Ça roule…

La saison 2020 débutera sur le Santos Tour Down Under en Australie

La première course World Tour de la saison 2020 se déroulera comme tous les ans en Australie avec le Santos Tour Down Under du mardi 21 au dimanche 26 janvier. Les gros noms présents sur cette épreuve seront Elia Viviani, Caleb Ewan, Diego Ulissi, Michael Matthews, le tenant du titre Daryl Impey, Simon Yates ou encore Romain Bardet.

Critérium d’ouverture :

En cette année 2020, le critérium d’ouverture se nommera le Schwalbe Classic et se déroulera de nouveau dans Adélaïde après de nombreuses années d’absence. Les coureurs auront à parcourir un circuit plus technique de 1,7 km en passant par King William Street, Victoria, Angas Street, Chancery Lane et Wakefield Street. La ligne d’arrivée sera placée sur une belle ligne droite sur Flinders Street après un virage à gauche à 90 degrés. Le peloton effectuera donc 30 tours pour faire un total de 51 kilomètres soit environ une heure de course.

Image

Première étape :

La ville de Tanunda sera l’hôte du départ et de l’arrivée de la première étape du Santos Tour Down Under 2020, le mardi 21 janvier, avec cinq boucles de 30 kilomètres autour de cette cité. Les coureurs traverseront les villes de Béthanie, Angaston, Penrice et Nuriootpa mais surtout une petite bosse nommée Breckneck Hill à 7,2 % de moyenne. Les sprinteurs ne rateront pas de se disputer ce premier bouquet avec les dix derniers kilomètres en faux plat descendant. Parmi les favoris, on citera l’espoir Belge Jasper Philipsen, le local Caleb Ewan et la recrue star de la Cofidis Elia Viviani.

Image

Deuxième étape :

Les collines de la région d’Adélaïde seront utilisées pour cette deuxième étape. Le peloton complètera quatre boucles autour de Woodside avec une côte à grimper : Quarry Road à 7,7 % de moyenne. Ensuite, les coureurs s’écarteront vers Oakbank et Balhannah avant la descente très progressive vers Mylor via Hahndorf. Enfin, les coureurs emprunteront à quatre reprises un circuit accidenté reliant Mylor, Aldgate, Heathfield et Stirling où se situera la ligne d’arrivée. Les derniers kilomètres exigeants permettront à un puncheur de s’imposer. Le coureur à surveiller sera sans doute Diego Ulissi qui s’était imposer sur ce final en 2014. Mais le transalpin aura un coriace adversaire en la personne de Michael Matthews.

Image

Troisième étape :

Le lendemain se sera bien plus compliqué entre Unley et Paracombe. Les 50 premiers kilomètres auront déjà quelques reliefs avant de rejoindre le circuit plat autour d’Inglewood, Houghton et Paracombe à faire quatre fois avec deux sprints. Puis, les coureurs bifurqueront vers Cudlee Creek pour une portion en descente.

Image

Enfin, à Torrens Hill Road, les coureurs vont emprunter la bosse finale à 9,3 % de moyenne pour revenir sur Paracombe pour l’arrivée. Le pied de cette cote présentera les plus forts pourcentages après un virage à droite très serré. On assistera à une belle explication entre les prétendants au classement général. Des coureurs comme Simon Yates, Daryl Impey ou Richie Porte pourraient en profiter pour prendre quelques secondes d’avance.

Image

Quatrième étape :

Après deux étapes compliquées, les sprinteurs vont retrouver un itinéraire correspondant à leur profil. Après 100 kilomètres un peu “casse-patte” dont une côte à 5,7 % à mi-course. Mais, après la descente vers Palmer, les 60 derniers kilomètres seront tout plats vers Murray Bridge sur des routes rectilignes et larges. Ce sera la deuxième étape dessinée pour les sprinteurs. Un nouveau duel entre Ewan et Viviani ?

Image

Cinquième étape :

Comme pour l’édition 2019 de la course, la cinquième étape partira de Glenelg en direction de la péninsule de Fleurieu, mais cette fois-ci, le peloton se dirigera vers Strathalbyn pour se aller ensuite vers le sud jusqu’à Victor Harbor. Le profil de cette avant-dernière étape présentera quelques reliefs dans les 80 premières bornes et surtout la montée de Kerby Hill à une moyenne de 5,7 % à une vingtaine de kilomètres du but. Cependant, les équipes des sprinteurs auront réduit l’écart dans les parties plates auparavant pour une dernière explication entre les “grosses cuisses” sur cette édition du Down Under.

Image

Sixième étape :

Enfin, les organisateurs ont conservé le meilleur pour la fin avec l’étape reine avec l’arrivée sur Willunga Hill. Le peloton reprendra le circuit traditionnel menant de McLaren Vale à Willunga via Aldinga Beach et Tatachilla avant de grimper par deux fois la montée finale.

Image

Cette ascension sera longue de 2,9 km à 7,3 % afin de faire la différence entre les favoris. La partie la plus difficile se situera après 500 mètres de montée avec des pentes vers 10 %. Mais, derrière, les pentes seront toujours autour des 7 % sauf dans les 400 derniers mètres où la route s’aplanira pour rejoindre la ligne d’arrivée après un virage à gauche. Cette bosse est le terrain de jeu de Richie Porte avec six victoires consécutives.

Image

Les 11 derniers vainqueurs :

2018, 2019 | IMPEY Daryl
2017 | PORTE Richie
2016 | GERRANS Simon
2015 | DENNIS Rohan
2014 | GERRANS Simon
2013 | SLAGTER Tom-Jelte
2012 | GERRANS Simon
2011 | MEYER Cameron
2010 | GREIPEL André
2009 | DAVIS Allan Howard

 

Liste départ :

 

 

Photo : Santos Tour Down Under



Sport en directMercato Football Ligue 1
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
eget consequat. ante. massa Praesent Nullam dapibus sem, ut ipsum tempus id,