sommet alors qu'à l'arrière Erik Baska abandonne. Pendant qu'un petit groupe s'isole devant : Herman Pernsteiner, Christopher Hamilton, Davide Villella, Rein Taaramäe, Jonathan Caicedo et Antwan Tolhoek. Ineos contrôle le peloton sous une pluie fine. Davide Villella continue de faire le plein de points en passant trois des quatre premières difficultés en tête.

Le numéro Taaramäe 

À 47 km de l'arrivée dans la côte des Pontins (4,1 km à 8,4%), Rein Taaramäe tente de partir en solitaire et lâche ses compagnons d'échappée. Derrière, le peloton contrôle et les hommes de tête n'ont jamais compté plus de 2 min 30 d'avance. Devant, l'Estonien creuse l'écart et passe au sommet de la côte des Pontins. Le coureur d'Intermarché-Wanty Gobert Matériaux a repris une trentaine de secondes au peloton. Antwan Tolhoek a été distancé dans le groupe de tête.

À 28 km de l'arrivée, le groupe d'échappés est repris par le peloton. Seul en tête, Rein Taaramäe garde 1 min 50 d'avance sur Ineos. À l'approche de La Vue-des Alpes, les favoris sont en place à l'avant, tandis que Peter Sagan et Rémi Cavagna se font décrocher avec le sourire. Rein Taaramäe se relève en voyant le peloton revenir fort.

Un groupe de six coureurs tente sa chance à 19 km de l'arrivée, et c'est Rohan Dennis en personne qui revient sur les échappés. Michael Woods, Kenny Elissonde et Sepp Kuss partent en contre à 2 km du sommet, mais le peloton revient facilement. Le leader de la course implante un fort rythme pour empêcher toute attaque. C'est un peloton amoindri qui se présente dans la descente, toujours mené par le maillot jaune Rohan Dennis. Et dans ce groupe d'une trentaine de coureurs, c'est Sonny Colbrelli qui le règle sprint. L'Italien est parfaitement lancé par son équipe et s'impose devant Patrick Bevin et Marc Hirschi.

Dans un final légèrement tronqué par la formation Ineos, c'est Sonny Colbrelli qui s'impose. Le sprinter italien était très bien entouré par son équipe. Demain, les coureurs se rendront du côté d'Estavayer pour une étape très escarpée.

Crédit photo : Getty Images

Dernières publications

En haut